Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 07:28

Sophie est enfin arrivée du Sud de l'Espagne après un long, très long voyage. Un ravissement, nous dit Cécile, ravie d'avoir un rayon de Soleil dans la maison, une petite merveille de joie et d'amour qu'elle veut bien nous faire partager !

 

Merci Cécile et longue et belle vie auprès de toi à Sophie. Ses malheurs auprès de toi sont finis.

 

 

 

Un grand merci à Pascale qui a assumé toutes les remontées d'hier, un coup d'essai devenu un coup de maître car tous les rendez-vous, toutes les arrivées se sont très bien passées.

 

logo-soligalgos.jpg

 

Un grand merci également à nos amies bénévoles en Espagne qui accomplissent des miracles chaque jour et à notre amie et partenaire, Murielle DOUHERET, présidente de l'association SOLIGALGOS, qui a bien voulu prendre en charge pour leur remontée enFrance toutes ces petites âmes attendues de coeur ferme.


Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Adoptions sous contrat G.E.E.
commenter cet article
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 09:40

Catalina nous envoie les premières photos de sa vie en France entre son copain Mous et Môman Domi ! Oubliés les vilains souvenirs du temps où un piège lui a broyé la patte. seul reste l'amour qu'elle a reçu par des êtres au grand coeur et par celles et ceux qui l'ont aidée avec leur petite souris à devenir la jolie podenca, aimée, choyée, qu'elle est aujourd'hui !

 

Encore merci à notre partenaire ACTUANIMAUX qui lui a donné un sacré coup de papatte douce pour réparer sa patte... C'est là que Dominique a senti son coeur fondre en découvrant le calvaire de la puce.

 

arrivee-de-podenca-catalina-nuit-8-au-9-septembre--copie-1.jpgMerci également à notre amie de LEVRIERS LIBRES qui a pris Catalina sous son aile le temps que Dominique vienne la chercher. Le temps pour Catalina de découvrir les Zamours de Lydia et la douceur d'un canapé, prémisses des délices qui l'attendaient !

 

podenca-catalina-adoption-septembre-2011-galgos-ethique-eur.jpg

 

podenca-catalina-adoption-septembre-2011-galgos-et-copie-1.jpg

 

podenca-catalina-adoption-septembre-2011-galgos-et-copie-2.jpg

 

podenca-catalina-adoption-septembre-2011-galgos-et-copie-3.jpg

 

podenca-catalina-adoption-septembre-2011-galgos-et-copie-4.jpg

 

podenca-catalina-adoption-septembre-2011-galgos-et-copie-5.jpg


Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Adoptions sous contrat G.E.E.
commenter cet article
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 06:58

Nous vous annoncions il y a peu que nous participions à une action initiée par Greyhound Rescue Holland auprès des Euro Députés (MEPs). En décembre 2010, à notre demande, Madame Isabelle DURANT décidait d'interpeler par une quesion la Commission Européenne sur le sort des Galgos avec la réponse que l'on connait : l'Espagne est maîtresse chez elle.

 

Quelques mois après, sous la pression répétée des associations et devant leur union qui est la base de toute pression positive, enfin le Gouvernement espagnol est interpelé sur les Galgos. Comme il l'a été pour les zoos et les conditions d'euthanasie - abattage des animaux. Aujourd'hui est un grand jour pour les Galgos, même si la "guerre" n'est pas gagnée,  même si beaucoup seront encore sacrifiés à la cruauté, à la lâcheté, à l'avidité,c'est une bataille importante qui l'est, le début de la fin des GALGOS INVISIBLES AUX YEUX DE L'ESPAGNE ET DE L'EUROPE.

 

Merci à Greyhound Rescue Holland.

Nous continuons le combat, car c'en est un, contre l'indifférence qui  permet aux lâches de perpétuer leurs méfaits.

Merci à vous tous qui soutenez notre association au quotidien, par vos dons, vos actions, votre présence sur Internet où votre souris a un pouvoir très grand lorsqu'elle s'associe à d'autres petites souris. Merci.

 

"Un pas, toujours un pas, le même pas sauve." St Exupéry.

 

joëlle

présidente co-fondatrice GEE

Pour nos actions anti-corrida

http://pression-ethique-anti-corrida-europe.over-blog.com

 

Rejoignez-nous sur Facebook

https://www.facebook.com/profile.php?id=100000171934837

https://www.facebook.com/pages/PEACE-Pression-Ethique-Anti-Corrida-Europe/146222152114784 

 

bandehor.gif

 

Question posée par les Euros Députésà la Commission européenne (traduction disponible la semaine prochaine)

 

Question for written answer

to the Commission

Rule 117

Kartika Liotard

 

Is the Commission aware of the atrocities inflicted upon the Spanish greyhounds, known as galgos, which are bred indiscriminately in Spain and, following this,  those dogs that are deemed of lesser use are burned alive, doused in acid, hung or dumped ?

 

Does the Commission consider these practices within the limits of art. 13 of the Lisbon Treaty, which obliges member states to take animal welfare into full regard?

 

If the Commission refers to the second part of art 13, which refers to cultural traditions, to refrain from any action in this matter, so claiming that the killing of galgos would be such a cultural tradition, does the Commission therefore claim that cultural traditions give permission to all kinds of animal cruelty? Is there, according to the Commission a limit in this?

 

Is the Commission aware of art. 337 of the Spanish Legal Code, which prohibits animal cruelty and which is now punishable as a crime?

 

How does the Commission view the fact that enforcement of this article, especially with regards to the cruelty against galgos, is almost non-existent.

 

Is the Commission prepared to urge Spain to enforce this art. 337 concerning blatant animal cruelty?

 

If the Commission does not see it as her responsibility to urge member states to enforce important national legislation, then why does she urge Greece to enforce the Greek tax legislation? Is according to the Commission animal welfare less important than issues with an economic interest?

 

Can the Commission deny that European subsidies are also granted to Spanish farmers who also play a part in the indiscriminate breeding and subsequent cruelties against galgos?

 

Is the Commission prepared to call upon the enterprises and farms that are being subsidised but take part in the abuse of galgos to refrain from these activities. Is the Commission prepared to call for financial santions against these enterprises?

 

Will the Commission propose a solution for the problem of abuse and neglect of the galgos in the new strategy for animal welfare? Will she consider even mentioning this problem?

 

If not, how does the Commission view the inherent value of this new strategy?

 

 

Date:  3 oktober 2011

 

bandehor.gif

 

Lettre à M. Zapatero en cours de traduction.

Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Quelle Europe
commenter cet article
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 21:27

314636_237329412981189_100001123970164_591731_1553913810_n.jpgcelui qui pourra leur permettre de continuer la construction de leur refuge en même temps que continuer à recueillir des animaux, les soigner et les préparer pour un voyage vers un avenir meilleur.

Les bénévoles de Martos ont décidé de tenir régulièrement dans la ville de Martos un stand d'information sur le travail effectué et qui permette également de récolter des fonds pour toujours améliorer les installations qui accueillent actuellement quelques 70 chiens.
Beaucoup d'entrées, peu de sortie .... un défi pour un homme qui a déjà donné la moitié de sa vie passée aux animaux maltraités et abandonnés et qui, quelquefois, se décourage devant l'ampleur du travail toujours à faire.
Un article est paru dans la presse de Jaen pour informer de la situation des animaux du secteur et plus particulièrement celui de Martos avec ce constat terrible qui veut que malheureusement les abandons augmentent de plus en plus avec ceux qui abandonnent leurs chiens jusqu'à la porte du refuge comme dernièrement un petit yorkshire que l'on trouvera attaché à la grille d'entrée. Ajouté à ça ceux que l'on jettera la nuit par dessus la cloture et les horreurs de tous les jours comme les cas de pendaisons.
C'est ainsi que les bénévoles du refuge ont décidé de se rendre au marché de la ville de Martos tous les samedis pour essayer de toucher un maximum de citoyens, essayer de les responsabiliser face au problème de l'abandon et récolter également de l'argent pour nourrir, soigner leurs animaux et leur donner un refuge digne de ce nom.
Les travaux sont à l'heure actuelle interrompus car difficile de faire face déjà aux soins quotidiens des chiens tant en nourriture que frais vétérinaires et continuer à aménager des chenils, Antonio insistant bien dans l'article de presse sur le fait que la plupart des fonds lui viennent de l'étranger.
Les travaux, à ce jour ont coûté quelques 20.000 euros et l'argent restant à l'heure actuelle dans la trésorerie doit être conservé pour les soins journaliers des animaux.
Les bénévoles, qui avaient au départ un peu d'appréhension concernant l'initiative des stands d'information, ont été agréablement surpris en voyant qu'une majorité des gens fréquentant le marché étaient favorables à leur démarche.
Bien que le chemin à parcourir reste encore long, le refuge espère que leur rêve devienne sous peu réalité et ce pour le bien des animaux de Martos.
 
Pour ceux qui veulent faire un don:
 
Chèques à l'ordre de l'Association GALGOS ETHIQUE EUROPE
A envoyer à l'adresse suivante:

Association GALGOS ETHIQUE EUROPE
7 rue du Tour de Ville
11120 - BIZE-MINERVOIS

Mettre en objet derrière le chèque  : Martos


IBAN : FR76 1348 5008 0008 9107 5474 938
BIC : CEPAFRPP348
IMPORTANT : CONCERNANT LES DONS PAR VIREMENTS BANCAIRES
N'oubliez pas que vous pouvez également faire un don par paypal  en cliquant sur
le bouton installé sur le blog GEE

martosprensa.jpg
Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Refuge de Martos
commenter cet article
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 08:03

Notre action auprès de l'Unesco à l'occasion du 4 Octobre 2011. MERCI DE DIFFUSER LARGEMENT ET DE PROPOSER A TOUTES LES ASSOCIATIONS QUE VOUS CONNAISSEZ EN ICI ET AILLEURS DE LA REPRENDRE A LEUR COMPTE.

 

Courrier de GEE

4 OCTOBRE 2011 – JOURNEE MONDIALE DES ANIMAUX

TORTURE ANIMALE ET ENFANCE OTAGE

L’UNESCO ALIBI DES TORTIONNAIRES D’ANIMAUX ?

 

Madame, Monsieur,

 

Le 4 Octobre a été décrété JOURNEE INTERNATIONALE DES ANIMAUX.

