Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 07:41

Reçu de notre amie Denise. Nous lui demandons de nous prévenir pour toute action ultérieure à mener.

 

Bonjour Joelle
Je voudrais te remercier d'avoir parlé sur le blog de la proposition du Irish Greyhound Board d'envoyer des greys en Chine. Il parait que l'opposition des groupes ici et à l'internationale a reussi à convaincre le gouvernement ici de refuser cette demande d'exporter des greys pour le moment. Le ministre n'accepte pas la demande parce qu'on ne peut pas garantir le bien-être des greys en Chine parce qu'il n' a pas d'accord entre l'Irlande et la Chine. L'Irish Greyhound Board ( IGB) va "revisiter" sa demande au ministre mais il parait maintenant qu'il va chercher à gérer les stades pour les courses de greys en Chine. Il y en aura 5 et on dit que chaque stade engendrera environ un million par an. On va voir ce qui va se passer mais pour le moment des greys ne partiront pas et je voudrais remercier tous les gens qui ont contacté le ministre. Je fais un copié collé d'une partie du discours du ministre.

Avec mes pensées amicales à tous,

Denise Chambers, Dublin.

 

getattachmentaery

 

In an Adjournment Debate 3rd May 2011, Full text attached .

 

“The export of Irish greyhounds to the People's Republic of China”

 

Minister of State, Shane Mc Entee, TD

 

RELEVANT TEXT AS FOLLOWS, Shane Mc Entee TD.


‘The Department of Agriculture, Fisheries and Food is aware that Bord na gCon is exploring possible business opportunities in China and has been in contact with the Department in this regard.  I would like to inform the House that today I met the Chairman and Chief Executive of Bord na gCon to discuss the proposal.  I made it clear to Bord na gCon that I am not in a position to approve the project as presented.  It was agreed that Bord na gCon would modify its proposal to exclude the export of greyhounds from Ireland but would continue to explore possibilities of developing the proposal to assist in the management of greyhound racing in China.’


 


Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Autres causes
commenter cet article
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 10:36

Merci à Murielle de SOLIGALGOS et à Véro et Agnès nos coeurs de galgos !

 

Reçu de Véronique, l'ange de Grillo !

 

bonjour à tous et toutes,
ARETA-GRILLO-ARRIVEE-soligalgos-france.pngNous sommes allés chercher Grillo chez Agnes le samedi 29 Avril, et avons réglé les frais de véto.(très bonne FA)
je note ici les plus et les moins.
Les plus:
ARETA-GRILLO-Veronique-Audejean-deleguee-normandie-galgos-e.pngEn voiture il sait se tenir couché et sage dans le chrysler "gran- voyager ".
Je l'y ai laissé 45 mn seul, sans Baya pour faire mon marché, au retour plié comme un fakir il m'attendait.

Aucun dégât.Si ce n'est qu'il pête beaucoup, aucun petit sapin de voiture ne pourrait résister, donc il faut rouler les fenêtres ouvertes..............après on s'habitue..
ARETA-GRILLO-ARRIVEE-galgos-ethique-europe-1-copie-1.pngA la maison même programme ,l'usine à gaz me suit partout; ne s'apercevant que très peu de la présence de Baya , prête à braver les attaques bactériologiques............
IL mesure 67 cm au garrot et joue volontiers les poubelles de table, c'est la tornade blanche, même Monsieur Propre avec la boule à zéro peut aller se rhabiller. Donc rien ne doit traîner, bon, n'étant pas la soeur jumelle de la fée du logis,  je dois quand même redoubler d'effort.
GRILLO-chez-Agnes-accueil-galgos-ethique-europe-1.JPGPour la propreté à la maison,les 2 premières nuits il a fait quelques pâtés sur le tapis (tant pis) et la nuit suivante il a fait une frappe chirurgicale dans les chaussures de rando de mon mari.
Je le sors régulièrement et il n'y a plus de pb, les autres nuits ont été bonnes;
Pour la définition de la place du panier
Panier portable et transportable il ne voulait pas rester tout seul en bas, la 1 ère nuit il a couiné et la 2 ème nous l'avons installé dans la même pièce que Baya mais en face de Baya, elle a accepté.(Il cherche à s'intaller dans son panier quand elle n'est pas là) mais moi je veille à l'équilibre et il file dans le sien.
La 1ère consigne à apprendre c'est la place à laquelle il doit se tenir et être ferme, l'ordre "à ta place" doit être exécuté. Patience, il approche de la moyenne.
On sent que Grillo a déjà vécu à l'intérieur d'une maison il est calme,et j'ai le sentiment qu'il a du être déposé devant le refuge d'Antonio.
Les cicatrices qui sont sur son museau proviennent de ses ergots car il se gratte souvent et s'est écorché devant moi au même endroit...

 
GRILLO-chez-Agnes-accueil-galgos-ethique-europe.JPGLes moins
Il doit être du signe du Coucou :il cherche à évincer Baya en se glissant entre elle et moi lorsqu'il y a caresse ou calin,mais de manière futée, pas de grognement,il coule sa tête puis glisse le corps et s'impose.
.. 
Il avale goulûment ses croquettes et finit par aller les vomir.il est accroc( et à crocs aussi mais pas en très bon état)
Quand il court en liberté dans le jardin mais tjs avec moi en sentinelle il aboie fortement sur Baya qui se rebiffe et lui claque les machoires au nez, ,j'interviens avec un gros stop bien sonore et le calme revient, il veut s'imposer?? Mais qui s'impose s'oppose, à surveiller...


Là où je suis le moins à l'aise c'est avec les chats.

Ils ont déserté la maison.
Il les course en aboyant. Jeu, agression?

Ils reviennent par des fenêtres à l'arrière de la maison mais il faut faire un sas de haute sécurité car Mesrine rôde; pour ce point là je suis sur la réserve et je me donne un mois pour que le calme et l'équilibre revienne et que chacun se sente à l'aise.
amitiés
Véronique

Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Adoptions sous contrat G.E.E.
commenter cet article
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 10:16

ARETA-2-GALGOS-ETHIQUE-EUROPE--adoption-levriers.jpgDes nouvelles d'ARETA remontée le 23 Avril vers sa nouvelle vie. Avec nos remerciements amicaux à Murielle, de SOLIGALGOS, et à son équipe, sans oublier notre Véro de Normandie qui court piour nos Galgos.

