Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 décembre 2012 3 26 /12 /décembre /2012 18:52

 

alda4
Merci à Nelly pour son message concernant l'enregistrement de nos petits protégés, en rappelant qu'un animal doit être enregistré à son arrivée en France.
Sent: Monday, December 24, 2012 5:44 PM
infos qui nous concerne tous :
 
très bonne nouvelle au niveau des identifications :
Jusqu'à ce jour, on procédait à l'identification en France des chiens ayant une puce étrangère auprès du SIEV et cela coutait 9,50€ par chien 
A compter du 1er janvier 2013 , ça coutera 9,20 €.
Lors de la perte de la carte de la SCC, on demandait un duplicatat de carte à la SCC et ça coutait 11,50€ , à compter du 1er Janvier 2013 , ça coutera 4,90€.
Mais surtout la grande avancée est que les 2 organismes fusionnent pour devenir l'I-CAD (identification des carnivores domestiques) et donc la consultation par les vétos et autres ayants droit va permettre de lire aussi bien les puces enregistrées à la SCC que celles enregistrées à la SIEV alors que, jusqu'à present , seule une minorité de vétos interrogeaient la SIEV dans le cas d'un animal trouvé et non enregistré auprès de la SCC .
 
 c'est donc une grande avancée.
 

 
Nelly 
 Galgos France 
www.galgosfrance.net
Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Galgos
commenter cet article
26 décembre 2012 3 26 /12 /décembre /2012 17:54

Des animaux laissés pour compte dans la crise économique espagnole : aidons à les sauver !

Des animaux prisonniers politiques, ça existe !

A-PARC1.jpgÇa se passe sur la Costal Tropical (Costa Tropical) en pleine faillite

*Prisonniers de la mégalomanie d'un homme politique...

On ne peut pas laisser ces animaux dans une telle situation :
Un hippopotame dans une baignoire sur une montagne andalouse !

Des zèbres et des dromadaires tributaires d'une crête rocheuse !

Des chevaux de Przewalski de la steppe mongole et des bisons des grandes plaines agrippés à un flanc abrupt !

Des wallabies coincés au fond d'un ravin !

Des porcs-épics sur du ciment brut !

Des loups blanc de l'Arctique en plein soleil méditerranéen !

Des ours devenus fous dans des culs de basse fosse !

Etc. Il y avait un élan, il a disparu !

A-PARC2.jpgTelles sont quelques-unes des espèces en souffrance et oubliées au sein d’un parc zoologique du bout de l’Europe, celui de la Peña Escrita (Almuñecar, Espagne) : http://www.pescrita.es/

Quels conseillers scientifiques ont bien pu présider à de telles horreurs ? À quoi servent les zoologistes écocrates ? À entériner les pires folies des petits magnats de la politique ?
Le pouvoir rend dingue, parfois même fou à lier et aux dépends ruineux de ceux qui vous ont démocratiquement élus et confier la caisse. L'observation vaut pour tous les pouvoirs, du président d'une Chine à un chef de rayon en passant par le maire d'un village sans prétention.

Ce fut le cas de Juan Carlos Benavides, ancien maire d'Almuñecar, ville andalouse littorale de la Province espagnole de Grenade, où les revenus du tourisme de masse et de la production de fruits subtropicaux pouvaient favoriser les pires égarements.

D'une telle fièvre naquit en 1997 le plus étrange et incongru parc animalier qui soit, érigé au sommet d'une montagne aride et d'accès quasi impossible, projet très hasardeux que réalisa à grand prix Juan Carlos Benavides et ruine économique dont hérita la nouvelle équipe municipale.

Le projet tout aussi idiot que faramineux coûta 30 millions d'euros, auxquels il faut ajouter les pertes annuelles de plusieurs centaines de milliers d'euros survenues depuis l’inauguration du fiasco. Trop drôle : le sieur Benavides reçu en 2010 un prix national de l'environnement, sans doute pour avoir installé un hippopotame dans un cloaque putride, des loups arctiques en pleine canicule et des dromadaires au sommet d'une montagne squelettique. Des douze employés nécessaires au fonctionnement du parc, deux seuls sont encore en fonction et font ce qu’ils peuvent avec de moins en moins de moyens.