Toutes les associations constatent une aggravation des violences faites aux animaux. Il est courant que des enfants aspergent d’essence chiens, chats, équidés, animaux sauvages pour y mettre le feu. Ceci n’est que la conséquence de l’indifférence générale avec laquelle, nous, humains du 21ème siècle, considérons les animaux. Il est temps d’intégrer le respect du Vivant dans son ensemble et de cesser de supplicier des animaux partout dans le Monde pour le plaisir de l’homme, tortures qui s’accomplissent désormais dans les arènes françaises avec le label « patrimoine culturel immatériel » créé par l’UNESCO pour rassembler les peuples.

 

 

1.   France – INSCRIPTION DE LA TORTURE ANIMALE AU PATRIMOINE CULTUREL IMMATERIEL AVEC L’ALIBI UNESCO

 

Avril 2011, une commission patrimoine aux mains de l’aficionado Philippe BELAVAL inscrit la torture tauromachique au patrimoine culturel immatériel de la France sans aucune concertation contradictoire. Monsieur Frédéric Mitterand, mis en cause par les citoyens français, justifie cette inscription par l’UNESCO ALIBI.  Monsieur André Viard, ex torero, annonceur officiel de cette inscription parle de « voie royale à l’inscription du P.C.I. de l’UNESCO ».

 

Extrait : « La convention internationale pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, adoptée dans le cadre de l'UNESCO en 2003, et approuvée par la France en 2006, FAIT OBLIGATION aux États parties à cette convention d'établir un recensement des éléments de patrimoine immatériel existant sur leur territoire. »

 

C’est donc par obligation de l’UNESCO que Monsieur Mitterand s’est vu contraint de porter la CORRIDA SUPPLICIELLE AU CŒUR DU PATRIMOINE IMMATERIEL. L’UNESCO sert d’alibi à ce que rejettent 70 % de la population française, exception à l’article 521.1 qui punit gravement les sévices sur animaux.

 

L’inscription au P.C.I. français n’a pas évalué les conséquences gravissimes dans le quotidien de notre pays : incitation à violer l’article 521.1 comme la corrida le fait en toute impunité, la mise en danger des enfants, etc. Partout éclate l’apologie de la torture animale sous le label PATRIMOINE France qui n’a qu’un but, obtenir le « label » UNESCO.

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/la-tauromachie-est-patrimoine-immateriel-francais_985767.html 

 

Le seul fait que le ministre de la culture française, dans un contexte évident de conflit d’intérêt, avance l’Unesco comme alibi pour cette inscription porte atteinte à l’intégrité morale de votre institution. Cette inscription divise les Français au lieu de les rassembler car cette pratique oppose deux visions de l’Humanité, l’une respectueuse du Vivant, l’autre le torturant. Un ministre à tel point gêné par l’opposition qui se manifeste ouvertement jusqu’à le poursuivre dans ses moindres déplacements que le communiqué précise :

 

à propos du PATRIMOINE CULTUREL IMMATERIEL DE L'UNESCO :

 

« En ce sens, elle (l’inscription française) est fondamentalement différente de l'inscription au patrimoine culturel immatériel de l'Humanité, également instituée par la même convention, laquelle emporte une reconnaissance de la valeur universelle de l'élément inscrit. » et à propos du PATRIMOINE CULTUREL IMMATERIEL français et de l'inscription de la tauromachie : « Elle n’est que factuelle. »

Ni l’alibi « obligation par l’Unesco » ni l’établissement d’une échelle de valeur de l’universel au factuel ne justifient l’inscription de la torture à la culture, Pire, on voudrait nous la faire croire « scientifique ».


Par cette échelle de valeur, M. Mitterand désavoue lui-même ce qu'il a permis : la tauromachie n'a rien d'une valeur universelle et elle se contente de profiter par subterfuge, comme Madame Elisabeth HARDOUIN-FUGIER l'a montré dans son analyse du texte de la commission, d'une simple reconnaissance FACTUELLE... Si tant est qu’il envisage la création d’une commission où rien de ce qui a été fait pour cette inscription ne serait plus possible. Pourtant il se refuse à la retirer.


INSCRIPTION ET CONFLIT D’INTERET ?

http://www.lepost.fr/article/2011/06/17/2525359_qui-est-philippe-belaval-le-directeur-general-des-patrimoines-responsable-de-l-inscription-de-la-corrida-au-patrimoine-immateriel.html

 

Ce communiqué du ministère de la culture est un simple aveu de subterfuge où l’UNESCO sert tristement de paravent.

 

http://pression-ethique-anti-corrida-europe.over-blog.com/article-corrida-et-patrimoine-pervers-zoosadiques-et-politiques-politiciens-83234730.html 

L’incohérence avouée de l’inscription française décrédibilise d’autant l’UNESCO :

http://pression-ethique-anti-corrida-europe.over-blog.com/article-petit-retour-sur-les-circonvolutions-mitterandiennes-de-l-inscription-85257957.html 

 

VOIR ANNEXE 1 Réponse standard du Ministère de la Culture et de la Communication.

 

 

Pr. Jean-Pierre MARGUENAUD

 

Dans la Revue de droit animalier, le Professeur Jean-Pierre Marguenaud analyse l’inscription française qui fait actuellement l’objet de plaintes des associations de protection animale et de politiques :

http://www.unilim.fr/omij/telechargements/contenus/95_RSDA_1-2011.pdf

Jean-Pierre Marguénaud est professeur de Droit privé à la Faculté de Droit et des Sciences économiques de Limoges et Directeur de la Revue Semestrielle en Droit Animalier (RSDA).

RAPPORT DE L’INSCRIPTION ENTRE LES MAINS DU TAURIN Ph. BELAVAL http://www.lepost.fr/article/2011/06/17/2525359_qui-est-philippe-belaval-le-directeur-general-des-patrimoines-responsable-de-l-inscription-de-la-corrida-au-patrimoine-immateriel.html 

ANALYSE DU RAPPORT DE L’INSCRIPTION AU P.C.I. FRANÇAIS PAR MADAME LE PR. HARDOUIN-FUGIER   http://pression-ethique-anti-corrida-europe.over-blog.com/article-analyse-par-elisabeth-hardouin-fugier-du-rapport-tauromachie-immaterielle-75805446.html 

SONDAGE IFOP 2010 70 % DES FRANÇAIS CONTRE LA CORRIDA

SONDAGE IFOP     http://www.ifop.com/?option=com_publication&type=poll&id=1225 

COMMENTAIRE SONDAGE IFOP par Madame le Pr. Elisabeth HARDOUIN-FUGIER  http://pression-ethique-anti-corrida-europe.over-blog.com/article-ifop-sondage-interdiction-corrida-point-de-vue-e-hardouin-fugier-76122313.html

RAPPORT Monsieur. Edouard BOINET  «CORRIDA, DU DECLIN A LA PATRIMONIALISATION»   http://pression-ethique-anti-corrida-europe.over-blog.com/article-edouard-boinet-corrida-du-declin-a-la-patrimonialisation-partie-ii-79870803.htm

2.   France, CONTESTATION CITOYENNE CONTRE CETTE INSCRIPTION « INIQUE »  

Partout dans les pays dits « taurins », les affrontements entre abolitionnistes et pro torture taurine montent en puissance, exacerbés par la cible visée par ces derniers : LA RECONNAISSANCE DE L’UNESCO.

 

Dans ce contexte divisant les Français, l’UNICEF a même été dénoncée en France comme apportant sa caution morale à des fiestas pour enfants, soutenant ainsi indirectement la torture animale.

http://www.lepost.fr/article/2011/04/12/2463199_la-violence-a-l-ecole-l-unicef-et-la-corrida.html 

 

VOIR ANNEXE n° 2 CONTESTATION CITOYENNE – LA CORRIDA DIVISE LES PEUPLES

 

 

3.   LES ENFANTS OTAGES DE LA TORTURE ANIMALE DANS L’INDIFFERENCE QUASI GENERALE

 

Dans ces pratiques, les enfants deviennent l’enjeu majeur puisqu’ils sont la pierre d’angle du futur. Ils sont pris en otage par des adultes qui n’acceptent pas que les arènes peu à peu se désemplissent.

 

 « Les racines infantiles de la violence et de la cruauté », le Pr Nouët, Vice doyen honoraire de la Faculté de médecine Pitié Salpêtrière, conseiller de l’Oxford Centre for Animal Ethics nous alerte en signalant que :

-          Dans 80% des foyers où des violences sont exercées sur des animaux, des violences sont aussi commises sur des enfants

-          Trois criminels sur quatre ont maltraité l’animal

-          50% des violeurs ont, dans leur enfance, commis des actes de cruauté sur l’animal

-          15% des violeurs violent aussi des animaux

 

 Il n’est que regarder la page FACEBOOK TOROS PARA LOS NINOS et lire l’article de Madame Marie-Hélène VERDIER :

 

https://www.facebook.com/pages/Toros-para-Ni%C3%B1os/143102785720654#!/pages/Toros-para-Ni%C3%B1os/143102785720654?sk=info

 

http://agir-pour-les-galgos.over-blog.com/article-enfants-et-corridas-non-assistance-a-enfance-en-danger-85383957.html

 

Enfants et corrida : apprendre à tuer, Pablo Knudsen 2007

http://www.youtube.com/watch?v=K2v9rwosChs

 

Bébé torero, olé !

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=WpH37acuA_I

 

Témoignages

http://www.rue89.com/node/161038   Quand j’étais enfant, j’ai assisté à une corrida

 

http://pression-ethique-anti-corrida-europe.over-blog.com/article-temoignage-a-ne-doit-pas-etre-si-terrible-une-corrida-78188351.html  

 

Voir ANNEXE n° 3

Liste des études scientifiques sur le sujet enfance et violence sur animal, liste communiquée par le Docteur Jean-Paul RICHIER.

 

 

4.   TORDESILLAS, PATRIMOINE IMMATERIEL DE LA TORTURE SUPPLICIELLE ?

 

Le taureau de Vega torturé par toute une ville en liesse en passe de devenir patrimoine immatériel de sa ville comme l’annonce TV LA SEXTA le 13 Septembre ? Le « label » PATRIMOINE CULTUREL IMMATERIEL défendu par l’UNESCO va-t-il devenir l’alibi des tortionnaires d’une ville en liesse où les enfants sont en première ligne pour assister et s’initier à la cruauté ?