Bonjour à toutes,
 
ARETA-GRILLO-ARRIVEE-galgos-ethique-europe-1.pngVoici quelques nouvelles (très bonnes) d'Arieta :
Hier en début de soirée, nous avons donc fait connaissance avec Véro et son amie, ce fut une joie de se rencontrer en "vrai", ainsi qu'avec Grillo et Arieta. Les toutous étaient calins, et j'étais vraiment contente d'enfin pouvoir la caresser. Les présentations avec ma Daika se sont super bien passées !
La route du retour s'est bien passée également, en deux phases : la première moitié Arieta était inquiète, elle pleurait beaucoup (peut-être en avait-elle marre de rouler encore), assez agitée mais la mise en confiance s'est faite rapidement, elle a fini la deuxième moitié du retour endormie à côté de moi, on ne l'a plus entendue.
 
ARETA-4-galgos-ethique-europe-arrivee-soligalgos.pngArrivée chez nous, elle était heureuse de se dégourdir les papattes dans l'herbe, mais n'a pas fait ses besoins, nous sommes restés longtemps à la familiariser avec le terrain, dans le calme de la nuit (toujours bien attachée, collier ET harnais, et deux laisses).
Elle était plus calme mais dès qu'elle a vu un ballon, hop, elle voulait jouer !
 
Une fois rentrée dans la maison, elle a fait le tour à la laisse, a senti partout et a fait connaissance avec ma maman. Elle est très douce, mais elle s'est ressentie perdue et a repleuré un peu. Elle a bien voulu mangé cette fois ci, et boire un peu. Tout le monde est allé se coucher, je suis restée pour la sortir une dernière fois mais elle n'a toujours pas voulu faire ses besoins.
 
ARETA-decouvre-sa-nouvelle-famille-galgos-ethique-europe.pngNous sommes rentrées, elle s'est couchée sur le canapé à mes côtés, et une fois endormie (elle a le sommeil très très lourd), je suis montée me coucher. Pas de pleurs, pas de bruit, la maison calme toute la nuit. J'ai tendu l'oreille de nombreuses fois mais les deux chiennes dormaient en bas dans la pleinitude.
ARETA-3-galgos-ethique-europe.jpgA 7h30, je me suis réveillée, elles dormaient encore.. Pas de besoins par terre, rien n'avait bougé. J'ai donc sorti les deux louloutes (je ne précise pas mais toujours avec harnais et collier et les deux laisses, et ce n'est vraiement pas inutile, et moi je stresse moins !), pendant une demie heure et Arieta a fait un gros pipi.
Ensuite nous sommes ressorties une demie heure + tard, elle a fait tout le tour du jardin avec moi, a senti partout, a joué avec le ballon (toujours attachée à moi), on a couru un peu toutes les deux pour lui dégourdir les pattes.
Ensuite mes enfants se sont réveillés pour aller chercher les chocolats de Pâques. Puis Arieta sautait devant la porte, je l'ai donc ressortie et là elle a fait ses gros besoins, toute contente d'elle, elle faisait la fête juste après.
 
Depuis elle dort dans le canapé.... elle a machouillé son os en peau puis dodo.
 
Je vous mets quelques photos prises hier soir et ce matin.
 
Merci encore à vous pour cette joie de l'avoir avec nous.
 
ps : les portes sont toutes vérouillées à clé et les fenêtres sont fermées. Elle sortira attachée avec ses laisses durant toute la période d'adaptation que m'a conseillée Véro. Je vais la garder à la maison pendant plus d'une semaine et d'ici 10 jours elle verra notre vétérinaire de famille.
 
Bien cordialement,
 
Emélie & Arieta
ARETA-1-galgos-ethique-europe-galga-bringee.jpg
Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Adoptions sous contrat G.E.E.
commenter cet article
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 21:45
Nous recevons de belles photos de Divi et de sa nouvelle vie. Des photos qui nous donnent le courage de nous battre, même pour les cas qui en apparence peuvent paraître désespérés, comme Esperanza !
Merci à Véronique.
bandehor.gif
Voilà qq photos de Divi.
2 sous la neige en décembre; elle a bien aimé et n'a pas eu froid du tout
et 1 plus récente -il y a une quinzaine de jours- se prélassant au premier soleil du printemps
A bientôt
Bien cordialement
Véronique
DIVI-Paris-2-galgos-ethique-europe.jpg
Divi-Paris-galgos-ethique-europe-adopter-un-levrier-galgo.jpg
DIVI-Paris-galgos-ethique-europe-adoptions-2.jpg
DIVI-Paris-1-galgos-ethique-europe.jpg
Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Adoptions sous contrat G.E.E.
commenter cet article
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 15:09

ANNEXE 1 COURRIER UNESCO 4 MAI 2011

 

ARTICLE 521-1

 

En vigueur depuis le 6 Octobre 2006
Modifié par
Ordonnance n°2006-1224 du 5 octobre 2006 - art. 6 () JORF 6 octobre 2006. 

 

Le fait, publiquement ou non, d'exercer des sévices graves, ou de nature sexuelle, ou de commettre un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité, est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30000 euros d'amende.

En cas de condamnation du propriétaire de l'animal ou si le propriétaire est inconnu, le tribunal statue sur le sort de l'animal, qu'il ait été ou non placé au cours de la procédure judiciaire. Le tribunal peut prononcer la confiscation de l'animal et prévoir qu'il sera remis à une fondation ou à une association de protection animale reconnue d'utilité publique ou déclarée, qui pourra librement en disposer.

Les personnes physiques coupables des infractions prévues au présent article encourent également les peines complémentaires d'interdiction, à titre définitif ou non, de détenir un animal et d'exercer, pour une durée de cinq ans au plus, une activité professionnelle ou sociale dès lors que les facilités que procure cette activité ont été sciemment utilisées pour préparer ou commettre l'infraction. Cette interdiction n'est toutefois pas applicable à l'exercice d'un mandat électif ou de responsabilités syndicales.


 

ANNEXE N° 2 – COURRIER UNESCO DU 4 MAI 2011-05-04

ARTICLE 521-1 DU CODE PENAL - Gérard CHAROLLOIS

ARTICLE 521-1 DU CODE PENAL SUR LES COURSES DE CORRIDA et la « tradition locale ininterrompue » analysés par le Vice-Président du Tribunal de Grande Instance de Toulouse, Gérard CHAROLLOIS.

