Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 23:08
 
Les discussions sont en cours, l'enjeu est d'importance et des élus en majorité catalans français (Pyrénées Orientales) ont décidé d'entrer dans l'arène (si je puis dire ...) demandant au Parlement catalan de ne pas interdire la corrida
 
abc.es 
 
C'est ainsi que ces derniers présenteront une pétition signée entre autre par le président départemental des Pyrénées Orientales à savoir Christian Bourquin. Le texte de la pétition sera remis trois jours avant le vote, un vote demandé quand même par 180.000 citoyens demandant l'interdiction des corridas en Catalogne
 
Les politiques français insistent sur le fait que ce ne soit absolument pas un cas d'ingérence mais que " autant la société catalane que française sont des exemples de liberté, de démocratie, de pluralisme et de respect des minorités. Il est important de préserver ces valeurs de libertés individuelles, de différence d'opinion et de respect des gouts de chacun, des passions et des traditions culturelles de tout un chacun" (!!!???)
 
Et d'ajouter " Vous savez mieux que personne se référant à notre passé récent que l'Etat ne doit pas s'ériger en tuteur des citoyens qui imposeraient traditions et interdictions. La norme doit être le respect à la différence et à la volonté individuelle"
 
Les signataires de ladite pétition conclueront en disant que  "si les corridas n'intéressent plus la société personne ne les organisera et elles disparaitront de manière naturelle" ... monsieur de la Palisse n'aurait pas dit mieux!
 
On va faire court concernant le discours politique, le message devant passer en fin de compte étant celui-là:
Heureusement que nous autres politiques sommes là pour empêcher les citoyens d'imposer démocratiquement des choix contre notre volonté: on va dire que c'est la dernière définition du mot démocratie ..... à croire que le passé récent dont parle ce monsieur est en train de le rejoindre à toute vitesse  
Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Ethique - un vain mot pour les animaux
commenter cet article
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 08:38
Ce courrier en français et anglais a été adressé par GEE par pays à la liste des euro-députés n'ayant pas encore signé la déclaration écrite  du Parlement Européen pour demander le développement des méthodes substitutives aux expérimentations animales.

Vous pouvez vous en inspirer et/ou le personnaliser. Merci. Si vous avez la possibilité de le traduire dans une langue d'origine ce courrier, merci d'avoir l'amabilité de nous le communiquer. Nous avons jusqu'au 20 Janvier dernier délai.

Europe et animaux de laboratoire

Méthodes substitutives

 

Monsieur, Madame le Député Européen,

Par la présente, nous nous associons à la Déclaration Ecrite présentée au Parlement Européen selon termes ci-dessous :
PARLEMENT EUROPÉEN 2009 - 2014
7.10.2009 0053/2009
DÉCLARATION ÉCRITE
déposée conformément à l'article 123 du règlement
sur la promotion de solutions de remplacement à la recherche et l’expérimentation animales
Raül Romeva i Rueda, Caroline Lucas, Daciana Octavia Sârbu, Sirpa
Pietikäinen, Gerben-Jan Gerbrandy
Échéance: 21.1.2010
PE428.987v00-01 2/2 DC\791198FR.doc
7.10.2009

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//NONSGML+WDECL+P7-DCL-2009-0053+0+DOC+PDF+V0//FR&language=FR  

Déclaration écrite sur la promotion de solutions de remplacement à la recherche et l’expérimentation animales
Le Parlement européen,
– vu l'article 123 de son règlement,
A. considérant que le bien-être des animaux est une préoccupation croissante des citoyens de
l’Union européenne,
B. considérant que le document de travail de la Commission européenne sur un plan d’action
communautaire pour la protection et le bien-être des animaux au cours de la
période 2006-2010 prévoit que "l'objectif ultime est de remplacer les expériences sur les
animaux par des méthodes ne nécessitant pas l'utilisation d'un animal",
C. considérant que via le CEVMA (Centre européen pour la validation de méthodes
alternatives), la Commission procure des fonds et des services visant à promouvoir le
développement et la validation de solutions de remplacement aux méthodes ayant recours
aux animaux mais que des fonds supplémentaires ainsi que la coordination et
l’accélération des procédures administratives permettraient d’obtenir davantage de
résultats,
D. considérant que le développement et l'utilisation de méthodes de remplacement suppose la
mise en oeuvre de moyens technologiques et scientifiques, contribuant à la réalisation des
objectifs de Lisbonne,
1. demande à la Commission d’augmenter les fonds destinés au développement de solutions
de remplacement à la recherche et l’expérimentation animales ainsi que d’étendre les
compétences du CEVMA à la promotion du développement et de l’utilisation de méthodes
de remplacement n’ayant pas recours aux animaux dans le cadre d’activités de recherche
appliquée et de recherche fondamentale ainsi qu’aux fins d’essais réglementaires;
2. invite la Commission à examiner les possibilités d’accroître les crédits alloués à ces
travaux, notamment grâce à une "taxe sur la recherche" de 1 % du prix de vente des
produits contenant des ingrédients ayant été testés sur des animaux;
3. charge son Président de transmettre la présente déclaration, accompagnée du nom des
signataires, à la Commission, au Conseil et aux parlements des États membre.

 

*************************************************

 

NOTRE REQUETE

Madame, Monsieur l'Euro-Député,
 

http://galgos-ethique-europe.over-blog.org/article-l-europe-et-les-animaux-de-labo-reagissez--40959380.html  
et
http://galgos-ethique-europe.over-blog.org/article-europe-et-animaux-de-labo-courrier-gee-aux-euro-deputes-fr-40959985.html


Nous vous prions instamment, au nom de toutes les associations signataires de nos chartes et de nos actions en faveur du respect des animaux êtres sensibles de signer cette déclaration écrite afin que les 54 millions d'animaux sacrifiés dans d'atroces souffrances lors d'expérimentations animale dont l'issue ne peut être que la mort soient enfin épargnés. Des méthodes substitutives d'ores et déjà existent. Il est de votre devoir d' Humain respectueux de la Vie de signer cette déclaration écrite qui demande la promotion de ces méthodes alternatives dont la France est un des pionniers avec le Laboratoire Antidote Europe de Toulouse.

Nous vous prions de faire votre possible pour convaincre vos collègues de signer à vos côtés cette déclaration écrite qui honore la fonction d'euro-député.

Pour que des fonds soient libérés à cette fin, il est nécessaire que 50 % des Euro-Députés soient signataires de cette déclaration écrite. Si ce quota n'est pas atteint, cette procédure échouera et il faudra oeuvrer pour qu'elle soit un jour représentée. Pendant ce temps, des millions d'animaux continueront à être sacrifiés parce que nous n'aurons pas fait porter tous nos efforts à construire une alternative faite de compassion, d'intelligence, d'humanité.

 

CETTE DECLARATION DOIT ETRE SIGNEE AVANT LE 20 JANVIER 2010.

Le nom des signataires de cette déclaration sera publié sur de nombreux sites internet.