 

http://vimeo.com/29040047

http://www.midilibre.fr/2011/09/13/espagne-la-traque-controversee-du-toro-de-la-vega-continue,387029.php  

http://www.thepetitionsite.com/3/stop-the-barbaric-toro-de-la-vega/

 

Il semble que le même processus qu’en France soit en train de se produire pour le TORO DE VEGA, séance de torture publique de la ville de TORDESILLAS en Espagne à laquelle participent les enfants. AFIGIDO, le taureau supplicié en 2011 a été achevé au tournevis.

 

http://www.gente5.telecinco.es/sondeos/polemica_toro_vega_tordesillas/polemica_toro_vega_tordesillas.html

 

Sur ce site TV 98,54 % des votants sont contre la torture du taureau de VEGA, mettant indirectement en cause la caution morale de l’Unesco que la ville de TORDESILLAS vise.

 

De nombreuses fêtes en Espagne sont basées sur la torture animale. La Commission européenne vient de sermonner l’Espagne pour sa maltraitance animale :

http://www.publico.es/espana/399054/bruselas-reprende-a-espana-por-el-maltrato-animal

 

Les tortionnaires vont-ils peu à peu revendiquer l’inscription au P.C.I. de l’UNESCO tout simplement parce qu’une poignée d’hommes les auront inscrites sur les listes du patrimoine local ou national et parce que des procédures administratives auront été respectées au pied de la lettre ?  

VOIR ANNEXE n° 4. TORDESILLAS LE TAUREAU SUPPLICIE AU PATRIMOINE IMMATERIEL ?

http://agir-pour-les-galgos.over-blog.com/article-tordesillas-2011-83274510.html  

 

5. LABEL UNESCO – LA MORT INHERENTE AUX «  TRADITIONS DU TORO »

 

  Lors des « fiestas » où le taureau est à la fête du supplice, des morts humaines se produisent régulièrement dont certains organisateurs justifient le bien-fondé par l’essence même de ces activités. Cette année, parmi plusieurs morts, un bébé est mort dans l’arène, lâché par son père excité par le sanglant spectacle.


Comme nous l’avons dit plus haut, les enfants sont pris en otage. Voir ANNEXE N° 3 et

 

https://www.facebook.com/pages/Toros-para-Ni%C3%B1os/143102785720654?sk=info

 

http://www.torosparaniños.es

 

L’UNESCO veut-elle cautionner la vision d’une Humanité zoosadique nécrophile ?

L’UNESCO veut-elle devenir l’agent complice des nombreuses morts humaines constatées partout où les animaux sont maltraités ?

http://www.europe1.fr/International/Espagne-1-mort-dans-un-lacher-de-taureaux-668423/

http://pression-ethique-anti-corrida-europe.over-blog.com/article-espagne-xativa-encore-un-deces-lors-d-un-lacher-traditionnel-de-taureaux-81587904.html 

 

VOIR ANNEXE n° 5 Déclamation de M. Paul HERME « la mort, essence même des pratiques liées au toro ».

« Nos traditions liées au toro… Ces parts de drames... inhérentes à l'essence même de ces manifestations." :

 http://www.torofiesta.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1124:drame&catid=68:chroniques&Itemid=67 

 

 

6.   CONCLUSION

 

 

L’Unesco est en train de devenir l’alibi des tortionnaires de taureaux dans tous les pays dits « taurins », plus précisément dans tous les pays où se pratique la torture des taureaux lors des corridas ceci sous les yeux des enfants. Les citoyens sont profondément choqués devant cet état de fait. Des « traditions » qui pourraient s’inscrire au P.C.I. de l’Humanité dont le but d’origine est de rassembler les peuples sont en train de provoquer des divisions profondes et des tensions qui risquent de ne pas être contenues indéfiniment par les pouvoirs publics tant la pression monte devant le risque d’inscription à l’Unesco.

 

Ce qui s’est passé pour la France se prépare dans tous les pays taurins. Même le taureau de Vega, à Tordesillas, risque d’y avoir droit. Et après, où vont s’arrêter les tortionnaires d’animaux ?

 

L’Unesco peut-elle accepter de servir d’ALIBI à la torture animale au niveau planétaire sous couvert de PATRIMOINE IMMATERIEL et de procédures administratives derrière lesquelles les ministres d’état peuvent s’abriter par « obligation » de les respecter ?

 

L’inscription au P.C.I. de l’Humanité devient l’enjeu, le but ardemment convoité qui apporterait leur blason de noblesse à ces pratiques cruelles.

 

Preuve cette inscription française qui nous montre combien nous devons combattre ce piège que permettent des clauses de plus en plus complexes mais où finit par manquer l’essentiel : LE RESPECT DE TOUTE FORME DE VIE, pas uniquement de l’humaine. Nous privons ainsi l’enfance de son droit le plus fondamental dans son éducation : l’amour et le respect du Vivant.

 

Pourquoi cela est-il possible ? Parce que nulle part dans la Convention du P.C.I. de l’Unesco il est question du sort des animaux. Ce manque seul conduirait en cas de reconnaissance par l’Unesco de la tauromachie à installer une situation d’échec de la mission morale de protection et de rassemblement des peuples que l’Unesco s’est fixée. Les faits prouvent que cette mission désormais ne peut aller sans la reconnaissance et l’application d’une convention internationale de protection animale et sans l’exclusion formelle du patrimoine immatériel de l’Unesco de toute pratique humaine basée sur la maltraitance et la torture animales. Ces pratiques suscitent désormais une division profonde car fondamentale. Ceci est un signal d’alerte que l’Unesco ne peut  ignorer.

 

André Malraux a dit du 21ème siècle qu’il serait spirituel ou qu’il ne serait pas. Pour notre part, nous aimerions qu’il soit tout simplement humain, raison pour laquelle nous nous tournons vers vous pour réclamer un geste de considération envers les animaux pour la journée du 4 Octobre 2011.

 

 

7.   REQUETE

Dans le but d’empêcher les dérives qui sont en train de se produire au niveau international, nous demandons


1. La reconnaissance d’une convention internationale du droit de l’animal

Nous proposons deux textes comme base de réflexion :

a)   CONVENTION INTERNATIONALE DU DROIT DE L’ANIMAL

http://www.animallaw.info/treaties/itconfprotanimal.htm

 

b)   Déclaration universelle de la Ligue Internationale du droit de l’Animal.

Lue à la Maison de l'UNESCO, Paris, 15 octobre 1978, par son auteur, Fondation Ligue Française des Droits de l’Animal. Jusqu’à ce jour, déclaration non reconnue par l’UNESCO.

 

http://jose.kersten.free.fr/aap/pages/uk/UDAR_uk.html  (multilangue)

 

2.   La création d’un protocole additionnel à la convention du P.C.I. de l’Humanité, protocole visant à l’exclusion du P.C.I. de toute tradition ou pratique basée sur la maltraitance animale et dont il pourrait être envisagé le bien fondé de rétro-activité.

 

 

Comme la Convention du Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité le prévoit, nous demandons que les associations de protection animale soient partie prenante des débats que notre requête entraînera.

 

Dans l’espoir qu’une dynamique d’éthique animale dans l’intérêt des enfants et d’une Humanité plus évoluée se mette en route à l’UNESCO, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos sentiments respectueux et confiants,

 

Joëlle PELLEGRIN OLDENBOURG  et Marie-Hélène VERDIER

Co-fondatrices GALGOS ETHIQUE EUROPE

http://www.galgos-ethique-europe.eu  -  http://galgos-ethique-europe.over-blog.org

https://www.facebook.com/profile.php?id=100000171934837  - http://agir-pour-les-galgos.over-blog.com

http://pression-ethique-anti-corrida-europe.over-blog.com

Démarche portée sur le site  www.worldanimalday.org.uk  info@worldanimalday.org.uk

 

bandehor.gif

 


MESSAGE AUX ASSOCIATIONS DE PROTECTION ANIMALE ET DE L'ENFANCE

 

 

4 OCTOBRE 2011 – JOURNEE MONDIALE DES ANIMAUX

PROPOSITION D’ACTION AUPRES DE L’UNESCO EN FAVEUR DES ANIMAUX

ACTION UNESCO POUR LA RECONNAISSANCE D’UNE CONVENTION INTERNATIONALE DU DROIT ANIMAL ET POUR LA CREATION AU P.C.I. D’UN PROTOCOLE D’EXCLUSION DE TOUTE TRADITION OU PRATIQUE BASEE SUR LA MALTRAITANCE ANIMALE

 

Appel aux associations françaises et internationales

OBJET

Nous vous proposons de demander aux Etats Membres de l’UNESCO via les délégations des pays concernés :

1.       La reconnaissance d’une convention internationale du droit de l’animal

Nous proposons deux textes comme base de réflexion :

a)      CONVENTION INTERNATIONALE DU DROIT DE L’ANIMAL

http://www.animallaw.info/treaties/itconfprotanimal.htm 

b)      Déclaration universelle de la Ligue Internationale du droit de l’Animal.

Lue à la Maison de l'UNESCO, Paris, 15 octobre 1978, par son auteur, Fondation Ligue Française des Droits de l’Animal. Jusqu’à ce jour, déclaration non reconnue par l’UNESCO.

 

http://jose.kersten.free.fr/aap/pages/uk/UDAR_uk.html

2.       La création d’un protocole additionnel à la convention du P.C.I. de l’Humanité, protocole à effet rétroactif visant à l’exclusion du P.C.I. de toute tradition ou pratique basée sur la maltraitance animale.

 

3.       Comme la Convention du Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité le prévoit, nous demandons à être partie prenante des débats que notre requête entraînera.

 

Ces procédures doivent être accomplies par les Etats Membres de l’UNESCO. Elles ne seront possibles que si les associations se mobilisent en nombre pays par pays auprès des délégations des Etats Membres à l’UNESC O.

Nous vous proposons une base commune sur ces 3 points. A vous d’étayer votre courrier selon la situation de votre pays (notamment pour la corrida).

Le courrier doit être envoyé par Poste pour demander un rendez-vous à la délégation de votre pays.
Il doit également être envoyé par courrier au niveau national aux délégations des Etats Membres auprès de l’UNESCO.