 

Code pénal (Partie Législative)

       Livre V - Des autres crimes et délits

       Titre II : Autres dispositions

       Chapitre unique : Des sévices graves ou actes de cruauté envers les animaux

 

Article 521-1

(Loi n° 94-653 du 29 juillet 1994 art. 9 Journal Officiel du 30 juillet 1994)
(Loi n° 99-5 du 6 janvier 1999 art. 22 Journal Officiel du 7 janvier 1999)
(Ordonnance n° 2000-916 du 19 septembre 2000 art. 3 Journal Officiel du 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002)
(Loi n° 2004-204 du 9 mars 2004 art. 50 Journal Officiel du 10 mars 2004)

Le fait, publiquement ou non, d'exercer des sévices graves, ou de nature sexuelle, ou de commettre un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité, est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30000 euros d'amende.

A titre de peine complémentaire, le tribunal peut interdire la détention d'un animal, à titre définitif ou non.

Les dispositions du présent article ne sont pas applicables aux courses de taureaux lorsqu'une tradition locale ininterrompue peut être invoquée. Elles ne sont pas non plus applicables aux combats de coqs dans les localités où une tradition ininterrompue peut être établie.

Est punie des peines prévues au premier alinéa toute création d'un nouveau gallodrome.

Est également puni des mêmes peines l'abandon d'un animal domestique, apprivoisé ou tenu en captivité, à l'exception des animaux destinés au repeuplement.

Article 521-2

(Loi n° 94-653 du 29 juillet 1994 art. 9 Journal Officiel du 30 juillet 1994)

Le fait de pratiquer des expériences ou recherches scientifiques ou expérimentales sur les animaux sans se conformer aux prescriptions fixées par décret en Conseil d’État est puni des peines prévues à l’article 511-1.

Note juridique sur les « courses de taureaux » au regard de la jurisprudence :

Un récent arrêt confirmatif de la cour d’appel de Toulouse, prononcé le 20 janvier 2003, renforce une jurisprudence quasi-univoque et néanmoins tout à fait contestable d’un strict point de vue juridique.

L’article 521 du code pénal, héritier de l’article 453 de l’ancien code, incrimine et réprime le délit d’acte de cruauté envers les animaux apprivoisés ou tenus captifs. A titre d’exception, l’article prévoit un fait justificatif de l’acte de cruauté « pour les courses de taureaux lorsque existe une tradition locale ininterrompue ». Pour le législateur l’énoncé même d’un fait justificatif révèle qu’il range la corrida au nombre des actes de cruauté puisqu’une dérogation à la prohibition de ces actes a été expressément édictée à l’instigation des parlementaires des localités concernées par une pratique qui suscite de telles passions que les raisonnements des magistrats s’en trouvent un peu « altérés ».

Si pour ma part, je condamne sans réserve au nom du respect dû à toute souffrance et à tout être vivant, une activité ludique consistant à torturer jusqu’à la mort un animal, je veux ici tenter une analyse technique objective de la loi. Les tribunaux et la cour de cassation, régulatrice de la jurisprudence, doivent dire le Droit, non pas sans éthique et sans conscience, mais en faisant abstraction des convictions personnelles des magistrats. Les juridictions qui se sont prononcées jusqu’à ce jour ont manifestement fait œuvre un peu subjective et partisane de la corrida.

Ces juridictions ont été appelées à interpréter la loi et en particulier la proposition clé : « lorsque existe une tradition locale ininterrompue ». Un spectacle taurin pouvait-il être organisé en banlieue de Bordeaux (Floirac), alors que quelques décennies séparaient ce spectacle de la dernière corrida de Bordeaux ? Un club taurin peut-il légalement chercher à relancer les corridas à Toulouse, alors qu’il n’y a pas eu de tels « jeux » depuis 1976 ?

Les juges ont couvert la corrida en retenant que dans l’ensemble régional existait une tradition de tauromachie.

Leur raisonnement constitue une évidente dénaturation de la loi et de la notion « de tradition locale ininterrompue ». Il deviendrait évident, en retenant leur interprétation du texte, qu’entre Fréjus, dans le Var et Mont-de-Marsan, dans les Landes, les promoteurs de spectacles pourraient soutenir qu’existe une tradition locale ininterrompue et insusceptible de l’être dès lors qu’il suffirait de constater l’existence d’une corrida, dans une localité quelconque du tiers Sud de la France pour affirmer que la disposition légale ne peut pas jouer. La restriction perd tout sens et l’interprétation donnée par le juge toulousain retire à la prudence du législateur toute portée.

Si « local » veut dire « tiers Sud de la France », il n’y a plus à rechercher l’existence ou l’absence d’une interruption de la tradition. Il suffit que des corridas aient lieu à Nîmes pour en justifier à Toulouse ou partout ailleurs. « L’interruption » visée par la loi devient une condition impossible et la proposition « Lorsque existe une tradition locale ininterrompue » devient absurde. Le texte ne peut avoir de sens qu’en donnant à la notion de « local » sa portée littérale de « localité », d’agglomération puisqu’à défaut la prescription s’avère sans signification. Le législateur aurait écrit « les courses de taureaux sont autorisées dans le tiers Sud de la France ». Une corrida organisée à Nîmes constituerait, selon la jurisprudence ici critiquée, un témoignage de tradition ininterrompue, valable pour Agen, Toulon, Toulouse et Bordeaux. L’arrêt de la cour d’appel de Toulouse vide les termes de « local » et « d’ininterrompue » de tout sens. Il nie la portée du texte et aboutit à légaliser systématiquement la corrida partout, y compris dans des localités qui ont cessé d’en abriter depuis plusieurs dizaines d’années, ou même qui n’en ont jamais connues mais qui se situent vaguement dans le sud du pays. Or « local » n’est pas régional, surtout lorsque ladite région couvre un tiers du territoire national métropolitain. « Tradition ininterrompue » ne doit pas être méconnue. Si une activité délictueuse, considérée comme telle par le législateur lui-même, bénéficie d’un « fait justificatif », celui-ci doit être interprété conformément à la loi. Le fait justificatif n’existe que si « localement » existe une tradition « ininterrompue ». Lorsque dans une agglomération, voire un département, cesse pendant une trentaine d’années, la pratique des corridas, le juge doit en tirer les conséquences que la lettre et l’esprit du texte commandent. Faute de remplir les conditions prévues pour la constatation du fait justificatif, le délit de cruauté envers animal est caractérisé.