Avec nos remerciements sincères et nos respectueuses salutations,

Les Membres Fondateurs et Signataires de GALGOS ETHIQUE EUROPE
et leurs 230.000 adhérents


http://galgos-ethique-europe.over-blog.org/pages/LISTE_DES_ASSOCIATIONSREFUGESBENEVOLES_PERRERAS_SIGNATAIRES_DE_LA_CHARTE_GEE-1502885.html

Joëlle PELLEGRIN OLDENBOURG, Présidente Galgos Ethique Europe
http://www.unanimus.fr/declaration-droits-vie.htm

http://www.unanimus.fr/charte.htm
http://unanimus.over-blog.com  

Marie-Hélène Verdier, Trésorière Galgos Ethique Europe

GALGOS/PODENCOS
http://www.galgos.fr/
http://espagne-maltraitance.galgos.fr/
http://agir-pour-les-galgos.over-blog.com/
http://galgos-ethique-europe.over-blog.org/
Charte GALGOS-ETHIQUE-EUROPE
http://galgos-ethique-europe.over-blog.org/article-charte-galgos-ethique-europe-france-38578564.html    
Convenio GALGOS-ETICA-EUROPA
http://galgos-ethique-europe.over-blog.org/article-charte-galgos-ethique-europe-espagnol-38555593.html
Carta Etica Europea per i Galgo
http://galgos-ethique-europe.over-blog.org/article-charte-galgos-ethique-europe-italien-38549925.html

 

 

English

 

Request :
http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//NONSGML+WDECL+P7-DCL-2009-0053+0+DOC+PDF+V0//EN&language=EN

WRITTEN DECLARATION TO BE SIGNED BY 50 % OF MEMBERS OF EUROPEAN PARLIAMENT BEFORE JAN. 20th, 2010.

WRITTEN DECLARATION

pursuant to Rule 123 of the Rules of Procedure

on the promotion of alternatives to animal research and testing

Raül Romeva i Rueda, Caroline Lucas, Daciana Octavia Sârbu, Sirpa

Pietikäinen, Gerben-Jan Gerbrandy

Lapse date: 21.1.2010

 

DC\791198EN.doc

DC\791198EN.doc

 

0053/2009

Written declaration on the promotion of alternatives to animal research and testing

The European Parliament,

having regard to Rule 123 of its Rules of Procedure,

A. whereas EU citizens are increasingly concerned about the welfare of animals,

B. whereas the European Commission’s Working Document on a Community Action Plan on

the Protection and Welfare of Animals (2006-2010) states that a ‘final aim is to replace

animal experiments with methods not entailing the use of an animal’,

C. whereas through ECVAM (the European Centre for the Validation of Alternative

Methods) the Commission provides funding and services to promote the development and

validation of alternatives to animal methods, but whereas output could be improved by

increased funding, better coordination and acceleration of administrative procedures,

D. whereas the development and use of alternative methods entails the application of

technological and scientific capabilities, contributing to Lisbon Strategy goals,

1. Calls upon the Commission to increase funding for the replacement of animal research

and testing and to extend the responsibilities of ECVAM in order to promote the

development and use of alternatives to animal procedures in applied and basic research as

well as regulatory testing;

2. Requests that the Commission assess options for increasing the funds available for this

work, including the introduction of a ‘research levy’ of 1% of the selling price of products

that contain ingredients tested on animals;

3. Instructs its President to forward this declaration, together with the names of the

signatories, to the Council, the Commission and the parliaments of the Member States.

 

*************************************************



OUR REQUEST

Dear Madam, Dear Sir Member of the European Parliament,

 

As you are certainly well aware of, every year more than 54 million animals are sacrificed in  all kind of experiments.  These animals are made to suffer and end up being killed. This is inhuman and cruel and it is absolutely necessary that all possible efforts are made to use methods that do not involve animals.

 

As citizens of the EU we need your help to protect as much as possible of these animals and therefore we are urging you to sign the Written Declaration on the promotion  of alternatives to animal research and testing  53/2009 ,and help us convince your colleagues to do the same.

 

We specifically demand that more money will be made available by the EU for scientific research into alternative testing methods to replace the cruel and inhumane testing currently performed upon animals. To make this possible, we must find 50%  of all European MP’s prepared to sign this Written Declaration 53/2009. If we fail to do so the issue will, again, be abandoned and be pushed ahead of us by a length of time. Time, we feel, we don’t have.

 

Please, this is VERY IMPORTANT :

The Written Declaration must be signed BEFORE 20 JANUARY 2010!

These animals are depending upon you!

The names of those members of the  EU parliament who signed this declaration will be published on several websites.

Thank you for your time and for taking an interest in this issue.

Sincerely Yours,



GALGOS ETHIQUE EUROPE NGO REPRESENTING 19 EUROPEAN NGOS and their 230.000 members.

http://galgos-ethique-europe.over-blog.org/pages/LISTE_DES_ASSOCIATIONSREFUGESBENEVOLES_PERRERAS_SIGNATAIRES_DE_LA_CHARTE_GEE-1502885.html

Joëlle PELLEGRIN OLDENBOURG, Présidente Galgos Ethique Europe
http://www.unanimus.fr/declaration-droits-vie.htm

http://www.unanimus.fr/charte.htm
http://unanimus.over-blog.com  

Marie-Hélène Verdier, Trésorière Galgos Ethique Europe

GALGOS/PODENCOS
http://www.galgos.fr/
http://espagne-maltraitance.galgos.fr/
http://agir-pour-les-galgos.over-blog.com/
http://galgos-ethique-europe.over-blog.org/
Charte GALGOS-ETHIQUE-EUROPE
http://galgos-ethique-europe.over-blog.org/article-charte-galgos-ethique-europe-france-38578564.html    
Convenio GALGOS-ETICA-EUROPA
http://galgos-ethique-europe.over-blog.org/article-charte-galgos-ethique-europe-espagnol-38555593.html
Carta Etica Europea per i Galgo
http://galgos-ethique-europe.over-blog.org/article-charte-galgos-ethique-europe-italien-38549925.html

 

cc.: rosa-mertens@telenet.be

Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans nos courriers
commenter cet article
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 00:23
Reçu de Rosa Mertens cette liste des euro-députés qui n'ont pas encore signé la déclaration écrite et qu'il faut relancer le plus vite possible. Un modèle de courrier en français et anglais est mis à votre disposition sur les pages précédentes de ce blog
http://galgos-ethique-europe.over-blog.org/article-l-europe-et-les-animaux-de-labo-reagissez--40959380.html 
et courrier GEE
http://galgos-ethique-europe.over-blog.org/article-europe-et-animaux-de-labo-courrier-gee-aux-euro-deputes-fr-40959985.html

Faites au moins votre pays. Merci. Merci à Rosa qui soutient l'action des euro-députés auteurs de la déclaration. Vous trouverez d'autres infos sur son site
http://www.beestjes.org/joomla15/index.php
Liste communiquée le 14 Décembre 2009.

Austria

evelyn.regner@europarl.europa.eu; franz.obermayr@europarl.europa.eu; hannes.swoboda@europarl.europa.eu; hans-peter.martin@europarl.europa.eu; hella.ranner@europarl.europa.eu; joerg.leichtfried@europarl.europa.eu; karin.kadenbach@europarl.europa.eu; martin.ehrenhauser@europarl.europa.eu; othmar.karas@europarl.europa.eu; paul.ruebig@europarl.europa.eu; richard.seeber@europarl.europa.eu

Belgium

anne.delvaux@europarl.europa.eu; annemie.neyts-uyttebroeck@europarl.europa.eu; derkjan.eppink@europarl.europa.eu; frank.vanhecke@europarl.europa.eu; frederic.daerden@europarl.europa.eu; frederique.ries@europarl.europa.eu; guy.verhofstadt@europarl.europa.eu; ivo.belet@europarl.europa.eu; jean-luc.dehaene@europarl.europa.eu; kathleen.vanbrempt@europarl.europa.eu; louis.michel@europarl.europa.eu; marc.tarabella@europarl.europa.eu; marianne.thyssen@europarl.europa.eu; philip.claeys@europarl.europa.eu; philippe.lamberts@europarl.europa.eu; veronique.dekeyser@europarl.europa.eu