Il doit également être envoyé par email aux délégations au niveau international afin de  leur montrer qu’une voix commune est en train de s’élever.

Nous inscrivons notre propre démarche auprès de l’organisation WORLD ANIMAL DAY.

A votre tour, si vous décidez de suivre cette action pour le 4 Octobre 2011, merci d’en informer WORLD ANIMAL DAY afin que votre démarche soit portée sur le site consacré à la Journée Internationale de l’Animal 2011. Invitez toutes les associations que vous connaissez à se manifester auprès de l’UNESCO. Ce qui s’est produit en France avec l’inscription de la torture tauromachique de la corrida grâce à l’UNESCO ALIBI ne doit plus se reproduire.

 

 


 

WORLD ANIMAL DAY
14 Hewlett Road, Cheltenham,

Gloucestershire, GL52 6AA

United Kingdom

Telephone: +44 (0)1242 252871

Email: info@worldanimalday.org.uk
Website:
www.worldanimalday.org.uk 

 

Merci de nous tenir informés si vous décidez de participer à cette requête et nous adresser vos suggestions et vos avancées.
Cordialement,

Joëlle PELLEGRIN OLDENBOURG   Marie-Hélène VERDIER

co-fondatrices  GALGOS ETHIQUE EUROPE

Email : galgos-ethique-europe@orange.fr    OBJET ACTION UNESCO JOURNEE INTERNATIONALE DES ANIMAUX.

 

bandehor.gif

ADRESSES POSTALES POUR LA COMMISSION NATIONALE FRANCAISE A L'UNESCO

ET EMAILS DES DELEGATIONS INTERNATIONALES

FRANCE
Chef d'Etat et/ou Gouvernement en relation avec l'UNESCO

Président de la République: Son Exc. M. Nicolas SARKOZY
Premier ministre: Son Exc. M. François FILLON

Délégation permanente accréditée auprès de l'UNESCO

S.E. l’Ambassadeur, Délégué permanent de la France à l’UNESCO

Délégation permanente de la République française auprès de l'UNESCO
Maison de l'UNESCO Bureau M8.14 1, rue Miollis 75732 PARIS Cedex 15
Téléphone: 01.45.68.35.47
                   01.45.68.35.48
                   01.45.68.35.49
Fax:            01.43.17.56.41

Commission nationale pour l’UNESCO

President: M. Jean Audouze

Adresse postale

Monsieur Jean AUDOUZE

Président de la Commission Nationale française pour l’Unesco

57, Boulevard des Invalides

75700 PARIS 07 SP

Rendez-vous à obtenir auprès de Madame Jeanine D’ARTOIS : 01.53.69.38.42.

Monsieur William Fabvre

Secrétaire général de la Commission Nationale Française pour l’UNESCO

Commission nationale française pour l'UNESCO
57, Boulevard des Invalides 75700 PARIS 07 SP FRANCE
Téléphones:

01.53.69.35.65  (S.G.)

01.53.69.39.55 (Sec.)
Fax: +33(0)1.53.69.32.23

Emails pour votre requête :

 jean.audouze@diplomatie.gouv.fr ; Commissionfrance.UNESCO@diplomatie.gouv.fr  ; jeanine.d-artois@diplomatie.gouv.fr ; jeanine.d-artois@diplomatie.gouv.fr ;  dl.france@unesco-delegations.org ; william.fabvre@diplomatie.gouv.fr   ; commissionfrance.unesco@diplomatie.gouv.fr ;

 


EMAIL DES DELEGATIONS DES ETATS MEMBRES DE L’UNESCO

Liste disponible sur :   http://www.unesco.org/eri/permdel/ProtocolList_complete_p.asp?region=&language=F&contr=  

Adresses extraites (pas la totalité) :

 


dl.argentina@unesco-delegations.org ; dl.canada@unesco-delegations.org ; dl.cuba@unesco-delegations.org  ; dl.denmark@unesco-delegations.org ; info@unesco.diplo.de ; dl.germany@unesco-delegations.org ; dl.italy@unesco-delegations.org ; dl.italie@unesco-delegations.org ; PAU@minbuza.nl ; dl.new-zealand@unesco-delegations.org ; dl.mexique@unesco-delegations.org    ;  dl.united-kingdom@unesco-delegations.org ; dl.ecuador@unesco-delegations.org ; dl.france@unesco.org ; dl.spain@unesco-delegations.org ; paraguay.ambassade@wanadoo.fr  ; PAU@minbuza.nl  ; dl.pologne@unesco-delegations.org ; dl.portugal@unesco-delegations.org  ; dl.czech-republic@unesco-delegations.org ;
dl.roumanie@unesco-delegations.org  ; dl.united-kingdom@unesco-delegations.org ; edithtamagnini@unesco.sm  ; dl.serbie@unesco-delegations.org  ; dl.slovak-republic@unesco-delegations.org  ; dl.slovenie@unesco-delegations.org  ;
dl.suede@unesco-delegations.org ; dl.suisse@unesco-delegations.org ; dl.turquie@unesco-delegations.org ; dl.ukraine@unesco-delegations.org ; dl.uruguay@unesco-delegations.org ; dl.venezuela@unesco-delegations.org ;
op.saint-siege@unesco.org ; f.follo@wanadoo.fr ; bureau.paris@coe.int. ; isesco.paris@unesco.org  ; AU-Geneva@africa-union-gvao.org   ; mission-observer.au@africanunion.ch ; delegation-paris@ec.europa.eu  ;  Delegation-paris-HOD@ec.europa.eu ;
delehaitiunesco@wanadoo.fr ; dl.cuba@unesco-delegations.org ;cambodia_unesco@yahoo.fr ;
dl.el-salvador@unesco-delegations.org ;r.moreira-de-lemoine@unesco.org ;l.calderon@unesco.org ; n.viaud-desroches@unesco.org ; dl.ecuador@unesco-delegations.org ;dl.guatemala@unesco-delegations.org ; dl.honduras@unesco-delegations.org ; dl.lituanie@unesco-delegations.org ; dl.mexique@unesco-delegations.org ; embanifr@free.fr ; dl.panama@unesco-delegations.org ; paraguay.ambassade@wanadoo.fr ; dl.peru@unesco-delegations.org ; dl.rep-dominicaine@unesco.org ; e.dominguez-brito.do@unesco-delegations.org ; c.de-camps.do@unesco.org ; s.baud.do@unesco-delegations.org ; dl.uruguay@unesco-delegations.org ; dl.venezuela@unesco-delegations.org ;


Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Nos actions
commenter cet article
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 07:41

Dans le cadre de la journée mondiale des animaux, nous avons lancé une action auprès de l'UNESCO demandant la création d'un protocole additionnel à la convention du P.C.I. visant l'exclusion de toute pratique basée sur la maltraitance animale.

 

Cette action sera portée sur le site de l'organisation WORLD ANIMAL DAY que nous remercions ici.

 

Cette action peut être suivie par toutes les associations nationales et internationales qui pourront à leur tour demander à être mentionnées sur le site de WORLD ANIMAL DAY. Cette requête peut être traitée sérieusement UNIQUEMENT SI NOUS SOMMES NOMBREUX A NOUS MOBILISER. SANS MOBILISATION DU MONDE ASSOCIATIF A L'INTERNATIONALE RIEN N'EST POSSIBLE.

 

Pour toute information sur l'inscription de vos actions en faveur des animaux lors de la journée du 4 OCTOBRE :

vous pouvez contacter CAROLINE    info@worldanimalday.org.uk

 

World Animal Day logo 

WORLD ANIMAL DAY
14 Hewlett Road, Cheltenham,

Gloucestershire, GL52 6AA

United Kingdom

Telephone: +44 (0)1242 252871

Email: info@worldanimalday.org.uk
Website:
www.worldanimalday.org.uk 

 

 

Merci de nous tenir informés.

Pour toute information sur notre démarche : galgos-ethique-europe@orange.fr

Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Nos actions
commenter cet article
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 07:15

Voici l'appel aux associations pour le 4 Octobre 2011. Le courrier qui l'accompagne peut être reproduit et utilisé. Merci pour les animaux.

 

4 OCTOBRE 2011 – JOURNEE MONDIALE DES ANIMAUX

PROPOSITION D’ACTION AUPRES DE L’UNESCO EN FAVEUR DES ANIMAUX

ACTION UNESCO POUR LA RECONNAISSANCE D’UNE CONVENTION INTERNATIONALE DU DROIT ANIMAL ET POUR LA CREATION AU P.C.I. D’UN PROTOCOLE D’EXCLUSION DE TOUTE TRADITION OU PRATIQUE BASEE SUR LA MALTRAITANCE ANIMALE

 

Appel aux associations françaises et internationales

OBJET

Nous vous proposons de demander aux Etats Membres de l’UNESCO via les délégations des pays concernés :

1.       La reconnaissance d’une convention internationale du droit de l’animal

Nous proposons deux textes comme base de réflexion :

a)      CONVENTION INTERNATIONALE DU DROIT DE L’ANIMAL

http://www.animallaw.info/treaties/itconfprotanimal.htm 

b)      Déclaration universelle de la Ligue Internationale du droit de l’Animal.

Lue à la Maison de l'UNESCO, Paris, 15 octobre 1978, par son auteur, Fondation Ligue Française des Droits de l’Animal. Jusqu’à ce jour, déclaration non reconnue par l’UNESCO.

 

http://jose.kersten.free.fr/aap/pages/uk/UDAR_uk.html

2.       La création d’un protocole additionnel à la convention du P.C.I. de l’Humanité, protocole à effet rétroactif visant à l’exclusion du P.C.I. de toute tradition ou pratique basée sur la maltraitance animale.

 

3.       Comme la Convention du Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité le prévoit, nous demandons à être partie prenante des débats que notre requête entraînera.

 

Ces procédures doivent être accomplies par les Etats Membres de l’UNESCO. Elles ne seront possibles que si les associations se mobilisent en nombre pays par pays auprès des délégations des Etats Membres à l’UNESC O.

Nous vous proposons une base commune sur ces 3 points. A vous d’étayer votre courrier selon la situation de votre pays (notamment pour la corrida).

Le courrier doit être envoyé par Poste pour demander un rendez-vous à la délégation de votre pays.
Il doit également être envoyé par courrier au niveau national aux délégations des Etats Membres auprès de l’UNESCO.