La présence « locale » d’amateurs de corrida relevée par le juge toulousain sans doute un peu conscient de son audace interprétative de la loi, ne saurait à elle seule réaliser la « persistance d’une tradition ininterrompue ». Il y a sans doute des amateurs de corrida à Paris, Lyon, Dijon ou Lille et le raisonnement de l’arrêt aboutirait à en déduire l’existence d’une tradition ininterrompue dans ces villes.

A terme, la cour de cassation devra bien opérer sa censure sur une jurisprudence négatrice de la loi en ce qu’elle vise à limiter les spectacles taurins, ce qu’ont voulu éviter les juges du fond au prix d’un manque de rigueur dans l’analyse du texte légal. Les juges ne pourront pas indéfiniment trancher comme si les mots de « locale » et « ininterrompue » ne figuraient pas dans le libellé de l’article 521 du code pénal. Ainsi, si nous pouvons attendre d’une évolution des mœurs et des manières une condamnation morale de la cruauté érigée en spectacle, si nous pouvons demander au législateur de modifier la loi afin de supprimer la dérogation des « courses de taureaux », nous devons demander au juge d’être impartial et rigoureux dans son raisonnement et en l’état du droit positif sanctionner la corrida lorsqu’elle se propose de s’implanter là où n’existe pas une « tradition locale ininterrompue ». En édictant « tradition locale ininterrompue », le législateur a visé le cas des localités où a existé une tradition, mais où celle-ci a été interrompue. A Toulouse la corrida a peut-être été pratiquée autrefois. Depuis une trentaine d’années cette agglomération n’a plus organisé de spectacles de cette nature. Sauf à nier les faits et les mots, les exigences légales ne sont plus réunies pour la tolérance de cette activité ludique localement. Il ne manque pas de « places » où sévit la corrida dans ce pays pour permettre aux organisateurs de spéculer sur le goût des foules pour les jeux sanglants.

Mr Gérard CHAROLLOIS, Convention Vie et Nature pour une Ecologie Radicale, FRANCBAUDIE, 24380 VEYRINES DE VERGT. 

Vice-Président au Tribunal de Grande Instance de Périgueux

http://www.ecologie-radicale.org


 

ANNEXE N° 3 COURRIER UNESCO 4 Mai 2011

ARTICLE 227-24 DU CODE PENAL

ENFANTS SPECTATEURS ET ACTEURS

 

Modifié par Loi n°2007-297 du 5 mars 2007 - art. 35 JORF 7 mars 2007

Le fait soit de fabriquer, de transporter, de diffuser par quelque moyen que ce soit et quel qu'en soit le support un message à caractère violent ou pornographique ou de nature à porter gravement atteinte à la dignité humaine, soit de faire commerce d'un tel message, est puni de trois ans d'emprisonnement et de 75000 euros d'amende lorsque ce message est susceptible d'être vu ou perçu par un mineur.

Lorsque les infractions prévues au présent article sont soumises par la voie de la presse écrite ou audiovisuelle ou de la communication au public en ligne, les dispositions particulières des lois qui régissent ces matières sont applicables en ce qui concerne la détermination des personnes responsables.

 


 

ANNEXE N° 4  COURRIER UNESCO 4 MAI 2011

COURRIEL GALGOS ETHIQUE EUROPE A MONSIEUR MITTERAND

 24 Avril 2011

sp.ministre@culture.gouv.fr

 OBJET : CORRIDA à INSCRIRE AU PATRIMOINE CULTUREL IMMATERIEL DE L'INHUMANITE

Monsieur le Ministre de la Culture et de la Communication

NON LA TORTURE N’EST PAS NOTRE CULTURE

  Vous avez jugé bon d’inscrire sous la pression des lobbyies corridesques une tradition de la torture qui est implantée en France depuis la fin du 19ème siècle mais n’a rien à voir avec la France des Lumières. Ignorant volontairement le fait que la torture des taureaux n’est pas une tradition ininterrompue  sur le territoire français, avec cette inscription, vous mettez en danger l’équilibre des adultes et des enfants sensibles qui assistent à des spectacles d’une violence traumatisante comme le reconnaissent de nombreux docteurs et professeurs spécialistes de l’enfance. Cf.motion du Docteur Psychiatre Jean-Paul Richier signée par plusieurs dizaines de professionnels de la Psyché avec témoignages accablants de personnes ayant subi les traumatismes d’une corrida.

  Par ailleurs, nous constatons avec étonnement que cette « nomination » s’est effectuée sans aucune concertation des organisations de protection animale et anti-corrida, sans aucun respect pour les Français sensibles à la cause des animaux.

  Ce faisant, vous avez mécontenté les 70 à 80 % de Français horrifiés par la cruauté dont les taureaux sont les victimes dans certaines zones dites « taurines » de notre pays, ceci en contradiction totale avec le principe européen de l’animal « être sensible » et envers le fait que la corrida est interdite sur l’ensemble du territoire français hors exception taurine, tout simplement en raison de son atrocité et de l’incitation à la violence qu’elle représente.

  Au moment où des élections délicates se préparent pour le parti que vous représentez à la Culture vous venez de donner un grand camouflet  à tous ces Français en défendant autant des spectacles inhumains que des écoles de torturomachie où de jeunes enfants apprennent à tuer un veau à l’arme blanche, ce qui ne s’accomplit qu’avec de nombreux « étripages ». Contrairement à ce qu’a dit Monsieur Sébastien Castella dans Le Point du 7 août 2008, page 45 : « Quand le taureau sort bien, il devient mon partenaire, jamais mon ennemi. Tous les deux, on fait de l’art », le taureau n’a pas de partenaire, il n’a que des tortionnaires.

 Nous avons en cours une pétition au Parlement Européen demandant entre autres une commission d’enquête sur les traumatismes subis par les enfants européens lors des corridas. Cette pétition, déposée sous le numéro 0348, a été signée par 69 organisations/associations européennes et par 16.000 signataires. 

Notre association est  signataire de la pétition en cours initiée par la plateforme internationale anti-corrida qui elle-même a déjà recueilli plus de 20.000 signataires (CRAC EUROPE, AYUDA ANIMALIS, CAS HOLLANDE).

A l’heure actuelle, une pétition est en cours demandant la présentation  de Monsieur ZAPATERO devant la Cour Européenne pour complicité de maltraitance animale. Il serait judicieux d’envisager la même démarche pour notre ministre de la culture.