Bulgaria

antonyia.parvanova@europarl.europa.eu; dimitar.stoyanov@europarl.europa.eu; emilstefanov.stoyanov@europarl.europa.eu; evgeni.kirilov@europarl.europa.eu; filizhakaeva.hyusmenova@europarl.europa.eu; iliana.ivanova@europarl.europa.eu; ilianamalinova.iotova@europarl.europa.eu; ivailo.kalfin@europarl.europa.eu; kristian.vigenin@europarl.europa.eu; mariya.nedelcheva@europarl.europa.eu; metin.kazak@europarl.europa.eu; nadezhda.mikhaylova@europarl.europa.eu; slavi.binev@europarl.europa.eu; stanimir.ilchev@europarl.europa.eu; vladimir.urutchev@europarl.europa.eu; vladkotodorov.panayotov@europarl.europa.eu

Cyprus

antigoni.papadopoulou@europarl.europa.eu; eleni.theocharous@europarl.europa.eu; ioannis.kasoulides@europarl.europa.eu; kyriacos.triantaphyllides@europarl.europa.eu; kyriakos.mavronikolas@europarl.europa.eu; takis.hatzigeorgiou@europarl.europa.eu

Czech

andrea.ceskova@europarl.europa.eu; edvard.kozusnik@europarl.europa.eu; ivo.strejcek@europarl.europa.eu; jan.brezina@europarl.europa.eu; jaromir.kohlicek@europarl.europa.eu; jiri.mastalka@europarl.europa.eu; libor.roucek@europarl.europa.eu; milan.cabrnoch@europarl.europa.eu; miloslav.ransdorf@europarl.europa.eu; miroslav.ouzky@europarl.europa.eu; oldrich.vlasak@europarl.europa.eu; olga.sehnalova@europarl.europa.eu; pavel.poc@europarl.europa.eu; richard.falbr@europarl.europa.eu; vladimir.remek@europarl.europa.eu; zuzana.roithova@europarl.europa.eu

Denmark

alexander.alvaro@europarl.europa.eu; anna.rosbach@europarl.europa.eu; annee.jensen@europarl.europa.eu; bendt.bendtsen@europarl.europa.eu; britta.thomsen@europarl.europa.eu; emilie.turunen@europarl.europa.eu; jens.rohde@europarl.europa.eu; margrete.auken@europarl.europa.eu; morten.lokkegaard@europarl.europa.eu; ole.christensen@europarl.europa.eu

Estonia

kristiina.ojuland@europarl.europa.eu; indrek.tarand@europarl.europa.eu; ivari.padar@europarl.europa.eu; siiri.oviir@europarl.europa.eu; tunne.kelam@europarl.europa.eu; vilja.savisaar@europarl.europa.eu

Finland

carl.haglund@europarl.europa.eu; liisa.jaakonsaari@europarl.europa.eu; mitro.repo@europarl.europa.eu; riikka.manner@europarl.europa.eu; sari.essayah@europarl.europa.eu; timo.soini@europarl.europa.eu; ville.itala@europarl.europa.eu

France

alain.cadec@europarl.europa.eu; alain.lamassoure@europarl.europa.eu; arnaud.danjean@europarl.europa.eu; bernadette.vergnaud@europarl.europa.eu; bruno.gollnisch@europarl.europa.eu; catherine.trautmann@europarl.europa.eu; christine.deveyrac@europarl.europa.eu; christophe.bechu@europarl.europa.eu; corinne.lepage@europarl.europa.eu; damien.abad@europarl.europa.eu; daniel.cohn-bendit@europarl.europa.eu; man; man; man; elisabeth.morinchartier@europarl.europa.eu; estelle.grelier@europarl.europa.eu; eva.joly@europarl.europa.eu; francoise.castex@europarl.europa.eu; francoise.grossetete@europarl.europa.eu; gaston.franco@europarl.europa.eu; gilles.pargneaux@europarl.europa.eu; harlem.desir@europarl.europa.eu; helene.flautre@europarl.europa.eu; henri.weber@europarl.europa.eu; jacky.henin@europarl.europa.eu; jean-luc.bennahmias@europarl.europa.eu; jean-luc.melenchon@europarl.europa.eu; jean-marie.cavada@europarl.europa.eu; jean-marie.lepen@europarl.europa.eu; jean-paul.besset@europarl.europa.eu; jean-paul.gauzes@europarl.europa.eu; jean-pierre.audy@europarl.europa.eu; jose.bove@europarl.europa.eu; joseph.daul@europarl.europa.eu; kader.arif@europarl.europa.eu; liem.hoangngoc@europarl.europa.eu; marie-christine.vergiat@europarl.europa.eu; marielle.desarnez@europarl.europa.eu; marielle.gallo@europarl.europa.eu; marie-therese.sanchez-schmid@europarl.europa.eu; marine.lepen@europarl.europa.eu; maurice.ponga@europarl.europa.eu; michel.barnier@europarl.europa.eu; michel.dantin@europarl.europa.eu; michele.rivasi@europarl.europa.eu; nathalie.griesbeck@europarl.europa.eu; pascal.canfin@europarl.europa.eu; pascale.gruny@europarl.europa.eu; patrice.tirolien@europarl.europa.eu; patrick.lehyaric@europarl.europa.eu; pervenche.beres@europarl.europa.eu; philippe.devilliers@europarl.europa.eu; philippe.juvin@europarl.europa.eu; rachida.dati@europarl.europa.eu; robert.rochefort@europarl.europa.eu; sophie.auconie@europarl.europa.eu; stephane.lefoll@europarl.europa.eu; sylvie.goulard@europarl.europa.eu; sylvie.guillaume@europarl.europa.eu; tokia.saifi@europarl.europa.eu; veronique.mathieu@europarl.europa.eu; vincent.peillon@europarl.europa.eu; yannick.jadot@europarl.europa.eu