Ça et là annoncé pompeusement comme parc écologique, réserve zoologique, paysage naturelle, refuge de biodiversité et autres appellations relevant du markéting vert mensonger, le parc animalier de la Peña Escrita n'est qu'une piètre ménagerie inhospitalière et perchée en haut d’un massif rocheux, où les détenus, pour la plupart déportés de lointains horizons, grillent sous les ardeurs du soleil andalou.

A-PARC3.jpgOn sait que dans les années 1980, l'Espagne promulgua une réglementation de la conservation de la Nature extrémiste et surréaliste (telle celle 4/1989 du 27 mars interdisant de tuer un diptère sans autorisation préalable, marrant au pays de la corrida !), mais qui n’a nullement freiné la propension du pays à tout détruire inexorablement, et ce, pour cause de développement jusqu'à l'explosion toute récente de la bulle économico-immobilière qui fait qu'on a saccagé pour rien. Enfin, pas pour rien, mais pour le plus grand profit de certains. Soit dit en passant, la dite conservation ne fut qu'à dessein environnementaliste, le respect et la protection animales demeurant la dernière roue de la charrette anthropocentriste. Comme partout, l'esprit n'est pas l'écocentrisme, peu s'en faut.

Dans un tel délire, on ne se demande pas comment un tel projet abracadabrantesque a pu bénéficier des autorisations d'ouverture... Depuis, suite aux plaintes de groupes écologistes et aux contrôles de la Délégation régionale de l'environnement, la municipalité ploie sous les procès et les contraventions relatives aux infractions de détention, concernant entre autres une vingtaine d'enclos inappropriés, avec une menace de fermeture, laquelle ne résoudra nullement le cas des loups blancs, des tigres de Sibérie et des chevaux de Przewalski dont, apparemment, personne ne veut.

 Aujourd'hui que la carence en visiteurs a démotivé l'esprit de l'entreprise jusqu'à induire l'accès gratuit au binz au profit des trois derniers visiteurs en mal d'incohérence récréative, cette prison zoologique surréaliste coûte annuellement quelque 350.000 euros d'entretien à la commune, et donc aux citoyens.

 IL FAUT SAUVER CES ANIMAUX !

Dans un souci pratique de liquidation, trois groupes d'animaux peuvent être distingués :

 Ceux que l'on pourrait relâcher de suite et sans hésiter car les conditions naturelles des alentours très sauvages de la Sierra de Almijara pourraient assurer leur survie. Il s'agit, par exemple, de rapaces locaux encagés (Grand duc, faucon pèlerin...), des loups ibériques, des bouquetins et de quelques autres. Pourquoi laisser des loups et les sangliers tourner inlassablement en rond dans leurs misérables enclos alors que leur liberté n’est qu’à deux pas ?

     Ceux qu'il semble aisé à céder pour qu'ils continuent leur pauvre vie en de meilleurs conditions, comme les dromadaires, les lamas, les autruches, les émeus, les nandous, des wallabies, les porcs-épics et bien d'autres...


    Ceux enfin qu'on ne peut relâcher, tant pour des raisons bioclimatiques que légales : ils sont protégés par des lois nationales et les conventions internationales d'usages, notamment de Berne et de Washington (CITES), et ne peuvent être (normalement) ni vendus, ni euthanasiés, seulement cédés à d'autres parcs. On se demande alors ce qu'il adviendrait si la municipalité n'avait plus les moyens de veiller sur leur sort et de les nourrir, ce qui pourrait bien advenir ! Il s'agit notamment des tigres de Sibérie, des lions, des ours bruns, des bisons, des chevaux de Przewalski, des loups blancs de l'Arctique, de l'hippopotame, des buses de Harris... Pourquoi donc laisser plus longtemps les buses de Harris se jeter désespérément sur les grilles de leur trop petite volière, les bisons et les chevaux de Mongolie en état de prostration dans le recoin d’un biotope inadapté, les félins et les ours atteints de ce balancement répétitif, sorte de cri silencieux que les spécialistes nomment justement “tic de l’ours” ? Pour la joie de visiteurs qu’on attend en vain depuis 15 ans et qui ne viendront pas ? Notre société passe sur la souffrance animale lorsqu’elle est rentable, c’est immonde. Mais lorsqu’elle est gratuite : c’est deux fois immonde.