  Pendant que l’Espagne avance dans la lutte anti corrida dans la naturelle avancée vers une Humanité plus évoluée, la France recule en cédant à la pression d’un lobby pseudo culturel qui n’a rien à envier aux civilisations les plus arriérées.

Les 68 organisations  et les 16.000 personnes  signataires de la pétition 0348 au Parlement Européen vous demandent tout simplement par respect pour leur humanité de retirer l’inscription de la culture torturomachique  du Patrimoine culturel immatériel  de la  France où elle n’a rien à y faire.

  Un seul slogan unit toutes les personnes qui aujourd’hui se manifestent et se manifesteront demain avec encore plus de force :

NON LA TORTURE N’EST PAS NOTRE CULTURE.

Un gouvernement éclairé ne peut œuvrer pour SAUVEGARDER une CULTURE de la TORTURE, il ne peut qu’abolir une telle monstruosité.

Bien tristement,

 Joëlle PELLEGRIN OLDENBOURG

Présidente co-fondatrice GALGOS ETHIQUE EUROPE

Signataires de la charte GEE pour le respect des animaux

http://galgos-ethique-europe.over-blog.org/pages/LISTE_DES_ASSOCIATIONSREFUGESBENEVOLES_PERRERAS_SIGNATAIRES_DE_LA_CHARTE_GEE-1502885.html

PETITION 0348-10 AU PARLEMENT EUROPEEN    

 «  Le droit de tout citoyen européen de voir

la législation européenne de protection animale

appliquée, actualisée et renforcée

au niveau européen et dans les Etats membres. »

Demande de création

–                  d'une commission d'enquête (notamment sur les traumatismes subis par les citoyens et les enfants européens lors des corridas) ;

–                  d'un observatoire européen de la condition animale ;

–                  de structures spécifiques à la condition animale au niveau européen et dans les Etats membres aux fins de protéger les citoyens traumatisés et choqués par le sort que subissent les animaux en Europe.

–                  Révision du principe d’Ethique pour qu’il prime sur les notions de souveraineté nationale, divertissements, tradition…

Organisations signataires de la pétition 0348 au Parlement Européen

http://galgos-ethique-europe.over-blog.org/article-signataires-de-la-petition-au-parlement-europeen-0348-72354575.html

16000 signataires individuels pétition 0348

http://6683.lapetition.be


 

 ANNEXE N° 5  COURRIER UNESCO 4 MAI 2011

VIDEOS POUR DECOUVRIR LA CORRIDA

 

SANGRE EN LA ARENA

Film de Orlando BELIS, 2008

http://www.youtube.com/watch?v=h0eoiGSOVhM 

 

ALINEA 3, film de Jérôme LESCURE, 2007

 

Partie 1

http://www.dailymotion.com/video/x2pav1_alinea-3-sur-la-corrida-partie-1_animals  

 

Partie 2

http://www.dailymotion.com/video/x2pbkk_alinea-3-sur-la-corrida-partie-2_animals

 

 

A TWO HOUR KILLING

http://www.dailymotion.com/video/x5wsgf_a-twohour-killing-fr_animals 

 

 

 

ENFANCE ET BANALISATION DE LA VIOLENCE

 

ENFANCE EN DANGER

 

TV7 PROVENCE

ECOLES DE TAUROMACHIE POUR ENFANTS – LA TORTURE CA S'APPREND – 2009

http://www.tv7provence.com/magazine/emissions/la-torture-ca-sapprend 

 

APPRENDRE A TUER, Pablo KNUDSEN, 2006/2007

http://www.youtube.com/watch?v=gX5egl11U_M  

 


 

ANNEXE N° 6 COURRIER UNESCO 4 MAI 2011

 

Condamnation par la Cour Européenne des Droits de l’Homme

des violences sur animaux

 

Un parallèle doit être fait avec une récente décision de la Cour européenne des droits l’homme. Cette décision relative à la chasse à cour a considéré que « Les interdictions visent à éliminer, dans le cadre de la pratique d’un sport, la chasse et la mise à mort d’animaux d’une manière causant des souffrances et moralement condamnable» (souligné par nous)  et ajoute que ces législations abolitionnistes « ont été introduites après d’amples discussions par les représentants de l’Etat démocratiquement élus sur les questions sociales et éthiques que soulève ce mode de chasse » (souligné par nous). Les requêtes des partisans de cette activité ont été déclarées irrecevables à l’unanimité des juges de la cour, le 15 décembre 2009

 

La corrida, fondée sur le même principe en ce qu’elle consiste en la mise à mort de façon cruelle d’un animal en lui causant des souffrances, ici à des fins de spectacle, est donc d’autant plus condamnable au plan moral qu’elle érige en plus ce type de pratique éthiquement inacceptable en spectacle censé susciter la réjouissance au contraire de la chasse à cour qui elle ne concernait qu’un nombre restreint d’intervenants. Par conséquent, cette pratique n’a d’aucune façon sa place parmi le patrimoine culturel de l’humanité par sa contrariété au principe édictées par les textes sauvegardant les droits de l’homme.

 

http://cmiskp.echr.coe.int/tkp197/view.asp?action=html&documentId=859959&portal=hbkm&source=externalbydocnumber&table=F69A27FD8FB86142BF01C1166DEA398649

 

Katherine BOURLIASCOS

Juillet 2010

   

Copie de ce dossier à Mesdames, Messieurs

Monsieur Kishore RAO

Directeur  du Centre Unesco du Patrimoine Mondial

7 Place de Fontenoy

75352 PARIS

k.rao@unesco.org

0145681559

Madame Deolinda RIBEIRO

Assitante Administrative Principale du Centre Unesco Patrimoine Mondial

d.ribeiro@unesco.org

0145682496

COMMISSION NATIONALE FRANCAISE POUR L’UNESCO

57 Boulevard des Invalides

75700 PARIS 07

Monsieur Jean AUDOUZE

Président  Commission Nationale Française pour l’Unesco

Commissionfrance.unesco@diplomatie.gouv.fr  

Monsieur William FABVRE

Secrétaire Général Commission Nationale Française pour l’Unesco

william.fabvre@diplomatie.gouv.fr

DIRECTION GENERALE DES PATRIMOINES - FRANCE

Monsieur Philippe BELLEVAL

Chef de la Direction Générale des Patrimoines

communication.dgpat@culture.gouv.fr

Madame Isabelle MARECHAL

Chef du Service du Patrimoine

isabelle.marechal@culture.gouv.fr

Département Pilotage Recherche et Politique Scientifique  

Monsieur Pascal LIEVAUX

Coordination Mise en œuvre Convention Unesco pour la sauvegarde du P.C.I.