Il doit également être envoyé par email aux délégations au niveau international afin de  leur montrer qu’une voix commune est en train de s’élever.

Nous inscrivons notre propre démarche auprès de l’organisation WORLD ANIMAL DAY.

A votre tour, si vous décidez de suivre cette action pour le 4 Octobre 2011, merci d’en informer WORLD ANIMAL DAY afin que votre démarche soit portée sur le site consacré à la Journée Internationale de l’Animal 2011. Invitez toutes les associations que vous connaissez à se manifester auprès de l’UNESCO. Ce qui s’est produit en France avec l’inscription de la torture tauromachique de la corrida grâce à l’UNESCO ALIBI ne doit plus se reproduire.

 

 

 

World Animal Day logo

WORLD ANIMAL DAY
14 Hewlett Road, Cheltenham,

Gloucestershire, GL52 6AA

United Kingdom

Telephone: +44 (0)1242 252871

Email: info@worldanimalday.org.uk
Website:
www.worldanimalday.org.uk

 

Merci de nous tenir informés si vous décidez de participer à cette requête et nous adresser vos suggestions et vos avancées.
Cordialement,

Joëlle PELLEGRIN OLDENBOURG

Présidente GALGOS ETHIQUE EUROPE

Email : galgos-ethique-europe@orange.fr    OBJET ACTION UNESCO JOURNEE INTERNATIONALE DES ANIMAUX.

FRANCE
Chef d'Etat et/ou Gouvernement en relation avec l'UNESCO

Président de la République: Son Exc. M. Nicolas SARKOZY
Premier ministre: Son Exc. M. François FILLON

Délégation permanente accréditée auprès de l'UNESCO

S.E. l’Ambassadeur, Délégué permanent de la France à l’UNESCO

Délégation permanente de la République française auprès de l'UNESCO
Maison de l'UNESCO Bureau M8.14 1, rue Miollis 75732 PARIS Cedex 15
Téléphone: 01.45.68.35.47
                   01.45.68.35.48
                   01.45.68.35.49
Fax:            01.43.17.56.41

Commission nationale pour l’UNESCO

President: M. Jean Audouze

Adresse postale

Monsieur Jean AUDOUZE

Président de la Commission Nationale française pour l’Unesco

57, Boulevard des Invalides

75700 PARIS 07 SP

Rendez-vous à obtenir auprès de Madame Jeanine D’ARTOIS : 01.53.69.38.42.

Monsieur William Fabvre

Secrétaire général de la Commission Nationale Française pour l’UNESCO

Commission nationale française pour l'UNESCO
57, Boulevard des Invalides 75700 PARIS 07 SP FRANCE
Téléphones:

01.53.69.35.65  (S.G.)

01.53.69.39.55 (Sec.)
Fax: +33(0)1.53.69.32.23

Emails pour votre requête :

 jean.audouze@diplomatie.gouv.fr ; Commissionfrance.UNESCO@diplomatie.gouv.fr  ; jeanine.d-artois@diplomatie.gouv.fr ; jeanine.d-artois@diplomatie.gouv.fr ;  dl.france@unesco-delegations.org ; william.fabvre@diplomatie.gouv.fr   ; commissionfrance.unesco@diplomatie.gouv.fr ;

 


EMAIL DES DELEGATIONS DES ETATS MEMBRES DE L’UNESCO

Liste disponible sur :   http://www.unesco.org/eri/permdel/ProtocolList_complete_p.asp?region=&language=F&contr=  

Adresses extraites (pas la totalité) :

dl.argentina@unesco-delegations.org ; dl.canada@unesco-delegations.org ; dl.cuba@unesco-delegations.org  ; dl.denmark@unesco-delegations.org ; info@unesco.diplo.de ; dl.germany@unesco-delegations.org ; dl.italy@unesco-delegations.org ; dl.italie@unesco-delegations.org ; PAU@minbuza.nl ; dl.new-zealand@unesco-delegations.org ; dl.mexique@unesco-delegations.org   ;  dl.united-kingdom@unesco-delegations.org ; dl.ecuador@unesco-delegations.org ; dl.france@unesco.org ; dl.spain@unesco-delegations.org ; paraguay.ambassade@wanadoo.fr  ; PAU@minbuza.nl  ; dl.pologne@unesco-delegations.org ; dl.portugal@unesco-delegations.org  ; dl.czech-republic@unesco-delegations.org ;
dl.roumanie@unesco-delegations.org  ; dl.united-kingdom@unesco-delegations.org ; edithtamagnini@unesco.sm  ; dl.serbie@unesco-delegations.org  ; dl.slovak-republic@unesco-delegations.org  ; dl.slovenie@unesco-delegations.org  ;
dl.suede@unesco-delegations.org ; dl.suisse@unesco-delegations.org ; dl.turquie@unesco-delegations.org ; dl.ukraine@unesco-delegations.org ; dl.uruguay@unesco-delegations.org ; dl.venezuela@unesco-delegations.org ;
op.saint-siege@unesco.org ; f.follo@wanadoo.fr ; bureau.paris@coe.int. ; isesco.paris@unesco.org  ; AU-Geneva@africa-union-gvao.org   ; mission-observer.au@africanunion.ch ; delegation-paris@ec.europa.eu  ;  Delegation-paris-HOD@ec.europa.eu ;
delehaitiunesco@wanadoo.fr ; dl.cuba@unesco-delegations.org ;cambodia_unesco@yahoo.fr ;
dl.el-salvador@unesco-delegations.org ;r.moreira-de-lemoine@unesco.org ;l.calderon@unesco.org ; n.viaud-desroches@unesco.org ; dl.ecuador@unesco-delegations.org ;dl.guatemala@unesco-delegations.org ; dl.honduras@unesco-delegations.org ; dl.lituanie@unesco-delegations.org ;
dl.mexique@unesco-delegations.org ; embanifr@free.fr ; dl.panama@unesco-delegations.org ; paraguay.ambassade@wanadoo.fr ; dl.peru@unesco-delegations.org ; dl.rep-dominicaine@unesco.org ; e.dominguez-brito.do@unesco-delegations.org ; c.de-camps.do@unesco.org ; s.baud.do@unesco-delegations.org ; dl.uruguay@unesco-delegations.org ; dl.venezuela@unesco-delegations.org ;

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Nos actions
commenter cet article
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 07:09

ANNEXE n° 5 LE LABEL « P.C.I. » ET LES MORTS LIEES AUX TRADITIONS DU TAUREAU

 

« Nos traditions liées au toro… Ces parts de drames... inhérentes à l'essence même de ces manifestations." :

 

http://www.torofiesta.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1124:drame&catid=68:chroniques&Itemid=67 

 

Drame


Lundi, 01 Août 2011

 

« A Vergèze, un jeune homme a été tué par un taureau…

Ce drame plonge une famille dans le deuil, ainsi que toute une ville. Trop tôt, trop jeune... Je m’associe bien sûr à la peine de ses proches, parents et amis, mais malheureusement, on sait très bien que le risque zéro n’existe pas.  En courant les taureaux, en faisant de la vitesse, en grimpant, en volant, en nageant, l’accident guette tous ceux qui prennent un risque, même si en l’occurrence toutes les précautions d’usage avaient été prises.

A Vergèze, ce qui s’est passé au cours d'un abrivado n’est hélas pas une première. A Rafelbunyol, dans la région de Valencia où l’on aime tant les « correbous », un homme est mort aussi. Et bien entendu, lorsque l’on parcourt le net, les réactions ne se font pas attendre de tous ceux qui réclament l’interdiction de ces pratiques taurines liées aux traditions. Comme s’il fallait fermer l’accès à la montagne, sous prétexte que des alpinistes y trouvent la mort, ou celui de la mer et des piscines, des circuits, de tout ce qui présente le moindre risque. Pour vivre sous une bulle…

Pour aussi tragique que ce soit, nos traditions liées au toro, que ce soit dans le Sud de la France, en Navarre, dans la Communauté Valenciane ou encore dans d’autres régions d’Espagne, ont connu, connaissent et connaîtront encore leur part de drames. Que l’on déplore, bien sûr, mais qui sont inhérentes à l’essence même de ces manifestations. Avec leurs dangers, librement consentis, et leurs issues parfois tragiques… »  Paul Hermé

http://www.torofiesta.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1124:drame&catid=68:chroniques&Itemid=67 

 

Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Nos actions
commenter cet article
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 06:58

Mis l'intégralité de l'article de Marie-hélène pour que l'UNESCO constate le degré de l'enjeu dont ils sont l'objet.

 

ANNEXE 4.

LE TAUREAU DE VEGA ACHEVE AU TOURNEVIS

 

PATRIMOINE TORTURIEL IMMATERIEL ?

 

 

http://agir-pour-les-galgos.over-blog.com/article-tordesillas-2011-83274510.html 

13 SEPT 2011 AFIGIDOs LE TAUREAU HEROS EST MORT ACHEVE AU TOURNEVIS !

VIDEOS 13 SEPTEMBRE 2011

http://vimeo.com/28992135 

http://www.youtube.com/watch?v=WKreApEpb8c&feature=player_embedded 

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=GD3NBGZyvdY 

Dernier rebondissement concernant le Toro de la Vega, avec cette fois la Junta de Castilla y Léon qui dément son intention de déclarer le Toro de la Vega Patrimoine Culturel Immatériel.

Dans cet article il est dit que ce serait les propres mots du porte parole de la Junta qui auraient été mal interprétés lorsqu'il déclarait le 15 septembre:

"Le tournoi du Toro de la Vega est une forme de protection et nous n'entreprendrons pas d'action pour l'interdire"

noticiascastillayleon.com   

PUBLIE LE 22/09/2011

Le Toro de la Vega : une horreur totalement blindée et sécurisée par la Municipalité et les pro Toro de la Vega

 

L'une d'entre vous vient de recevoir une réponse concernant son courrier effectué. Une réponse automatisée, bien sûr, car à force de recevoir des courriers concernant ce sujet le mieux est de balancer une réponse impersonnelle et par ce fait non respectueuse pour ceux qui posent les questions.

Pour comprendre cette réponse il est important de comprendre le fonctionnement en Espagne concernant tout ce qui est lié à la protection des animaux et de l'environnement.