C'est surtout pour le destin de ces espèces aux conditions si malheureuses de détention que nous lançons cette alerte de la dernière chance.

Ces animaux souffrent gravement et depuis trop longtemps de leurs conditions de captivité totalement contre-nature, dans des habitats écologiquement inadéquats à leur éthologie et à leurs dotations anatomiques, ce qui est en grave contravention avec certaines clauses principielles de la réglementation européenne des parcs animaliers (directive 1999/22/CE du 29 mars) et la loi espagnole sur la conservation des espèces sauvages dans les zoos (loi 31/2003 du 27 octobre), laquelle énonce expressément : a) Que le logement des animaux doit se faire dans des conditions qui permettent la satisfaction de leurs  besoins biologiques ; b) Qu'il faut s'assurer que les installations se situent dans un environnement idoine afin de diversifier les modes de comportement propres aux espèces pour interagir avec leur environnement, garantir l'amélioration de leur bien-être, donc leur capacité de survie et de reproduction. Ces obligations (et bien d'autres) ne sont absolument pas respectées au sein du Parc zoologique de la Peña Escrita

 On vous serait reconnaissants de faire un maximum de buzz pour trouver à reloger ces animaux.

Diffusez cette alerte, communiquez, contactez toutes les filières concernées, tous les grands refuges, les sanctuaires, les parcs européens susceptibles de les accueillir dans les meilleures conditions possibles. Ce doit être envisageable, non ?

Puisqu'en ce monde tout est comptable, il semblerait n'y avoir que les frais de transport à décaisser pour qu'un parc d’animaux en semi-liberté puisse s'approprier des représentants d'espèces pour la plupart de valeur, c'est donc une bonne affaire. En Espagne, bien peu de zoos se sont montrés intéressés, le dernier fut celui de Jerez (Cadix) où finit ses jours un tigre blanc transfuge de la Peña Escrita et celui de Madrid ayant accepté les zèbres qui ont ainsi pu quitter le pic montagneux où un projet démoniaque les avait séquestrés “en liberté”.

 Pour tout renseignement, liste et fiches précises des animaux, et, espérons-le des solutions au cas par cas, merci de nous contacter.

Nous transmettrons à Madame Trinidad Herrera, la nouvelle mairesse de la ville d'Almuñecar et à Luis Aragón, conseiller municipal chargé de l'environnement.

 Le souhait de l'actuelle municipalité est de pouvoir se débarrasser des animaux dont la présence est ici illogique et de parvenir à privatiser le parc tout en le recyclant dans la stricte faune locale.

À toutes et à tous qui avez du cœur : merci pour votre contribution. La moindre piste pourra être précieuse.

Frédérique Courtin & Michel Tarrier

fredantispeciste@gmail.com

micheltarrier@gmail.com

34-633.498.874

Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Maltraitance animale en Espagne
commenter cet article
23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 14:06

Et un peu en avance, pour vous et tous ceux qui vous sont chers,

 

GIF-NOEL-DEF-80.gif

 

BELLE-ANNEE-2013-DEF.gif

Repost 0
Published by galgos-ethique-europe
commenter cet article
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 21:06
gran familiaArrivés au petit matin et sitôt mis sur le dos des galgos. Voici les premières photos, nous en aurons d’autres. Gran Familia vous remercie, vous, les petites mains couseuses de GEE qui confectionnez des manteaux muy calentitos-très chauds, comme dit Ana.
Un manteau recouvre tristement le dos de Luisa ..... pourquoi tristement? ..... tout simplement parce que Luisa et Julia avaient été diffusées sur le blog de GEE et avaient été parrainées pour leurs soins par Actuanimaux. C’était il y a presque deux ans .... Luisa avait été trouvée dans un état lamentable, caillassée et une peau dans un état lamentable:
Julia avait subi une tentative de pendaison était était positive leishmaniose:gran familia2
Tant de misère les avait rendues inséparables, Luisa très sociable aidant Julia très trauma à se resociabiliser:
Triste de savoir ces deux galgas encore en refuge, presque deux ans après leur sauvetage.
gran familia3
Luisa
Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Galgos
commenter cet article
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 10:00

Des Zamours à qui on donnerait le Bon Dieu sans confession... à condition de les avoir toujours à l'oeil !