pascal.lievaux@culture.gouv.fr

 

Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Combattre la corrida
commenter cet article
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 14:02

k.rao@unesco.org ; d.ribeiro@unesco.org ; dl.france@unesco-delegations.org ; dl.france@unesco-delegations.org ; communication.dgpat@culture.gouv.fr ; william.fabvre@diplomatie.gouv.fr ; Commissionfrance.unesco@diplomatie.gouv.fr ; sp.ministre@culture.gouv.fr ; communication.dgpat@culture.gouv.fr ; isabelle.marechal@culture.gouv.fr ; pascal.lievaux@culture.gouv.fr ; sylvie.grenet@culture.gouv.fr

 

A l'attention de:

Madame Irina BOKOVA,

Directrice  Générale de l'UNESCO

7, place de Fontenoy

75352 Paris 07 SP

bpi@unesco.org

S.E. Madame Rama YADE

Ambassadrice, Déléguée permanente

Délégation permanente de la République Française auprès de l’UNESCO

Maison de l’UNESCO

Bureau M8

141 Rue Miollis

75732 PARIS Cedex 15

0145683547 et 48, 49

dl.france@unesco-delegations.org

MINISTERE DE LA CULTURE FRANCAISE

Monsieur Frédéric MITTERAND

Ministre Culture Communication

sp.ministre@culture.gouv.fr

Monsieur Christian Hottin

Chef de Mission du Ministère de la Culture Française

christian.hottin@culture.gouv.fr

Ministère de la culture et de la communication

3, rue de Valois
75100  Paris 

 

 


 

Objet :

Inscription de la tauromachie au patrimoine culturel immatériel de la France

Inscription de la tauromachie au patrimoine immatériel de l’Humanité de l’Unesco

 

Mouans-Sartoux, le 4 Mai 2011

 

Mesdames, Messieurs,

 

L'inscription de la tauromachie au patrimoine culturel immatériel de la France vient d'être annoncée le 22 avril 2011 par le Ministère de la Culture.

Elle n'a fait apparemment l'objet d'aucune concertation républicaine avec les différents acteurs de la vie française en cédant à la  pression d'un groupe socio-économique  qui survit essentiellement par la torture animale en tentant de faire sienne une tradition ibérique par ailleurs dénoncée et remise en question partout dans le monde, même en Espagne.

N’oublions pas que le « cœur » de la tauromachie est la corrida que les jeunes espagnols appellent la « sangria nacional ». Reconnaître la tauromachie dans son ensemble, c’est cautionner une pratique basée sur l’apologie de la torture et de la mort d’un animal.

Madame Cazal, professeur à Toulouse II Le Mirail, a qualifié cette inscription d'un terme catalan tout à fait approprié à cet événement :

ESPERPENDICO, signifiant à la fois ridicule, extravagant et  grotesque. 

C’est bien le qualificatif qu’il convient de donner à ce subterfuge voulant faire croire à l’immatérialité et au caractère culturel français d’une « tradition » importée au 19ème siècle, indûment tolérée dans notre pays par une pirouette législative,  l’Alinéa 7 de l’Article 521-1 du Code Pénal. Cette « tradition » est en contradiction totale non seulement avec le principe républicain d’une France UNE et INDIVISIBLE devant la Loi, mais avec le principe européen de « l’animal être sensible », base de la législation européenne de protection animale. Elle est de plus en totale inadéquation avec la Convention de 2003 de l’Unesco.

 

LA TAUROMACHIE, FACTEUR D’ELOIGNEMENT, DE CONFLIT, D’INCOMPREHENSION DANS UNE NATION

 

« La Convention de 2003 insiste sur "le rôle inestimable du patrimoine culturel immatériel comme facteur de rapprochement, d’échange et de compréhension entre les êtres humains", et dans le dernier critère de sa définition du PCI (article 2, § 1) sur "l’exigence du respect mutuel entre communautés, groupes et individus".

 

Depuis son introduction en France il y a quelque 160 ans, la corrida a toujours été vigoureusement combattue par des citoyens, des associations, des hommes politiques, et a toujours fait l'objet de nombreuses batailles médiatiques, juridiques, et législatives.  

Elle est de nos jours interdite et condamnée par le Code pénal par l'article 521-1, dans le chapitre "Des sévices graves ou actes de cruauté envers les animaux", ainsi que par les articles règlementaires R654-1 et R655-1. Elle est tolérée par des alinéas ad hoc de ces mêmes articles que "lorsqu'une tradition locale ininterrompue peut être invoquée".

 

Une proposition de loi demandant que cette interdiction s'applique sans dérogation à l'ensemble du territoire français, déposée par Muriel Marland-Militello (UMP) et Geneviève Gaillard (PS) en juillet 2010 a recueilli à ce jour 74 signatures de députés (malgré l'embargo du groupe socialiste).  

Les enquêtes d'opinions montrent de façon répétée qu'une majorité de Français sont opposés à la corrida (72% selon une enquête LH2 d'octobre 2007), et même réclament son interdiction (66% selon une enquête IFOP d'août 2010) sur l’ensemble du territoire, incluant les régions taurines.

 

De nombreuses associations, spécialisées ou non, militent pour l'abolition de la corrida. L'une d'entre elles a obtenu l'appui de plus de 1300 personnalités diverses dans le domaine de la politique, des sciences, du droit, des sciences humaines, des médias, des arts.

http://www.anticorrida.com/IMG/pdf/Manifeste_1_317_noms_au_27_avril_2011.pdf  

 

Un collectif de vétérinaires français réclamant l'abolition de la corrida regroupe actuellement bientôt 700 signataires de tous les départements.

http://www.veterinaires-anticorrida.fr/

 

Enfin, ce débat est actif non seulement en France  mais dans les autres pays pratiquant la tauromachie espagnole. Rappelons qu'en juillet 2010, le Parlement de la Catalogne, deuxième région d'Espagne en termes démographiques, a voté la suppression des corridas à partir de 2012. En Équateur, l'une des questions d'un référendum national prévu le 7 mai 2011 porte sur la suppression des corridas. 