Germany

albert.dess@europarl.europa.eu; alexandergraf.lambsdorff@europarl.europa.eu; alexandra.thein@europarl.europa.eu; andreas.schwab@europarl.europa.eu; angelika.niebler@europarl.europa.eu; anja.weisgerber@europarl.europa.eu; axel.voss@europarl.europa.eu; barbara.lochbihler@europarl.europa.eu; barbara-weiler@europarl.eu.int; bernd.lange@europarl.europa.eu; bernhard.rapkay@europarl.europa.eu; birgit.schnieber-jastram@europarl.europa.eu; birgit.sippel@europarl.europa.eu; britta.reimers@europarl.europa.eu; burkhard.balz@europarl.europa.eu; christian.ehler@europarl.europa.eu; constanze-krehl@europarl.europa.eu; cornelia.ernst@europarl.europa.eu; dagmar.roth-behrendt@europarl.europa.eu; daniel.caspary@europarl.europa.eu; dieter-lebrecht.koch@europarl.europa.eu; doris.pack@europarl.europa.eu; elisabeth.jeggle@europarl.europa.eu; elisabeth.schroedter@europarl.europa.eu; elmar.brok@europarl.europa.eu; evelyne.gebhardt@europarl.europa.eu; franziska.brantner@europarl.europa.eu; gerald.haefner@europarl.europa.eu; gesine.meissner@europarl.europa.eu; godelieve.quisthoudt-rowohl@europarl.europa.eu; hans-gert.poettering@europarl.europa.eu; hans-peter.mayer@europarl.europa.eu; helga.truepel@europarl.europa.eu; helmut.scholz@europarl.europa.eu; herbert.reul@europarl.europa.eu; holger.krahmer@europarl.europa.eu; ingeborg.graessle@europarl.europa.eu; ismail.ertug@europarl.europa.eu; jens.geier@europarl.europa.eu; jo.leinen@europarl.europa.eu; jorgo.chatzimarkakis@europarl.europa.eu; juergen.klute@europarl.europa.eu; jurgen.creutzmann@europarl.europa.eu; jutta.haug@europarl.europa.eu; jutta.steinruck@europarl.europa.eu; karl-heinz.florenz@europarl.europa.eu; klaus-heiner.lehne@europarl.europa.eu; knut.fleckenstein@europarl.europa.eu; kurt.lechner@europarl.europa.eu; lothar.bisky@europarl.europa.eu; mail@bernd-posselt.de; manfred.weber@europarl.europa.eu; markus.ferber@europarl.europa.eu; markus.pieper@europarl.europa.eu; martin.haeusling@europarl.europa.eu; martin.kastler@europarl.europa.eu; martin.schulz@europarl.europa.eu; matthias.groote@europarl.europa.eu; michael.gahler@europarl.europa.eu; michael.theurer@europarl.europa.eu; nadja.hirsch@europarl.europa.eu; norbert.neuser@europarl.europa.eu; peter.jahr@europarl.europa.eu; peter.liese@europarl.europa.eu; peter.simon@europarl.europa.eu; petra.kammerevert@europarl.europa.eu; rebecca.harms@europarl.europa.eu; reimer.boege@europarl.europa.eu; reinhard.buetikofer@europarl.europa.eu; renate.sommer@europarl.europa.eu; sabine.loesing@europarl.europa.eu; sabine.verheyen@europarl.europa.eu; silvana.koch-mehrin@europarl.europa.eu; sven.giegold@europarl.europa.eu; thomas.haendel@europarl.europa.eu; thomas.mann@europarl.europa.eu; thomas.ulmer@europarl.europa.eu; udo.bullmann@europarl.europa.eu; ulrike.rodust@europarl.europa.eu; werner.kuhn@europarl.europa.eu; werner.schulz@europarl.europa.eu; wolf.klinz@europarl.europa.eu

Greece

anni.podimata@europarl.europa.eu; charalampos.aggourakis@europarl.europa.eu; chrysoula.paliadeli@europarl.europa.eu; georgios.koumoutsakos@europarl.europa.eu; georgios.papanikolaou@europarl.europa.eu; georgios.papastamkos@europarl.europa.eu; georgios.stavrakakis@europarl.europa.eu; georgios.toussas@europarl.europa.eu; konstantinos.poupakis@europarl.europa.eu; kriton.arsenis@europarl.europa.eu; mariaeleni.koppa@europarl.europa.eu; marietta.giannakou@europarl.europa.eu; michail.tremopoulos@europarl.europa.eu; niki.tzavela@europarl.europa.eu; nikolaos.chountis@europarl.europa.eu; nikolaos.salavrakos@europarl.europa.eu; rodi.kratsa-tsagaropoulou@europarl.europa.eu; spyridon.danellis@europarl.europa.eu; stavros.lambrinidis@europarl.europa.eu; sylvana.rapti@europarl.europa.eu; theodoros.skylakakis@europarl.europa.eu

Hungary

adam.kosa@europarl.europa.eu; andras.gyurk@europarl.europa.eu; bela.glattfelder@europarl.europa.eu; csaba.ory@europarl.europa.eu; csaba.tabajdi@europarl.europa.eu; csanad.szegedi@europarl.europa.eu; edit.herczog@europarl.europa.eu; eniko.gyori@europarl.europa.eu; gyorgy.schopflin@europarl.europa.eu; janos.ader@europarl.europa.eu; jozsef.szajer@europarl.europa.eu; kinga.gal@europarl.europa.eu; kinga.goencz@europarl.europa.eu; krisztina.morvai@europarl.europa.eu; lajos.bokros@europarl.europa.eu; laszlo.surjan@europarl.europa.eu; livia.jaroka@europarl.europa.eu; pal.schmitt@europarl.europa.eu; tamas.deutsch@europarl.europa.eu; zita.gurmai@europarl.europa.eu; zoltan.balczo@europarl.europa.eu

Irland

alan.kelly@europarl.europa.eu; briancrowleymep@eircom.net; gay.mitchell@europarl.europa.eu; jim.higgins@europarl.europa.eu; mairead.mcguinness@europarl.europa.eu; marian.harkin@europarl.europa.eu; nessa.childers@europarl.europa.eu; patthecope.gallagher@europarl.europa.eu; proinsias.derossa@europarl.europa.eu; sean.kelly@europarl.europa.eu

Italy

aldo.patriciello@europarl.europa.eu; alfredo.antoniozzi@europarl.europa.eu; alfredo.pallone@europarl.europa.eu; amalia.sartori@europarl.europa.eu; andrea.cozzolino@europarl.europa.eu; antonello.antinoro@europarl.europa.eu; barbara.matera@europarl.europa.eu; carlo.casini@europarl.europa.eu; carlo.fidanza@europarl.europa.eu; carlo.fidanza@europarl.europa.eu; claudio.morganti@europarl.europa.eu; clemente.mastella@europarl.europa.eu; crescenzio.rivellini@europarl.europa.eu; david.sassoli@europarl.europa.eu; debora.serracchiani@europarl.europa.eu; elisabetta.gardini@europarl.europa.eu; fiorello.provera@europarl.europa.eu; francesca.balzani@europarl.europa.eu; francesco.deangelis@europarl.europa.eu; francescoenrico.speroni@europarl.europa.eu; gabriele.albertini@europarl.europa.eu; giancarlo.scotta@europarl.europa.eu; gianluca.susta@europarl.europa.eu; gianni.pittella@europarl.europa.eu; gianni.vattimo@europarl.europa.eu; giommaria.uggias@europarl.europa.eu; giovanni.collino@europarl.europa.eu; guido.milana@europarl.europa.eu; herbert.dorfmann@europarl.europa.eu; iva.zanicchi@europarl.europa.eu; lara.comi@europarl.europa.eu; leonardo.domenici@europarl.europa.eu; licia.ronzulli@europarl.europa.eu; lorenzo.fontana@europarl.europa.eu; luigi.berlinguer@europarl.europa.eu; luigi.demagistris@europarl.europa.eu; luigiciriaco.demita@europarl.europa.eu; magdicristiano.allam@europarl.europa.eu; mara.bizzotto@europarl.europa.eu; marco.scurria@europarl.europa.eu; mario.borghezio@europarl.europa.eu; mario.pirillo@europarl.europa.eu; matteo.salvini@europarl.europa.eu; paolo.bartolozzi@europarl.europa.eu; paolo.decastro@europarl.europa.eu; patrizia.toia@europarl.europa.eu; pierantonio.panzeri@europarl.europa.eu; pino.arlacchi@europarl.europa.eu; potito.salatto@europarl.europa.eu; raffaele.baldassarre@europarl.europa.eu; rita.borsellino@europarl.europa.eu; roberta.angelilli@europarl.europa.eu; roberto.gualtieri@europarl.europa.eu; rosario.crocetta@europarl.europa.eu; salvatore.caronna@europarl.europa.eu; salvatore.iacolino@europarl.europa.eu; salvatore.tatarella@europarl.europa.eu; sergio.berlato@europarl.europa.eu; sergio.cofferati@europarl.europa.eu; sergio.silvestris@europarl.europa.eu; silvia.costa@europarl.europa.eu; sonia.alfano@europarl.europa.eu; tiziano.motti@europarl.europa.eu; vincenzo.iovine@europarl.europa.eu; vito.bonsignore@europarl.europa.eu; vittorio.prodi@europarl.europa.eu