 

 

 

Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Adoptions sous contrat G.E.E.
commenter cet article
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 20:57
Gran Familia  c’est Ana, c’est Patricia et c’est surtout beaucoup de courage pour donner chaque jour le meilleur de soi-même à tous ces animaux abandonnés. Et quelquefois les circonstances climatiques détruisent tout le labeur pour remettre encore une fois son coeur à l’ouvrage et tout reconstruire.
Gran Familia c’est Julia, Luisa, Lewis, trois galgos qu’Actuanimaux ont aidé pour leurs soins et on les en remercie encore.

ANTES-Y-DESPUS.jpgMais Gran Familia a connu le pire il y a peu avec une inondation qui a détruit une bonne partie des installations et ponctionné dangereusement la trésorerie d’une association déjà très modeste au départ, une trésorerie qui ne permettait plus de vacciner les animaux du refuge.
GEE a répondu à la campagne vaccination du refuge en versant la somme manquante pour que tous les animaux du refuge aient droit rapidement à leurs vaccins.


Hola Marie Helene,
De todo corazón dale las gracias a tu Asociación por todo lo que ha supuesto vuestra ayuda, quería preguntarte una cosita, llevamos tiempo buscando chalecos para galgos por lo frioleros que son, aquí en España las asociaciones todas nos dicen que se las hacen sus propios voluntarios y si algunas lo tienen en venta, salen carísimos, hace tres años un chico de Barcelona nos envió quince, pero claro…. Esos ya están más que recosidos, tu sabrías de algún sitio dónde dirigirnos y que costara barato?
Un beso enorme!
AnaP

Bonjour Marie-Helene,
Remercie de tout coeur ton Association pour l’effort qu’a pu supposer votre aide. Je voulais aborder autre chose avec toi, cela fait longtemps que nous cherchons des manteaux pour nos galgos dont on sait à quel point ils peuvent être frileux. Les associations espagnoles nous disent qu’elles les fabriquent pour elles-mêmes grâce à des bénévoles et si certaines en ont en vente, ils sont trop chers . Il y a trois ans un garçon de Barcelone nous en avait envoyé une quinzaine mais bien sûr ..... ils sont à ce jour plus que reprisés, connaitrais-tu un endroit à nous indiquer pour en avoir pour une somme modique?
AnaP

Les galgos de Gran Familia auront la joie, pour Noel, de pouvoir porter les manteaux de GEE, ceux que vous avez cousu de vos propres mains. Encore merci à vous qui nous envoyez régulièrement des manteaux dont 20 d’entre eux sont partis aujourd’hui même pour le refuge de Gran Familia.

Nous aurons sous peu des photos de galgos bien au chaud dans vos petits manteaux.

 

 


Gran Familia a vu le jour en septembre 2008 et depuis nous n’avons cessé de travailler pour améliorer les conditions de vie de nos petits protégés.
En 2009 le refuge a été expulsé alors qu’il était en construction et tout a du être abandonné du jour au lendemain.
Solution : la résidence
L’association trouvera alors un autre terrain et après des mois de travaux elle a pu y déplacer tous ses animaux chéris.
Après d’énormes efforts nous sommes arrivés à le rendre habitable.
Une fois le chantier terminé .... nos petits arrivèrent dans leur nouvelle maison.
Nous avons ainsi vaincu la bactérie, nous avons gagné la bataille de la maladie de Carré, nous continuons de lutter contre la parvo et nous y arriverons grâce à vous tous .... et pour EUX.
Merci de faire partie de cette GRAN FAMILIA-GRANDE FAMILLE
Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Nos actions
commenter cet article
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 20:52
espesevilla.jpgUne journée qui a été un succès et dont Espe a été la star, une star digne de ce nom qui a su saluer avec beaucoup de patience tous ses admirateurs.
Espe est devenu le symbole de tout ce que représente un galgo: la beauté, la gentillesse, le courage, la persévérance et surtout .... la capacité de pardonner aux humains pour tout le mal fait par le passé.
espeseville2
espeseville3.jpg
Une bonne partie de l'équipe de galgos112 présente à Séville
Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Assos Fédés Organisations signataires
commenter cet article
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 19:03
alda.jpgGalga Alda survivait abandonnée dans le secteur de Madrid. Elle trainait sa misère accompagnée d’un autre petit chien qui a été adopté depuis.
Alda est une galga peureuse qui a besoin de retrouver confiance en l”humain.
Elle a un an
Négative aux 3MM