Comme dit souvent sur ce blog et je le répète: il n'y a pas en Espagne de loi nationale de protection animale. La protection animale est confiée au bon vouloir des autorités locales des Communautés autonomes espagnoles (l'équivalent de nos régions). C'est ainsi donc que chaque Communauté proposera sa propre législation (non respectée par ailleurs) et que l'état ne pourra pas contrôler puisque l'autorité concernant le respect des articles liés à la législation ne dépend absolument pas de l'autorité de l'Etat

Liste des législations communautaires:

http://www.elrefugio.org/pagina.aspx?FrameWorkIdPagina=132

 

Les seuls qui pourraient interdire cette fête du Toro de la Vega sont les autorités locales et à commencer par le maire.

Nous avons déjà vu un exemple récent de fête interdite par un nouveau maire, je parle de la fête de Sagunto et plus récemment celle de Mutriku où les jetés de canards vivants dans le port ont été remplacés par un jeté de canard factices.

http://agir-pour-les-galgos.over-blog.com/article-les-espagnols-devront-s-amuser-avec-des-canards-en-plastique-84625670.html

Ou bien un autre cas qui vient de tomber dans ma messagerie et que je dois publier sous peu à savoir le maire de Sacedon qui vient d'interdire le traditionnel encierro tant récrié par les organisations de protection animale

Concernant Tordesillas, c'est l'Europe qui devrait interdire ce genre d'horreur car il n'est pas encore né le maire qui aura assez de "cojones" pour se heurter à sa population rétrograde et lui enlever son exutoire annuel à savoir le Toro de la Vega

La réponse de Tordesillas concernant Le Toro de la Vega:

En relación, en particular, con de “Toro de Vega”, cabe señalar que la declaración de espectáculo taurino tradicional se hizo por Orden de la Consejería de Presidencia y Administración Territorial de 7 de septiembre de 1999, al cumplir todos los requisitos que establece el Reglamento de Espectáculos Taurinos Populares de Castilla y León, y a solicitud del Ayuntamiento interesado aprobado por la mayoría del pleno, en tanto órgano representante de la voluntad común de los vecinos. Cabe señalar que el primer párrafo del artículo 31.1 del Reglamento de Espectáculos Taurinos Populares de la Comunidad de Castilla y León, aprobado por Decreto 14/1999, de 8 de febrero, establece que a los festejos tradicionales les es de aplicación el régimen jurídico general de los espectáculos taurinos populares establecido en el Reglamento, afirmación que a renglón seguido está limitada por lo dispuesto en el párrafo segundo del mismo apartado y artículo, al prever que individualmente se les podrá reconocer, por su peculiaridad y tradición,  Determinadas especialidades al régimen general. Algo que ocurre con el “Toro de Vega”, puesto que ha sido reconocido por la citada Orden de 7 de septiembre de 1999, de tal forma que, en la medida en que el espectáculo se desarrolle con estricto cumplimiento de las Bases aprobadas por el Pleno del Ayuntamiento y por esta Administración Autonómica, dicho festejo se ajusta a la legalidad vigente en esta Comunidad Autónoma sin que sea posible impedir o prohibir su desarrollo.

 

Traduction >>>> Pour ce qui concerne Le Toro de la Vega, il est important de signaler que la déclaration de spectacle taurin traditionnel a été faite sur ordre du Conseil Présidentiel et Administratif Territorial le 7 septembre 1999, respectant toutes les exigences imposées par le Règlement des Spectacles Taurins Populaires de Castilla y Léon et sollicité à la majorité par la Municipalité intéressée et représentant la volonté commune de ses habitants. Il est important de signaler que le premier alinéa de l'article 31.1 du Règlement des Spectacles Taurins Populaires de la Communauté de Castilla y Léon , approuvé par Décret 14/1999 du 8 février, établit que les fêtes traditionnelles dépendent de l'application du régime juridique général des spectacles taurins populaires mentionnés dans le Règlement, affirmation qui, la ligne suivante, sera limitée par les dispositions du deuxième alinéa qui prévoit qu'individuellement on pourra reconsidérer suivant leur particularité et tradition certaines manifestations au sein du régime général.

C'est précisément ce qui se passe avec le "Toro de la Vega" puisqu'il a été reconnu par l'Ordre du 7 septembre de 1999, de telle manière que le spectacle se déroulera dans le respect très strict des Bases approuvées par le Conseil Municipal de la Municipalité et par l'administration de la Communauté autonome, ledit spectacle étant totalement légal puisque sous la vigilance de cette Communauté Autonome sans qu'il soit possible d'empêcher ou d'interdire le déroulement de cette fête.

 

C'est ce qu'on appelle une réponse du berger à la bergère.

Comme je vous l'avais dit dans un article précédent concernant la maltraitance animale en général et celle des lévriers en particulier l'Europe nous dit "nous ne pouvons rien faire car les états dépendants de la Communauté européenne sont libres de gérer leur protection animale comme ils l'entendent" et quand on s'adresse à Zapatero ce dernier nous dit "nous ne pouvons rien faire car les Communautés autonomes espagnoles sont libres de gérer la protection animale comme elles l'entendent"

 

PUBLIE LE 21/09/2011

Toro de la Vega : Tordesillas y est arrivée

 

L'annonce tombe comme un couperet pour tous ceux qui se battent chaque année pour que cesse cette barbarie.

www.noticiascastillayleon.com     

 La Junta de Castilla y Léon  a répondu favorablement à la demande de la municipalité de Tordesillas pour déclarer le Toro de la Vega Patrimoine Culturel Immatériel. La décision sera publiée officiellement dans les prochains jours dans le Bulletin Officiel de Castilla y Léon

 

C'est ainsi que dorénavant, ce que personnellement je qualifierai comme certains journalistes de  "la plus grosse connerie depuis les chambres à gaz", sera protégée par la législation et sans aucun recours possibles venant des collectifs antitaurins qui ont plusieurs fois manifesté contre ce tournoi.

Et cette annonce monstrueuse est publiée dans la rubrique CULTURA Y TURISMO - CULTURE ET TOURISME du journal

Une petite action que vous pouvez faire chacun à savoir envoyer

un courrier à Zapatero

jlrzapatero@presidencia.gob.es  

avec en objet le titre de l'article de Ruth Toledano : Atrévase, senor Zapatero

En texte juste mettre le lien de l'article et ajouter que toute l'Europe espère qu'il ose:

 Sr Zapatero

Toda Europa apoya el escrito de Ruth Toledano

 http://www.elpais.com/articulo/madrid/Atrevase/senor/Zapatero/elpepiespmad/20110916elpmad_7/Tes 

Por favor Señor Zapatero, atrévase para que nunca mas el Toro de la Vega

Atentamente

Nom Prénom Nationalité  N° de carte d'identité

PUBLIE LE 18/09/2011

2011 fera encore parler d'elle et de l'horreur du Toro de la Vega

Un très bel article a été rédigé par Ruth Toledano dans le journal El Pais

http://www.elpais.com/articulo/madrid/Atrevase/senor/Zapatero/elpepiespmad/20110916elpmad_7/Tes

De nombreux articles de cette journaliste ont déjà été publiés sur ce blog:

http://www.over-blog.com/recherche/recherche-blog.php?ref=1107871&query=ruth+toledano

 

Le titre de son article

Atrévase, senor Zapatero

et qui pourrait se traduire par

Ose ou risque toi ou décide toi Zapatero

 

Ruth revient sur cette horreur vécue par un pauvre taureau qui pour finir s'écroulera à l'ombre d'un arbre et couvert d'entailles des lances jettera un regard d'incompréhension sur la foule qui l'entourait et qui avait participé à son lynchage. Afligido était un taureau placide qui  aucun moment n'a voulu s'affronter à ses bourreaux ce qui fera dire de lui que c'était un taureau "lent et maladroit".

Ruth nous dit que la tristesse face à ce taureau si pacifique n'a d'égal que la répugnance éprouvée face à ceux qui iront jusqu'au bout, l'achevant au tournevis comme une ultime punition à sa placidité.

Au moment des faits il y avait des enfants et des adolescents tout autour du taureau et c'est cette fête que la municipalité de Tordesillas ose déclarer d'Intérêt Touristique .... enfoncer un tournevis dans la nuque d'un pauvre animal martyrisé!

 

Le maire de Tordesillas est socialiste PSOE, le précédent était du PP mais l'un comme l'autre si différents dans leur politique trouvent leur point commun en cautionnant cette fête de la honte.

Certains politiques ont été interrogés en 2010 par un journaliste lors d'une cession politique. L'image du Toro de la Vega dans la main il posera la question à chacun d'eux "qu'en pensez-vous", tous seront unanimes pour qualifier cette fête d'horrible, cruelle, violente et la condamner. Mais sitôt que le journaliste leur demandait de se prononcer sur le maire de cette commune qui cautionnait une telle horreur ... alors là .... chacun de se défiler en justifiant, en cherchant des excuses .... bref ils se tirent ...  et pour finir sous l'insistance ils s'en sortiront en disant "ce n'est que mon avis personnel". Personnel? Non, dira Ruth, vous êtes ministres, secrétaires ou vice président du gouvernement et votre opinion devant de tels faits est politique et en tant que citoyens et citoyennes nous sommes en mesure d'exiger que vous vous prononciez politiquement sur ce sujet.

Que le peuple considère de telles horreurs comme Bien d'Intérêt Culturel ne surprend pas Ruth mais ce qu'elle ne saurait admettre c'est la complicité des politiques, leur lâcheté et leur peur de perdre des voix.

 

Pour finir elle s'adressera directement au Senor Zapatero, celui qu'elle approuve et auquel elle accorde du mérite d'avoir osé permettre le mariage homosexuel. Zapatero, à ce moment là, s'est justifié dans sa décision, en prétendant ainsi faire une société plus décente.

Ruth lui demande de réitérer en décence et de profiter du peu de temps qui lui reste sachant que non  seulement il aura laissé la crise, les doutes et l'opposition mais également plus de décence. Puisque Zapatero a su mettre un terme à tant de souffrance, Ruth ne peut pas croire un instant qu'il puisse partir sans avoir auparavant fait quelque chose pour éviter Le Toro de la Vega.