Latavia

aleksandrs.mirskis@europarl.europa.eu; alfreds.rubiks@europarl.europa.eu; inese.vaidere@europarl.europa.eu; ivars.godmanis@europarl.europa.eu; krisjanis.karins@europarl.europa.eu; roberts.zile@europarl.europa.eu; sandra.kalniete@europarl.europa.eu; tatjana.zdanoka@europarl.europa.eu

Lithuna

algirdas.saudargas@europarl.europa.eu; juozas.imbrasas@europarl.europa.eu; justas.paleckis@europarl.europa.eu; leonidas.donskis@europarl.europa.eu; radvile.morkunaite@europarl.europa.eu; rolandas.paksas@europarl.europa.eu; valdemar.tomasevski@europarl.europa.eu; viktor.uspaskich@europarl.europa.eu; vilija.blinkeviciute@europarl.europa.eu; vytautas.landsbergis@europarl.europa.eu; zigmantas.balcytis@europarl.europa.eu

Luxemburg

astrid.lulling@europarl.europa.eu; charles.goerens@europarl.europa.eu; robert.goebbels@europarl.europa.eu

Malta

david.casa@europarl.europa.eu; edward.scicluna@europarl.europa.eu; john.attard-montalto@europarl.europa.eu; louis.grech@europarl.europa.eu; simon.busuttil@europarl.europa.eu

Netherland

barry.madlener@europarl.europa.eu; bastiaan.belder@europarl.europa.eu; corien.wortmann@europarl.europa.eu; daniel.vanderstoep@europarl.europa.eu; dennis.dejong@europarl.europa.eu; emine.bozkurt@europarl.europa.eu; esther.delange@europarl.europa.eu; g.m.gerbrandij@europarl.europa.eu; hans.vanbaalen@europarl.europa.eu; jeanine.hennis-plasschaert@europarl.europa.eu; judith.merkies@europarl.europa.eu; lambert.vannistelrooij@europarl.europa.eu; laurence.stassen@europarl.europa.eu; louis.bontes@europarl.europa.eu; marietje.schaake@europarl.europa.eu; marije.cornelissen@europarl.europa.eu; peter.vandalen@europarl.europa.eu; ria.oomen-ruijten@europarl.europa.eu; sophie.intveld@europarl.europa.eu; thijs.berman@europarl.europa.eu; toine.manders@europarl.europa.eu; wim.vandecamp@europarl.europa.eu

Poland

adam.bielan@europarl.europa.eu; andrzej.grzyb@europarl.europa.eu; bogdan.marcinkiewicz@europarl.europa.eu; czeslaw.siekierski@europarl.europa.eu; danuta.jazlowiecka@europarl.europa.eu; elzbietakatarzyna.lukacijewska@europarl.europa.eu; filip.kaczmarek@europarl.europa.eu; jacek.protasiewicz@europarl.europa.eu; jacek.saryusz-wolski@europarl.europa.eu; jacekolgierd.kurski@europarl.europa.eu; jacekwladyslaw.wlosowicz@europarl.europa.eu; jan.olbrycht@europarl.europa.eu; janusz.lewandowski@europarl.europa.eu; janusz.wojciechowski@europarl.europa.eu; janusz.zemke@europarl.europa.eu; jaroslaw.kalinowski@europarl.europa.eu; jaroslaw.walesa@europarl.europa.eu; jerzy.buzek@europarl.europa.eu; joanna.skrzydlewska@europarl.europa.eu; jolantaemilia.hibner@europarl.europa.eu; konrad.szymanski@europarl.europa.eu; krzysztof.lisek@europarl.europa.eu; lidiajoanna.geringerdeoedenberg@europarl.europa.eu; marek.siwiec@europarl.europa.eu; marekjozef.grobarczyk@europarl.europa.eu; michaltomasz.kaminski@europarl.europa.eu; miroslaw.piotrowski@europarl.europa.eu; pawel.zalewski@europarl.europa.eu; pawelrobert.kowal@europarl.europa.eu; rafal.trzaskowski@europarl.europa.eu; ryszard.czarnecki@europarl.europa.eu; ryszardantoni.legutko@europarl.europa.eu; slawomir.nitras@europarl.europa.eu; tadeusz.zwiefka@europarl.europa.eu; tomasz.poreba@europarl.europa.eu; wojciechmichal.olejniczak@europarl.europa.eu; zbigniew.ziobro@europarl.europa.eu

Portugal

anamaria.gomes@europarl.europa.eu; antonio.campos@europarl.europa.eu; carlos.coelho@europarl.europa.eu; diogo.feio@europarl.europa.eu; edite.estrela@europarl.europa.eu; elisa.ferreira@europarl.europa.eu; ilda.figueiredo@europarl.europa.eu; joao.ferreira@europarl.europa.eu; josemanuel.fernandes@europarl.europa.eu; luismanuel.capoulassantos@europarl.europa.eu; luispaulo.alves@europarl.europa.eu; mariadagraca.carvalho@europarl.europa.eu; mariadoceu.patraoneves@europarl.europa.eu; mario.david@europarl.europa.eu; marisa.matias@europarl.europa.eu; miguel.portas@europarl.europa.eu; nuno.melo@europarl.europa.eu; paulo.rangel@europarl.europa.eu; regina.bastos@europarl.europa.eu; vital.moreira@europarl.europa.eu

Romania

adrian.severin@europarl.europa.eu; catalin-sorin.ivan@europarl.europa.eu; corina.cretu@europarl.europa.eu; cristiandan.preda@europarl.europa.eu; vasilicaviorica.dancila@europarl.europa.eu; elena.basescu@europarl.europa.eu; elenaoana.antonescu@europarl.europa.eu; george.becali@europarl.europa.eu; georgesabin.cutas@europarl.europa.eu; ioanmircea.pascu@europarl.europa.eu; iosif.matula@europarl.europa.eu; monica.macovei@europarl.europa.eu; norica.nicolai@europarl.europa.eu; rares-lucian.niculescu@europarl.europa.eu; rovana.plumb@europarl.europa.eu; marian-jean.marinescu@europarl.europa.eu; sebastianvalentin.bodu@europarl.europa.eu; victor.bostinaru@europarl.europa.eu; claudiuciprian.tanasescu@europarl.europa.eu; csaba.sogor@europarl.europa.eu; laszlo.tokes@europarl.europa.eu; renate.weber@europarl.europa.eu; silviaadriana.ticau@europarl.europa.eu; theodordumitru.stolojan@europarl.europa.eu; tudorcorneliu.vadim@europarl.europa.eu

Slovakia

alajos.meszaros@europarl.europa.eu; anna.zaborska@europarl.europa.eu; boris.zala@europarl.europa.eu; edit.bauer@europarl.europa.eu; eduard.kukan@europarl.europa.eu; jaroslav.paska@europarl.europa.eu; katarina.nevedalova@europarl.europa.eu; miroslav.mikolasik@europarl.europa.eu; monika.benova@europarl.europa.eu; monika.smolkova@europarl.europa.eu; peter.stastny@europarl.europa.eu; sergej.kozlik@europarl.europa.eu; vladimir.manka@europarl.europa.eu

Slovania

tanja.fajon@europarl.europa.eu; romana.jordancizelj@europarl.europa.eu; milan.zver@europarl.europa.eu; alojz.peterle@europarl.europa.eu; ivo.vajgl@europarl.europa.eu; jelko.kacin@europarl.europa.eu