Ces exemples montrent que la corrida n'est pas une "pratique culturelle" comme une autre, mais fait l'objet de sévères dissensions entre des groupes de pensée opposés. »

Docteur Jean-Paul RICHIER, Psychiatre, coordinateur du collectif de 75 psychiatres et psychologues demandant que les moins de 16 ans n’aient plus accès aux corridas.

 

Ces dissenssions sont exacerbées par l’inscription française ou l’éventualité d’une inscription au Patrimoine immatériel de l’Humanité.

 

TAUROMACHIE ou LE SUBTERFUGE DE L’IMMATERIALITE

Quand la Torture veut se faire Culture elle en appelle à l’Immatériel

.

Comment l'UNESCO pourrait-elle suivre l'exemple de la France et  inscrire au patrimoine immatériel de l'Humanité l’aura de la cruauté sous les flonflons hispanisants et les habits de lumière clinquants, le non respect du principe européen de « l'animal être sensible » durement acquis, principe qui doit être encouragé et non piétiné ?

 

Quoi d'immatériel ou de culturel dans un taureau terrifié traîné dans une arène devant des milliers de spectateurs entretenus dans l’ignorance  pour y être charcuté par une équipe de tortionnaires rodés aux pires supplices ?

Quoi d'immatériel  ou de culturel dans les flots de sang, les hurlements et l'agonie de la bête donnée en spectacle ?

Quoi d'immatériel ou de culturel dans des instruments de torture placés entre les mains d’enfants que l’on entraîne dans les écoles de tauromachie à torturer et tuer un veau à l'arme blanche dès l'âge de six ans ?

Quoi d’immatériel dans le fait d’utiliser l’innocence, la malléabilité, la fragilité d’un enfant pour banaliser la violence, cultiver le non respect d’un animal ?

 

ECOLES DE TAUROMACHIE POUR ENFANTS, banalisation de la violence

http://www.tv7provence.com/magazine/emissions/la-torture-ca-sapprend    

 

APPRENDRE A TUER, Pablo KNUDSEN, 2006/2007

http://www.youtube.com/watch?v=gX5egl11U_M  

 

Quoi d'immatériel ou de culturel dans les spectateurs sortant d'une corrida en pleurs, adultes ou enfants, français ou européens ?

Tellement immatériel que des collectifs de psychiatres/psychologues et de vétérinaires français se sont constitués pour dénoncer les traumatismes subis par certains spectateurs et qu’ils demandent l’interdiction des jeunes de moins de seize ans aux corridas ?

 

http://pas-de-corridas-pour-les-enfants.over-blog.fr/

 

Tellement immatériel qu' à leur suite une demande de commission d'enquête a été portée devant le Parlement Européen sur les traumatismes qui subissent les citoyens et les enfants européens lors des corridas en France. Pétition 0348 au Parlement Européen  http://www.galgos-ethique-europe.eu co-signée par 69 organisations européennes et 16.000 personnes sur http://6683.lapetition.be 

 

Enfin, il est résolument faux de prétendre, comme l’affichent les taurins, que la tradition tauromachique ibérique est une culture « riche, ancienne et profonde » en France. Elle n'a de riche qu'un décorum hispanique outrancier dissimulant les animaux en terreur, d'ancienne que sa couverture de l'Alinéa 7(code pénal art 521 -1) qui a trompeusement servi à  la tolérer  à partir de 1951, de profonde que le lobbying d'un groupe d’organisateurs de spectacles sanglants face aux deux tiers des Français réclamant l'abolition des corridas.

 

 

MANIFESTATION UNITAIRE DU 28 MAI A PARIS

CONTRE LA MATERIALITE D’UNE INSCRIPTION DE LA VIOLENCE ET DE LA TORTURE A L’IMMATERIALITE D’UNE NATION

 

Une manifestation unitaire regroupant plusieurs dizaines d’organisations se tiendra devant le Ministère de la Culture et de la Communication le 28 Mai à Paris. D’autres manifestations sont prévues dans certaines villes de France. Certaines organisations demandent non seulement le retrait de l'inscription mais la démission du ministre ayant « couvert » cette procédure.

 

Manifestation Paris http://www.patrimoine-corrida.fr

Pétition PAS DE CORRIDA A L'UNESCO

http://www.petitions24.com/contra_la_declaracion_de_la_tauromaquia_patrimonio_unesco  

 

Loin de faire l'unanimité, l'inscription de la tauromachie au patrimoine culturel immatériel de la France soulève une vague de contestation et de révolte sans précédent dans les associations de protection animale et parmi les citoyens. Pour vous en convaincre, il n'est que faire un tour sur les réseaux sociaux Twitter et Facebook. Vous y constaterez que les citoyens viennent y exprimer nombreux leur dégoût et leur honte d'être Français. Certains d’entre eux demandent l’inscription de la tauromachie au patrimoine immatériel de l’Inhumanité.

http://www.facebook.com/pages/PEACE-Pression-Ethique-Anti-Corrida-Europe/#!/pages/PEACE-Pression-Ethique-Anti-Corrida-Europe/146222152114784

 

Pour toutes ces raisons, le Groupe parlementaire Protection des Animaux de l’Assemblée Nationale EXIGE LE RETRAIT DE CE « CLASSEMENT INIQUE ».

http://www.patrimoine-corrida.fr/sites/www.patrimoine-corrida.fr/files/2011-04-28-cp-gep-corrida-pat-immateriel-francais.pdf

 

Mesdames, Messieurs,

La TAUROMACHIE va-t-elle être retirée du Patrimoine Culturel Immatériel de la France ?
La TAUROMACHIE va-t-elle être inscrite au Patrimoine Immatériel de l’Humanité de l’Unesco ? Les citoyens ont le droit de savoir.

Dans l’attente d’une réponse écrite que nous publierons à tous les signataires de notre charte de protection animale (50 associations) et aux signataires de la pétition 0348 au Parlement Européen (69 organisations et 16000 signataires individuels),

Avec nos sentiments respectueux et profondément attristés,

Joëlle PELLEGRIN OLDENBOURG               Katherine BOURLIASCOS

Présidente                                                  Chargée Relations Internationales

GALGOS ETHIQUE EUROPE

Une Europe éthique pour tous les animaux

 http://www.galgos-ethique-europe.eu

http://galgos-ethique-europe.over-blog.org

Le droit des citoyens européens de voir la législation européenne de protection animale appliquée, actualisée et renforcée. Notamment :

Demande de Commission d’Enquête sur les traumatismes subis par les citoyens et les enfants européens lors des corridas

http://www.galgos-ethique-europe.eu/index.php?option=com_content&view=article&id=32&Itemid=89

Organisations signataires de la pétition 0348

http://galgos-ethique-europe.over-blog.org/categorie-11872980.html

 

C.C.