"Faites quelque chose, je vous le demande au nom de la souffrance animale et pour la dignité des générations futures. Pour que l'éducation de nos enfants, et vous savez très bien qu'elle va finir entre les mains du PP, soit au moins protégée par une dose d'éthique et de compassion. Pour que soient corrigées des erreurs aussi douloureuses. Pour qu'il ne soit pas possible qu'un taureau soit martyrisé juste par divertissement. Et qu'ils ne puissent pas lui donner pour nom Afligido-Affligé, comme cela a été le cas sur les affiches de Tordesillas et ce avec ce cynisme que personne n'a corrigé. Osez, senor Zapatero. Que les vôtres ne vous arrêtent pas. Nous nous en souviendrons avec admiration. Osez!" - Ruth

Ci-dessous la vidéo de ces journalistes satiriques espagnols qui ont au moins le courage, à chaque fois, de dénoncer toutes ces fêtes cruelles et entre autre Le Toro de la Vega

Un de ces journalistes est précisément celui qui interrogera à la sortie d'une cession politique, tous ces hommes et ces femmes qui seront unanimes pour dénoncer cette fête cruelle mais se défileront aussitôt qu'on leur demandera de se prononcer sur le maire PSOE de Tordesillas

La journaliste précisera bien que toutes les images filmées l'ont été en caméra cachée et on se souvient de certains journalistes agressés les années précédentes pour avoir voulu filmer librement des images de ce PATRIMONIO DE LA BARBARIDAD - PATRIMOINE DE LA BARBARITE

 

J'adore le journaliste aux bretelles et à la cravate bleu qui, après la diffusion d'un petit film du Toro de la Vega de 1954, ajoutera que Franco doit être content de voir que l'Espagne ne l'a pas oublié.

Cette fête est dite d'intérêt touristique et pourtant   .... chaque touriste à qui l'on montrera les images filmées du Toro de la Vega seront unanimes à dénoncer une telle horreur et il y en aura même un qui posera la question "c'est légal de faire ça?"

Ensuite vient la même question posée cette fois aux espagnols eux-mêmes. Le Toro de la Vega est une tradition et une tradition tellement blindée qu'elle en devient presqu'occulte et l'on s'aperçoit que les espagnols non seulement trouvent ça horribles mais ne savaient même pas que ça existait. L'espagnol avec le tee shirt rouge dira "joder-putain ... qu'on leur enlève le cheval et la lance et on verra s'ils sont toujours aussi courageux". Les deux jeunes qui suivront, un dira "c'est de la sauvagerie" et l'autre "c'est criminel".

Il n'y aura guère que le monsieur âgé qui dira que tout ce qui a rapport avec les taureaux lui plaît et ajoutant quand même que ce genre de fête attire toujours beaucoup d'argent.

 

CONCLUSION DE LA VIDEO:

LE TORO DE LA VEGA

DECLARE D'INTERET TOURISTIQUE DEPUIS 1980

ASSASSINAT DE AFLIGIDO DIFFUSE PAR LE PACMA

PUBLIE LE 16/09/2011

De nouvelles photos de notre vainqueur du Toro de la Vega 2011

http://www.elnortedecastilla.es/multimedia/fotos/ultimos/84152-oscar-bartolome-hernandez-zamorano-vencedor-toro-vega-2011-0-0.html 

Ils appellent ça un héroe, ils appellent ça un vainqueur

Nous, on appelle ça un assassin, on appelle ça un tortionnaire

 Le verdugo comme disent les Espagnols, le bourreau comme on dit chez nous a publié sa vidéo megalopsychopathe sur youtube

Passion, risque et tradition

Il n'y pas de kilomètres ni de frontières pour voir, sentir et se divertir d'une chose qui nous appartient

Les rues, les places et les champs, c'est là où nous nous divertissons

Art et Noblesse

Ne vous préoccupez pas des autres et luttez toujours pour ce que vous aimez

J'espère que ça vous aura plu

 

Je vous fais grâce de toutes les autres vidéos de cette "danseuse ridicule" à qui l'on pourrait donner le conseil de changer son style de passe car à la fin c'est lassant de le voir le ventre en avant et les bras en l'air.

 

500 activistes ont démarré à Tordesillas la campagne "Je brise une lance" pour les taureaux torturés et massacrés de Tordesillas.

http://www.pacma.es/n/11610/500_activistas_rompen_una_lanza_en_tordesillas_por_el_fin_del_toro_de_la_vega

Une campagne qui a pour but de créer un rejet social écrasant concernant cette cruelle et lamentable fête.

N'oubliez pas d'ajouter votre signature à toutes celles qui seront réunies au travers de cette campagne

http://agir-pour-les-galgos.over-blog.com/article-le-pacma-lance-l-operation-rompe-una-lanza-je-brise-une-lance-83822119.html

 

Vous pouvez également signer cette pétition:

http://e-activist.com/ea-action/action?ea.client.id=105&ea.campaign.id=11950&ea.tracking.id=2532e096

 

La municipalité de Tordesillas cherche par tout les moyens à officialiser sa fête du Toro de la Vega en tant que Patrimoine Culturel et Immatériel de l'Humanité, une fête qui d'ors et déjà a été déclarée d'Intérêt Touristique National

 

Ci-dessous un courrier adressé à la Directrice Générale de l'UNESCO

bpi@unesco.org 

 

Dª Irina Bokova

Directora General de la UNESCO

 

D. Francesco Bandarin

Subdirector de la UNESCO

 

Sres. del Comité para la Salvaguardia del Patrimonio Cultural Inmaterial.

 

En relación a la solicitud de inclusión de los festejos taurinos en la Lista de Bienes Culturales Inmateriales de la Humanidad efectuada por determinados sectores políticos y grupos empresariales interesados en la continuidad de la tauromaquia, ruego atienda las siguientes consideraciones:

 

De acuerdo con la ética y la racionalidad humana, los aludidos festejos taurinos no son un patrimonio “cultural” que deba ser salvaguardado, ya que, aunque hayan sido unas prácticas muy arraigadas en otros tiempos en nuestro país, en la actualidad la mayor parte de la población española rechaza el mantenimiento de tales “espectáculos” por considerarlos crueles tradiciones moralmente inadmisibles, más propias de salvajes que de pueblos civilizados, pues suponen el más absoluto desprecio a la vida de un animal inocente que es acorralado, torturado lentamente y vilmente ejecutado ante un público insensibilizado y envilecido, incapaz de ver la cruel y trágica realidad enmascarada en un espectáculo ilusoriamente alegre, vistoso y colorista.

 

No se trata, pues, de un bien “cultural”, ya que la cultura engrandece al ser humano, lo eleva, le aporta, si cabe, más valores a su condición, y como la misma UNESCO señaló en su Declaración de Mexico 1982 “ (…) la cultura da al hombre la capacidad de reflexionar sobre sí mismo. Es ella la que hace de nosotros seres específicamente humanos, racionales, críticos y éticamente comprometidos. (…)

 

De acuerdo con esta declaración, a la tauromaquia no podría atribuirse valor cultural alguno, porque no nos enriquece en ningún sentido, no hace de nosotros seres más “humanos” y “racionales”, ni por supuesto “éticamente comprometidos”. Al contrario, la tauromaquia envilece al hombre, lo degenera, hace que aflore en las personas su parte más sórdida e inhumana al despreciar sin compasión a ese animal merecedor de respeto y protección.

 

Por ello, no sería honestamente aceptable, y nadie en su sano juicio admitiría su inclusión como Bien Cultural Inmaterial de la Humanidad, pues eso supondría rebajar la “humanidad” a tal nivel de irracionalidad, brutalidad y depravación que haría de nuestra especie la escoria del universo.

 

Por las razones anteriormente expuestas y apelando al sentido común de la Humanidad a la que Uds. representan, ruego no sean declarados los festejos taurinos como Bienes Culturales Inmateriales de la Humanidad, teniendo en cuenta los siguientes aspectos a los que hace referencia el texto de la Convención para la Salvaguardia del Patrimonio Cultural Inmaterial, Paris 17 de octubre de 2003:

 

- No suponen un factor de desarrollo; al contrario, el enfrentamiento que desde siempre ha existido entre los españoles sobre esta cuestión ha generado y sigue generando un derroche enorme de energía y recursos humanos y materiales que nos impiden progresar como personas y como país.

- No contribuyen a enriquecer la diversidad cultural y la creatividad humana, puesto que no son actos creativos sino destructivos y depravados.

 

- No generan un sentimiento de identidad cultural entre los españoles; al contrario, somos muchos los que nos sentimos dañados moralmente y avergonzados ante el mundo por la continuidad de tales “espectáculos”.

 

- No son un factor de acercamiento, intercambio y entendimiento entre los seres humanos, ya que, como se ha dicho anteriormente, nos divide y enfrenta

 

Por ello, solicito, a su vez, colaboración de la UNESCO en la sensibilización y concienciación de la población de los países que irracionalmente todavía permiten tales festejos, con el fin de revelar a la ciudadanía la infamia, brutalidad y depravación moral que tales “espectáculos” conllevan, para poder erradicarlos cuanto antes y que pasen lo antes posible a formar parte de nuestra historia como una de las tradiciones más crueles, salvajes e inhumanas que ha arrastrado durante siglos la cultura española.

Atentamente,

Nom prénom n° carte identité/passeport et nationalité

PUBLIE LE 13/09/2011

Afligido est mort .... achevé au tournevis !!!

Un article paru dans la presse avec vidéo    www.20minutos.es   

  Le Toro de la Vega a été achevé au tournevis .... oui vous avez bien lu! .... peut-être pour se venger de son manque de combativité car Afligido ne voulait pas faire face aux lanciers.

30 minutes .... ce sera le temps de la lente agonie de ce taureau qui pesait quelques 608 kilos

Un témoin de IgualdadAnimal sur place témoignera:

- quand l'animal est tombé mais encore vivant, les lanciers sont montés dans un arbre pour continuer à le persécuter en hauteur. Le taureau restait là immobile et ils l'ont recouvert d'une toile noire. Comme il respirait encore et qu'ils avaient apparemment oublié le couteau c'est avec un tournevis qu'ils tenteront de l'achever.