Spain

alajos.meszaros@europarl.europa.eu; anna.zaborska@europarl.europa.eu; boris.zala@europarl.europa.eu; edit.bauer@europarl.europa.eu; eduard.kukan@europarl.europa.eu; jaroslav.paska@europarl.europa.eu; katarina.nevedalova@europarl.europa.eu; miroslav.mikolasik@europarl.europa.eu; monika.benova@europarl.europa.eu; monika.smolkova@europarl.europa.eu; peter.stastny@europarl.europa.eu; sergej.kozlik@europarl.europa.eu; vladimir.manka@europarl.europa.eu; agustin.diazdemeragarciaconsuegra@europarl.europa.eu; alejandro.cercas@europarl.europa.eu; alejandro.cercas@europarl.europa.eu; alejo.vidal-quadras@europarl.europa.eu; andres.perellorodriguez@europarl.europa.eu; antolin.sanchezpresedo@europarl.europa.eu; antonio.lopezisturiz@europarl.europa.eu; antonio.masiphidalgo@europarl.europa.eu; carlos.iturgaizangulo@europarl.europa.eu; carmen.fragaestevez@europarl.europa.eu; carmen.romerolopez@europarl.europa.eu; cristina.gutierrez-cortines@europarl.europa.eu; eider.gardiazabalrubial@europarl.europa.eu; emilio.menendezdelvalle@europarl.europa.eu; enrique.guerrerosalom@europarl.europa.eu; enrique.guerrerosalom@europarl.europa.eu; esther.herranzgarcia@europarl.europa.eu; francisco.millanmon@europarl.europa.eu; francisco.sosawagner@europarl.europa.eu; gabriel.mato@europarl.europa.eu; i.mendezdevigo@europarl.europa.eu; ines.ayalasender@europarl.europa.eu; ines.ayalasender@europarl.europa.eu; iratxe.garcia-perez@europarl.europa.eu; iratxe.garcia-perez@europarl.europa.eu; izaskun.bilbaobarandica@europarl.europa.eu; jaime.mayororeja@europarl.europa.eu; josefa.andresbarea@europarl.europa.eu; joseignacio.salafranca@europarl.europa.eu; josemanuel.garcia-margalloymarfil@europarl.europa.eu; juanfernando.lopezaguilar@europarl.europa.eu; luis.degrandespascual@europarl.europa.eu; magdalena.alvarez@europarl.europa.eu; magdalena.alvarez@europarl.europa.eu; maria.munizdeurquiza@europarl.europa.eu; miguelangel.martinez@europarl.europa.eu; oriol.junquerasvies@europarl.europa.eu; pablo.ariasecheverria@europarl.europa.eu; pablo.zalbabidegain@europarl.europa.eu; pilar.ayuso@europarl.europa.eu; pilar.ayuso@europarl.europa.eu; pilar.delcastillo@europarl.europa.eu; pilar.delcastillo@europarl.europa.eu; raimon.obiolsigerma@europarl.europa.eu; ramon.jaureguiatondo@europarl.europa.eu; ramon.jaureguiatondo@europarl.europa.eu; ricardo.corteslastra@europarl.europa.eu; ricardo.corteslastra@europarl.europa.eu; rosa.estaras@europarl.europa.eu; salvador.garrigapolledo@europarl.europa.eu; santiago.fisasayxela@europarl.europa.eu; santiago.fisasayxela@europarl.europa.eu; teresa.jimenez-becerril@europarl.europa.eu; teresa.rieramadurell@europarl.europa.eu; veronica.lopefontagne@europarl.europa.eu; veronica.lopefontagne@europarl.europa.eu; willy.meyer@europarl.europa.eu

Sweden

alf.svensson@europarl.europa.eu; anna.hedh@europarl.europa.eu; anna.ibrisagic@europarl.europa.eu; annamaria.corazzabildt@europarl.europa.eu; asa.westlund@europarl.europa.eu; cecilia.wikstrom@europarl.europa.eu; christian.engstroem@europarl.europa.eu; christofer.fjellner@europarl.europa.eu; goran.farm@europarl.europa.eu; gunnar.hokmark@europarl.europa.eu; lena.ek@europarl.europa.eu; marita.ulvskog@europarl.europa.eu; olle.ludvigsson@europarl.europa.eu; olle.schmidt@europarl.europa.eu

UK

andrew.brons@europarl.europa.eu; bill.newtondunn@europarl.europa.eu; daniel.hannan@europarl.europa.eu; david.campbellbannerman@europarl.europa.eu; derekroland.clark@europarl.europa.eu; diane.dodds@europarl.europa.eu; edward.mcmillan-scott@europarl.europa.eu; geoffrey.vanorden@europarl.europa.eu; gerard.batten@europarl.europa.eu; godfrey.bloom@europarl.europa.eu; james.ellis@europarl.europa.eu; James.elles@europarl.europa.eu; james.nicholson@europarl.europa.eu; kay.swinburne@europarl.europa.eu; kirk.hope@europarl.europa.eu; linda.mcavan@europarl.europa.eu; marta.andreasen@europarl.europa.eu; martin.callanan@europarl.europa.eu; mary.honeyball@europarl.europa.eu; mep_eastmids@hotmail.com; michaelhenry.nattrass@europarl.europa.eu; nick.griffin@europarl.europa.eu; nigel.farage@europarl.europa.eu; nikki.sinclaire@europarl.europa.eu; nirj.deva@europarl.europa.eu; paul.nuttall@europarl.europa.eu; peter.skinner@europarl.europa.eu; philip.bradbourn@europarl.europa.eu; robert.atkins@europarl.europa.eu; sajjad.karim@europarl.europa.eu; syed.kamall@europarl.europa.eu

Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans nos courriers
commenter cet article
13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 12:24
Ils meurent nombreux chaque année en Espagne ces clebs, ils meurent nombreux également en Europe ces mêmes clebs

C'est l'histoire d'un clebs qui aurait mieux fait de rester en Espagne ou qui aurait mieux fait de ne pas naître du tout plutôt que de connaître une "certaine" protection animale qui n'a de protection que le nom

clebs.JPGIl sera sauvé lui, ses frères et soeurs et sa mère d'une mort certaine pour rejoindre un refuge espagnol avec l'espoir peut-être du voyage vers un pays idyllique à savoir un autre pays d'Europe, ailleurs que l'Espagne ...

Notre clebs aura de la "chance", du moins c'est ce que disait cette femme venue dans le refuge espagnol et lui promettant monts et merveille ..... le clebs ne résistera pas au chant des sirènes et montera dans le camion pour un long voyage ...... vers ce qui sera l'Enfer!

Tout le monde dans le petit refuge espagnol attendait impatiemment des nouvelles du petit clebs, ces photos qui font que tout ce petit monde s'extasie de voir un de leurs protégés enfin à l'abri, des nouvelles qui donnent du baume au coeur et du courage pour essayer de mettre d'autres petits clebs à l'abri du pire bien au chaud dans une maison ... ailleurs ... en Europe.

Pas de nouvelles .... et le petit refuge a très vite compris que cela ne voulait pas forcément dire "bonnes nouvelles". Alors ils entameront des recherches et à partir de la puce arriveront jusqu'à celle qu'ils pensaient être la propriétaire du clebs et qui leur donnera de bonnes nouvelles de la petite chienne qui suivait juste un petit traitement pour un petit problème de peau

Et voilà notre petit refuge espagnol rassuré par de bonnes paroles .... hypocrites car ....
Quelques mois après c'est la police belge qui appellera l'Espagne pour leur annoncer qu'elle avait recueilli et déposé la petite chienne dans un refuge.