Madame le Député Muriel MARLAND-MILITELLO

Madame le Député Geneviève GAILLARD

Monsieur le Député BRARD

Monsieur le Député CANDELIER

Monsieur le Député PAUL

Agence France Presse

Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Combattre la corrida
commenter cet article
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 08:38

28 Mai, communiqué du CRAC Europe. Tous mobilisés contre l'ESPERPENTICA : ridicule, extravagante, grotesque tauromachie immatérielle !

 

Maintenons la pression. Vous pouvez téléphoner (poliment svp) ou écrire au ministère de la culture. Dites NON à cette mitteranlonade !

Nous recevons de différentes sources le retrait sur le site de la corrida de la liste "patrimoine immatériel". Continuons à téléphoner pour que le retrait soit officiel et définitif et que le ministre concerné prenne la décision qui s'impose maintenant pour tous : MITTERAND DEMISSION. Vous pouvez la demander par téléphone :

 

  Ministère de la Culture : demander la désinscription de la corrida au : 01 40 15 81 99.
Vous devrez donner vos nom, prénom, tel et vous aurez peut-être l'honneur comme moi d'entendre dire : le ministre vous répondra ! Joëlle Oldenbourg

 

Communiqué CRAC Europe

 

Aux associations membres du collectif « Non à la honte française ! »

 

Bonjour à toutes et à tous,

 

Le site du collectif : www.patrimoine-corrida.fr a donc démarré. Merci de proposer à l’ensemble de vos adhérents et de vos contacts de venir signer la pétition :

http://www.patrimoine-corrida.fr/petition afin d’obtenir très rapidement un nombre important.

 

A très bientôt pour la suite et merci à vous

 

Jean-Pierre Garrigues 

Vice-président du CRAC Europe

 

Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Combattre la corrida
commenter cet article
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 18:04
neska4.jpg
Neska est une galga très jolie, tigrée dans un ton de gris et de jaune
Adoptable sous contrat GEE

Elle a été sauvée très peureuse de tout mais a fait d'énormes progrès au milieu des autres chiens
Elle est très tranquille et marche super bien en laisse
Elle a un plomb de chasse sur le crâne entre les oreilles. Les vétérinaires ont recommandé de ne pas y toucher car il a adhéré au chair. Il ne nuit absolument pas à la galga
Neska a 6 ans

neska2.jpgneska3.jpg
neska7.jpgneska.jpg
 
N° de puce : 941000012817031
Négative aux 3MM
  
Formulaire d'adoption:
 
neska5.jpg
neska6.jpg
Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans GALGOS A L'ADOPTION
commenter cet article
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 22:21
refuge2.jpg

Avec cette fois 6 nouveaux chenils flambants neufs

dont un sera au nom de notre association

 

 

Toute aide est précieuse pour continuer à mener à bien ce combat pour monter un refuge qui permette aux animaux de Martos d'avoir un abri en attendant de trouver des adoptants

 

A l'heure actuelle les travau se continuent pour alimenter le refuge en conduites d'eau et en électricité

 


LE REFUGE DE MARTOS ..... UN DEBUT NOMME ESPOIR

N'oubliez pas non plus, qu'acheter une affiche crée par Fanny, artiste et bénévole du refuge, peut aider à continuer les travaux

refuge.jpg
Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Refuge de Martos
commenter cet article
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 09:39

message de Magali, urgent.

 

bonjour,

nous avons besoin de monde dimanche pour xana, cette puce est blessee elle a une patte de cassée!!!!!!!!!!!! ses jours sont comptés elle deperit de jour en jour et s'amaigrit enormement!!! il nous faut bcp de personnes pour nous aider car si nous sommes 3 ou 4 comme d'habitude ça ne donnera rien du tout encore une fois nous la verrons mais nous serons encore impuissant face a ce regard qui nous dit aidez moi !!!! mais j'ai tres peur! donc je prefere prendre la fuite!!! 

donc nous vous demandons de venir nous aider ce dimanche a brou sur chantereine rendez vous a 7h30!! surtout venez sans chien!!! elle en a peur et risque de prendre la fuite!!! mon numero de telephone : 0637572500 merci de toute l'aide que vous pourrez nous apporter!!!! 

Commentaire n°20 posté par magali aujourd'hui à 08h54
http://www.facebook.com/home.php?sk=group_101199933299355
Les personnes qui ont la possibilité d'aider pour les recherches Magali et Laurent à BROU SUR CHANTEREINE peuvent contacter Magali : 0637572500
Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans perdus - trouvés
commenter cet article

Présentation

  • : Bienvenue sur le blog de l'association Galgos Ethique Europe
  • Bienvenue sur le blog de l'association Galgos Ethique Europe
  • : Pour le droit des citoyens européens de voir la législation européenne de protection animale appliquée, actualisée et renforcée dans tous les Etats membres. Pour que cesse l'indifférence des autorités et le supplice des animaux en général, des Galgos et Podencos en particulier.
  • Contact

le galgo : symbole d'impunité

site-gee-galgos-ethique-europe.jpg

GALGOS, le symbole européen de
l'indifférence et de l'impunité.
 
Ne rêvons plus leur vie,
offrons-leur une vie rêvée !
icone-petition-parlement-europeen-signer-galgos-ethique-eur.jpg 

 

Recherche

à tous nos Visiteurs

   Tous les articles de ce blog sont la propriété du blog Agir pour les galgos et de l'association Galgos Ethique Europe.
La charte Galgos Ethique Europe ne peut être reproduite que par les organisations qui en sont signataires. Elle fait l'objet d'un copyright.
La reproduction de nos articles doit être accompagnée du lien d'origine. Nos parutions ne peuvent être utilisées pour servir d'autre support qu'une action issue de l'initiative de leur auteur et de l'association à laquelle il appartient ou celle des organisations partenaires.  Merci de votre compréhension. 

 

  Si vous découvrez une photo qui vous appartient, merci de nous en informer afin que nous puissions soit la retirer soit établir un lien, selon ce que vous souhaiterez.  

Visiteurs uniques du blog

Locations of visitors to this page