Une femme de 46 ans et native de Madrid s'est manifestée en projetant du spray pimenté sur le visage des tortionnaires. Après avoir pu en asperger ainsi cinq, elle sera agressée par plusieurs participants et c'est la Guardia Civil qui empêchera son lynchage

Le comble est que cette femme sera embarquée par la Guardia Civil:

http://es.noticias.yahoo.com/detenida-antitaurina-tordesillas-valladolid-rociar-spray-pimienta-p%C3%BAblico-120759793.html

pour un délit d'atteinte à personnes, désordre public et agression contre des agents de sécurité (les pauvres ont subi également les inconvénients de l'aspersion au piment)

L'article précise quand même que cette femme n'est pas sortie indemne de cette affaire et aurait reçu, elle aussi, quelques coups provoquant des lésions

Un autre article, celui de publico.es au titre révélateur:

http://www.publico.es/espana/396149/treinta-minutos-de-agonia-para-divertir-a-tordesillas

Trente minutes d'agonie pour divertir Tordesillas

Un article qui précise bien que le fait d'avoir recouvert le corps agonisant de Afligido d'une toile noire signifie bien qu'ils sont conscients de la brutalité et la cruauté de leur acte et tenter  d'éviter ainsi que cette fête très intimiste ne soit filmée dans ses derniers instants.

On lui sectionnera la queue alors qu'il était encore en vie pendant que d'autres s'acharneront sur lui en essayant de le tuer à tapant avec divers objets sur sa tête.

On sortira alors le tournevis mais comme l'outil ne semblait pas efficace et que le taureau était encore en vie, on utilisera d'autres ustensiles et ce n'est qu'au bout d'un temps infini pour ce pauvre taureau que le repos éternel enfin se présentera.

Son corps sera trainé ensuite et transporté jusqu'à un tracteur pendant que les assistants dont de nombreux enfants s'approcheront pour voir la trainée de sang qu'il laissait derrière lui

L'article conclut par: Demi heure de maltraitance animale pour entretenir l'orgueil de Tordesillas. Et pourtant .....

http://www.gente5.telecinco.es/sondeos/polemica_toro_vega_tordesillas/polemica_toro_vega_tordesillas.html 

98.50% des personnes ayant participé à ce sondage n'approuvent pas ce genre de spectacle!

PUBLIE LE 7/09/2011

Certains regrettent d'avoir vu, d'autres ne peuvent même pas imaginer le voir .... mais de quoi parlent-ils tous? .... du Toro de la Vega bien sûr !

On reprend les mêmes et on recommence ..... il n'y a guère que le taureau qui change chaque année pour alimenter la folie des participants, toujours les mêmes, à cette horreur de fête dite du Toro de la Vega

La victime cette année portera bien son nom que nous voulons bien partager par les sentiments avec lui:

AFLIJIDO - AFFLIGE

 

Une superbe bête qui bientôt, le 13 septembre, ne sera plus.

608 kilos de force et de noblesse, un taureau qui a 5 ans et mourra persécuté par les hommes.

http://www.lavozdemedinadigital.com/wordpress/2011/08/tordesillas-ek-astado-aflijido-toro-de-la-vega-2011/

Persécuté par les hommes et au nom d'une Vierge de la Pena qui comme le disent les espagnols eux-mêmes "hace anos que se fugo de Tordesillas horrorizado - cela fait des années qu'elle a fui Tordesillas horrifiée"

 

Autres articles sur le sujet publiés sur le blog

http://www.over-blog.com/recherche/recherche-blog.php?ref=1107871&query=tordesillas

 

Vous pouvez encore envoyer une lettre de protestation sur le modèle suivant

Destinataires:

ayto.tordesillas@dip-valladolid.es ; presidencia@dip-valladolid.es ; prensa@dip-valladolid.es ; presidente.responde@jcyl.es ; turismo@tordesillas.net ; informacion012@jcyl.es ; oficinadeturismodevalladolid@jcyl.es ;

Objet du message : Aflijidos, lo somos nosotros todos desde Europa (Affligés, nous le sommes tous en Europe)

Muy Sres. Nuestros,

 He tenido constancia de la celebración que se lleva a cabo en Tordesillas durante la primera quincena de septiembre, denominada Toro de Vega, en la que centenares de personas a pie y a caballo acosan a un toro hasta la muerte a lanzazos.

 Me pongo en contacto con ustedes para manifestarles el desagrado que este hecho nos provoca a mí, a mis conocidos y amigos, como miembros de una sociedad sensible hacia el maltrato y el sufrimiento animal.

En nuestro país disponemos de legislación en materia de protección animal que harían imposible que se dieran este tipo de celebraciones, ya que no solo perjudican a los animales sino que degradan la imagen de la sociedad que los permite.

Es por ello que les solicito reconsideren la celebración de dicho festejo.

/Mientras se siga celebrando, daré a conocer a los turistas las prácticas del municipio de Tordesillas como parte de la vergüenza que supone para Europa que se sigan manteniendo tan sanguinarias tradiciones, propias de otros siglos.

 

Atentamente,

Nom

Pays

N° de carte d'identité

 

Dossier  publié sur

http://agir-pour-les-galgos.over-blog.com/article-tordesillas-2011-83274510.html 

 

 

Marie-Hélène VERDIER

Trésorière co-fondatrice

GALGOS ETHIQUE EUROPE

http://www.galgos-ethique-europe.eu 

http://galgos-ethique-europe.over-blog.com

http://agir-pour-les-galgos.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Nos actions
commenter cet article
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 06:57

ANNEXE n° 3   LES ENFANTS LA VIOLENCE SUR ANIMAL

JP RICHIER 12.04.2011 : VIOLENCE A L'ECOLE

PLUSIEURS ENQUETES INTERNATIONALES

METTANT EN RAPPORT LE FAIT D'AVOIR ASSISTE A DES SPECTACLES VIOLENTS

 

http://pas-de-corridas-pour-les-enfants.over-blog.fr/

 

http://www.lepost.fr/article/2011/04/12/2463199_la-violence-a-l-ecole-l-unicef-et-la-corrida.html 

 

Baldry, A.C. (2003). Animal abuse and exposure to interpersonal violence in Italian youth. Journal of Interpersonal Violence 18, 258-281.
Baldry, A.C. (2005). Animal abuse among preadolescents directly and indirectly victimized at school and at home. Criminal Behaviour and Mental Health 15, 97-110.
Gullone E, Robertson N (2008). The relationship between bullying and animal abuse behaviors in adolescents: The importance of witnessing animal abuse. Journal of Applied Developmental Psychology 29 (5), 371-379.
Henry, B. C. (2004a). The relationship between animal cruelty, delinquency, and attitudes toward the treatment of nonhuman animals. Society & Animals 12(3), 185-207.
Henry, B. C. (2004b). Exposure to animal abuse and group context: Two factors affecting participation in animal abuse. Anthrozoos 17(4), 290-305.
Henry B.C., Sanders C.E. (2007). Bullying and animal abuse: Is there a connection? Society & Animals, 15(2), 107-126.
Hensley, C. & Tallichet, S.E. (2005). Learning to be cruel ? Exploring the onset and frequency of animal cruelty. International Journal of Offender Therapy and Comparative Criminology 49(1), 37-47.
Thompson, K.L. & Gullone, E. (2006). An investigation into the association between the witnessing of animal abuse and adolescents' behavior toward animals.
Society & Animals 14(3), 223-243.

 

 

 

http://www.lepost.fr/article/2011/04/12/2463199_la-violence-a-l-ecole-l-unicef-et-la-corrida.html

Extrait

« L’Observatoire international de la violence à l’école, association française, a récemment rendu publique une enquête descriptive nationale sur la violence scolaire dans le cycle 3 de l’école élémentaire (8 - 10 ans) en France.
C'est une enquête particulièrement bienvenue et digne d'intérêt, car, avec la famille, l'école constitue un lieu privilégié où l'on peut repérer les racines de la violence.


L’UNICEF-France publie sur son site les résultats de cette enquête et leur synthèse.

Dans la synthèse, l'UNICEF-France conclut notamment « tout nous conduit à une préconisation massive : centrer la lutte contre la violence à l’école par une action en profondeur sur le harcèlement entre pairs est primordial. »
On ne saurait que souscrire à cette recommandation.

Cependant, on ne peut s'empêcher de garder à l'esprit que l'UNICEF-France participe à la promotion de la corrida en tenant chaque année un stand à la Féria des Enfants, manifestation qui, sous couvert de motifs écologiques et ludiques, accompagne la Féria de la Pentecôte de Nîmes et ses 11 corridas. Ceci sous la houlette du Centre de Tauromachie Nîmois, l'école taurine de Nîmes, qui reçoit des enfants sans limite inférieure d'âge pour leur apprendre à devenir toreros. L'année dernière, en 2010, la présence de l'UNICEF était même associée au 20ème anniversaire de la signature de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant. » Jean-Paul RICHIER

http://unanimus.over-blog.com/article-13349847.html

Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans nos courriers
commenter cet article

Présentation

  • : Bienvenue sur le blog de l'association Galgos Ethique Europe
  • Bienvenue sur le blog de l'association Galgos Ethique Europe
  • : Pour le droit des citoyens européens de voir la législation européenne de protection animale appliquée, actualisée et renforcée dans tous les Etats membres. Pour que cesse l'indifférence des autorités et le supplice des animaux en général, des Galgos et Podencos en particulier.
  • Contact

le galgo : symbole d'impunité

site-gee-galgos-ethique-europe.jpg

GALGOS, le symbole européen de
l'indifférence et de l'impunité.
 
Ne rêvons plus leur vie,
offrons-leur une vie rêvée !
icone-petition-parlement-europeen-signer-galgos-ethique-eur.jpg 

 

Recherche

à tous nos Visiteurs

   Tous les articles de ce blog sont la propriété du blog Agir pour les galgos et de l'association Galgos Ethique Europe.
La charte Galgos Ethique Europe ne peut être reproduite que par les organisations qui en sont signataires. Elle fait l'objet d'un copyright.
La reproduction de nos articles doit être accompagnée du lien d'origine. Nos parutions ne peuvent être utilisées pour servir d'autre support qu'une action issue de l'initiative de leur auteur et de l'association à laquelle il appartient ou celle des organisations partenaires.  Merci de votre compréhension. 

 

  Si vous découvrez une photo qui vous appartient, merci de nous en informer afin que nous puissions soit la retirer soit établir un lien, selon ce que vous souhaiterez.  

Visiteurs uniques du blog

Locations of visitors to this page