Quelle avait été son parcours dans ce pays qui se devait d'être un Eldorado pour elle? .... un parcours identique à celui de n'importe quel chien d'Espagne sauf que elle, elle avait fait des milliers de kilomètres entre les mains de soit disant protecteurs d'animaux pour finir entre les mains de maltraitants qui la maintenaient dans des conditions déplorables au milieu de chevaux, non nourrie, triste, malade et enchainée.

Une fille toute jeune ne supportant pas de la voir dans une telle situation la prendra avec elle. On pourrait croire dans un soulagement qu'enfin cette petite chienne sorte enfin de sa galère? ... eh bien non, car malheureusement une fois que cette fille verra que la chienne demande des soins onéreux en rapport avec l'état dans lequel elle était, elle l'abandonnera elle aussi à son tour avant que la police ne la récupère dans un état lamentable, malade, affamée, désorientée, triste, errant sur les routes et plus un seul poil sur la peau

Dans l'état dans lequel se trouvait cette petite chienne et si le refuge espagnol n'avait pas retrouvé ses traces, c'est l'euthanasie immédiate qui l'attendait dans ce pays où soi-disant  elle ne devait connaître que du bonheur.... des milliers de kilomètres parcourus pour un sort identique à celui qui l'attendait dans le pays qui l'avait vu naître

Des milliers de kms pour fuir l'Espagne, des milliers de kms pour y retourner car notre petit clebs a rejoint sa famille, son refuge, son pays, celui que nous dénonçons pour ses maltraitances pendant que d'autres pays d'Europe saisissent l'opportunité pour en exploiter les animaux par convois de camions

Le petit clebs a connu l'enfer mais il a gardé l'espoir, celui, qui sait pour Noel, de trouver clebs2.JPGson étoile du berger, celle dont il sera sûr de pouvoir la suivre les yeux fermés en toute confiance et en attendant .... il se refait une santé dans son petit refuge d'Espagne (voir photo)
 
Ethique .... un vain mot pour les animaux?
 
300.000 meurent dans les perreras
300.000 meurent écrasés sur les routes d'Espagne
Combien de milliers d'entre eux meurent dans les convois de la mort sur les routes d'Europe ?
Combien meurent prématurément dans ces pays d'Europe qui prétendent donner des leçons aux espagnols?
Combien rapporte ce business basé sur ces déplacements d'animaux de compagnie d'un pays de l'Europe à un autre?
 
Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Ethique - un vain mot pour les animaux
commenter cet article
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 08:14
Adressé à !
sandrine.belier@europarl.europa.eu,arnaud.danjean@europarl.europa.eu,joseph.daul@europarl.europa.eu,bruno.gollnisch@europarl.europa.eu,nathalie.griesbeck@europarl.europa.eu,liem.hoangngoc@europarl.europa.eu,veronique.mathieu@europarl.europa.eu,michele.striffler@europarl.europa.eu,catherine.trautmann@europarl.europa.eu,michel.barnier@europarl.europa.eu,pervenche.beres@europarl.europa.eu,pascal.canfin@europarl.europa.eu,jean-marie.cavada@europarl.europa.eu,daniel.cohn-bendit@europarl.europa.eu,rachida.dati@europarl.europa.eu,karima.delli@europarl.europa.eu,marielle.desarnez@europarl.europa.eu,harlem.desir@europarl.europa.eu,marielle.gallo@europarl.europa.eu,eva.joly@europarl.europa.eu,philippe.juvin@europarl.europa.eu,patrick.lehyaric@europarl.europa.eu,jean-pierre.audy@europarl.europa.eu,jean-paul.besset@europarl.europa.eu,sophie.auconie@europarl.europa.eu,catherine.soullie@europarl.europa.eu,henri.weber@europarl.europa.eu,helene.flautre@europarl.europa.eu,jean-paul.gauzes@europarl.europa.eu,estelle.grelier@europarl.europa.eu,pascale.gruny@europarl.europa.eu,jacky.henin@europarl.europa.eu,corinne.lepage@europarl.europa.eu,marine.lepen@europarl.europa.eu,gilles.pargneaux@europarl.europa.eu,dominique.riquet@europarl.europa.eu,tokia.saifi@europarl.europa.eu,christophe.bechu@europarl.europa.eu,alain.cadec@europarl.europa.eu,sylvie.goulard@europarl.europa.eu,yannick.jadot@europarl.europa.eu,nicole.kiil-nielsen@europarl.europa.eu

elisabeth.morinchartier@europarl.europa.eu,bernadette.vergnaud@europarl.europa.eu,philippe.devilliers@europarl.europa.eu,elie.hoarau@europarl.europa.eu,maurice.ponga@europarl.europa.eu,patrice.tirolien@europarl.europa.eu,damien.abad@europarl.europa.eu,francois.alfonsi@europarl.europa.eu,jean-luc.bennahmias@europarl.europa.eu,michel.dantin@europarl.europa.eu,gaston.franco@europarl.europa.eu,francoise.grossetete@europarl.europa.eu,sylvie.guillaume@europarl.europa.eu,jean-marie.lepen@europarl.europa.eu,vincent.peillon@europarl.europa.eu,michele.rivasi@europarl.europa.eu,marie-christine.vergiat@europarl.europa.eu,dominique.vlasto@europarl.europa.eu,kader.arif@europarl.europa.eu,dominique.baudis@europarl.europa.eu,jose.bove@europarl.europa.eu,francoise.castex@europarl.europa.eu,christine.deveyrac@europarl.europa.eu,catherine.greze@europarl.europa.eu,alain.lamassoure@europarl.europa.eu,jean-luc.melenchon@europarl.europa.eu,robert.rochefort@europarl.europa.eu,marie-therese.sanchez-schmid@europarl.europa.eu,malika.benarab-attou@europarl.europa.eu

Monsieur, Madame le Député Européen,

ALTERNATIVE A L'EXPERIMENTATION ANIMALE

Par la présente, nous nous associons à la Déclaration Ecrite présentée au Parlement Européen selon termes ci-dessous :
PARLEMENT EUROPÉEN 2009 - 2014
7.10.2009 0053/2009
DÉCLARATION ÉCRITE
déposée conformément à l'article 123 du règlement
sur la promotion de solutions de remplacement à la recherche et l’expérimentation animales
Raül Romeva i Rueda, Caroline Lucas, Daciana Octavia Sârbu, Sirpa
Pietikäinen, Gerben-Jan Gerbrandy
Échéance: 21.1.2010
PE428.987v00-01 2/2 DC\791198FR.doc
7.10.2009

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//NONSGML+WDECL+P7-DCL-2009-0053+0+DOC+PDF+V0//FR&language=FR  

Déclaration écrite sur la promotion de solutions de remplacement à la recherche et l’expérimentation animales
Le Parlement européen,
– vu l'article 123 de son règlement,
A. considérant que le bien-être des animaux est une préoccupation croissante des citoyens de
l’Union européenne,
B. considérant que le document de travail de la Commission européenne sur un plan d’action
communautaire pour la protection et le bien-être des animaux au cours de la
période 2006-2010 prévoit que "l'objectif ultime est de remplacer les expériences sur les
animaux par des méthodes ne nécessitant pas l'utilisation d'un animal",
C. considérant que via le CEVMA (Centre européen pour la validation de méthodes
alternatives), la Commission procure des fonds et des services visant à promouvoir le
développement et la validation de solutions de remplacement aux méthodes ayant recours
aux animaux mais que des fonds supplémentaires ainsi que la coordination et
l’accélération des procédures administratives permettraient d’obtenir davantage de
résultats,
D. considérant que le développement et l'utilisation de méthodes de remplacement suppose la
mise en oeuvre de moyens technologiques et scientifiques, contribuant à la réalisation des
objectifs de Lisbonne,
1. demande à la Commission d’augmenter les fonds destinés au développement de solutions
de remplacement à la recherche et l’expérimentation animales ainsi que d’étendre les
compétences du CEVMA à la promotion du développement et de l’utilisation de méthodes
de remplacement n’ayant pas recours aux animaux dans le cadre d’activités de recherche
appliquée et de recherche fondamentale ainsi qu’aux fins d’essais réglementaires;
2. invite la Commission à examiner les possibilités d’accroître les crédits alloués à ces
travaux, notamment grâce à une "taxe sur la recherche" de 1 % du prix de vente des
produits contenant des ingrédients ayant été testés sur des animaux;
3. charge son Président de transmettre la présente déclaration, accompagnée du nom des
signataires, à la Commission, au Conseil et aux parlements des États membre.
 