Adoptable sous contrat GEE
alda2.jpg
alda3.jpg
alda4.jpg
alda7.jpg
Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans GALGOS A L'ADOPTION
commenter cet article
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 18:56
arya.jpgArya a été trouvée errante dans un village de Madrid. Une bénévole lui a déposé régulièrement à manger et ce jusqu’à arriver à la faire entrer chez elle. C’est ainsi que Arya a pu être sauvée du pire. C’est une galga joueuse et très éveillée. Elle n’a même pas un an et est négative aux 3MM.

Adoptable sous contrat GEE

arya2.jpg
arya3.jpg
arya4.jpg
arya5.jpg
arya6.jpg
Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans GALGOS A L'ADOPTION
commenter cet article
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 08:00

Cette année encore, nos GEEniales Pascale DEMOIS et Véronique AUDEJEAN sont en service Cani pour un beau moment de complicité partagée entre les maîtres et leurs chiens. Les consignes de respect et de bien-être animal ont été données et aucun écart n'est toléré par l'équipe de la FSLC.

 

Nous espérons un superbe Soleil pour cette belle journée en attendant les photos et les vidéos de la journée.  Nous publierons sous peu également la rencontre à CIRENCESTER des 13 et 14 Octobre dernier pour les championnats d'Europe 2012 de CANICROSS INTERNATIONAL à laquelle nos deux GEEniales ont activement participé et au cours de laquelle elles ont rencontré des associations de sauvetage des Greyhounds irlandais et anglais.

 

Nous saisissons cette opportunité pour remercier la présidente de la FSLC qui a apporté son soutien à la cause des Galgos et Podencos.

 

Beau week-end à tous et nos remerciements à Pascale et Véro toujours partantes pour le bonheur de tous les loulous.

 

Photos de l'an dernier :

 

ecuille-1.JPG

 

ecuille-2.JPG

 

Avec un clin d'oeil à Véro et à son association CANICROSS NORMAND dont les fonds sont offerts à GALGOS ETHIQUE EUROPE pour la cause des Galgos Podencos.

http://galgos-ethique-europe.over-blog.org/article-belle-et-longue-vie-a-canicross-normand-de-vero-audejean-80109518.html

 

 

 

Allons tous soutenir la belle activité à laquelle se consacre Véro sur

VERO-CHANELLE
Véro et Chanelle courent pour les Galgos et les Podencos de Galgos Ethique Europe à DARNETAL 2010
Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Nos actions
commenter cet article

Présentation

  • : Bienvenue sur le blog de l'association Galgos Ethique Europe
  • Bienvenue sur le blog de l'association Galgos Ethique Europe
  • : Pour le droit des citoyens européens de voir la législation européenne de protection animale appliquée, actualisée et renforcée dans tous les Etats membres. Pour que cesse l'indifférence des autorités et le supplice des animaux en général, des Galgos et Podencos en particulier.
  • Contact

le galgo : symbole d'impunité

site-gee-galgos-ethique-europe.jpg

GALGOS, le symbole européen de
l'indifférence et de l'impunité.
 
Ne rêvons plus leur vie,
offrons-leur une vie rêvée !
icone-petition-parlement-europeen-signer-galgos-ethique-eur.jpg 

 

Recherche

à tous nos Visiteurs

   Tous les articles de ce blog sont la propriété du blog Agir pour les galgos et de l'association Galgos Ethique Europe.
La charte Galgos Ethique Europe ne peut être reproduite que par les organisations qui en sont signataires. Elle fait l'objet d'un copyright.
La reproduction de nos articles doit être accompagnée du lien d'origine. Nos parutions ne peuvent être utilisées pour servir d'autre support qu'une action issue de l'initiative de leur auteur et de l'association à laquelle il appartient ou celle des organisations partenaires.  Merci de votre compréhension. 

 

  Si vous découvrez une photo qui vous appartient, merci de nous en informer afin que nous puissions soit la retirer soit établir un lien, selon ce que vous souhaiterez.  

Visiteurs uniques du blog

Locations of visitors to this page