Nous vous prions instamment, au nom de toutes les associations signataires de nos chartes et de nos actions en faveur du respect des animaux êtres sensibles de signer cette déclarationé crite afin que les 54 millions d'animaux sacrifiés dans d'atroces souffrances lors d'expérimentations animale dont l'issue ne peut être que la mort soient enfin épargnés. Des méthodes substitutives d'ores et déjà existent. Il est de votre devoir d'Humains respectueux de la Vie de signer cette déclaration écrite qui demande la promotion de ces méthodes alternatives dont la France est un des pionniers avec le Laboratoire Antidote Europe de Toulouse.

Nous vous prions de faire votre possible pour convaincre vos collègues de signer à vos côtés cette déclaration écrite qui honore la fonction d'euro-député.

Pour que des fonds soient libérés à cette fin, il est nécessaire que 50 % des Euro-Députés soient signataires de cette déclaration écrite. Si ce quota n'est pas atteint, cette procédure échouera et il faudra oeuvrer pour qu'elle soit un jour représentée. Pendant ce temps, des millions d'animaux continueront à être sacrifiés parce que nous n'aurons pas fait porter tous nos efforts à construire une alternative faite de compassion, d'intelligence, d'humanité.

 

CETTE DECLARATION DOIT ETRE SIGNEE AVANT LE 20 JANVIER 2010.

Le nom des signataires de cette déclaration sera publié sur de nombreux sites internet.

 

Avec nos remerciements sincères et nos respectueuses salutations,


Les Membres Fondateurs et Signataires de
GALGOS ETHIQUE EUROPE
http://galgos-ethique-europe.over-blog.org/pages/LISTE_DES_ASSOCIATIONSREFUGESBENEVOLES_PERRERAS_SIGNATAIRES_DE_LA_CHARTE_GEE-1502885.html

 


 

 

Name:

Country
Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Quelle Europe
commenter cet article
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 07:56
Reçu de Rosa Mertens, agissons pendant qu'il est encore temps. GEE et toutes les associations signataires participent à cette demande auprès des euro-députés.

STOP A L'EXPERIMENTATION ANIMALE ET DEMANDE DE RECHERCHE ALTERNATIVE


Lire la requête :
http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//NONSGML+WDECL+P7-DCL-2009-0053+0+DOC+PDF+V0//FR&language=FR

DECLARATION ECRITE A SOUTENIR

PARLEMENT EUROPÉEN 2009 - 2014
7.10.2009 0053/2009
DÉCLARATION ÉCRITE
déposée conformément à l'article 123 du règlement
sur la promotion de solutions de remplacement à la recherche et l’expérimentation animales
Raül Romeva i Rueda, Caroline Lucas, Daciana Octavia Sârbu, Sirpa
Pietikäinen, Gerben-Jan Gerbrandy
Échéance: 21.1.2010
PE428.987v00-01 2/2 DC\791198FR.doc
7.10.2009

Déclaration écrite sur la promotion de solutions de remplacement à la recherche et l’expérimentation animales
Le Parlement européen,
– vu l'article 123 de son règlement,
A. considérant que le bien-être des animaux est une préoccupation croissante des citoyens de
l’Union européenne,
B. considérant que le document de travail de la Commission européenne sur un plan d’action
communautaire pour la protection et le bien-être des animaux au cours de la
période 2006-2010 prévoit que "l'objectif ultime est de remplacer les expériences sur les
animaux par des méthodes ne nécessitant pas l'utilisation d'un animal",
C. considérant que via le CEVMA (Centre européen pour la validation de méthodes
alternatives), la Commission procure des fonds et des services visant à promouvoir le
développement et la validation de solutions de remplacement aux méthodes ayant recours
aux animaux mais que des fonds supplémentaires ainsi que la coordination et
l’accélération des procédures administratives permettraient d’obtenir davantage de
résultats,
D. considérant que le développement et l'utilisation de méthodes de remplacement suppose la
mise en oeuvre de moyens technologiques et scientifiques, contribuant à la réalisation des
objectifs de Lisbonne,
1. demande à la Commission d’augmenter les fonds destinés au développement de solutions
de remplacement à la recherche et l’expérimentation animales ainsi que d’étendre les
compétences du CEVMA à la promotion du développement et de l’utilisation de méthodes
de remplacement n’ayant pas recours aux animaux dans le cadre d’activités de recherche
appliquée et de recherche fondamentale ainsi qu’aux fins d’essais réglementaires;
2. invite la Commission à examiner les possibilités d’accroître les crédits alloués à ces
travaux, notamment grâce à une "taxe sur la recherche" de 1 % du prix de vente des
produits contenant des ingrédients ayant été testés sur des animaux;
3. charge son Président de transmettre la présente déclaration, accompagnée du nom des
signataires, à la Commission, au Conseil et aux parlements des États membre.


COURRIER A ADRESSER AUX EURO-DEPUTES LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE


N'oubliez pas de terminer par vos nom, prénom, adresse, pays, nationalité, fonction dans une asso et lien vers site d'asso. Merci.


Dear Madam,

Dear Sir,

 

As you are certainly well aware of, every year more than 54 million animals are sacrificed in  all kind of experiments.  These animals are made to suffer and end up being killed. This is inhuman and cruel and it is absolutely necessary that all possible efforts are made to use methods that do not involve animals.

 

As citizens of the EU we need your help to protect as much as possible of these animals and therefore we are urging you to sign the Written Declaration on the promotion  of alternatives to animal research and testing  53/2009 ,and help us convince your colleagues to do the same.

 

We specifically demand that more money will be made available by the EU for scientific research into alternative testing methods to replace the cruel and inhumane testing currently performed upon animals. To make this possible, we must find 50%  of all European MP’s prepared to sign this Written Declaration 53/2009. If we fail to do so the issue will, again, be abandoned and be pushed ahead of us by a length of time. Time, we feel, we don’t have.

 

Please, this is VERY IMPORTANT! The Written Declaration must be signed BEFORE 20 JANUARY 2010! These animals are depending upon you!

 

The names of those members of the  EU parliament who signed this declaration will be published on several websites.

 

Thank you for your time and for taking an interest in this issue.

Sincerely yours,

 

 

 

2 action  every year more than 54 million animals are sacrificed in  all kind of experiments

 

Name:

Country

 

Dear Madam,

Dear Sir,

 

As you are certainly well aware of, every year more than 54 million animals are sacrificed in  all kind of experiments.  These animals are made to suffer and end up being killed. This is inhuman and cruel and it is absolutely necessary that all possible efforts are made to use methods that do not involve animals.

 

As citizens of the EU we need your help to protect as much as possible of these animals and therefore we are urging you to sign the Written Declaration on the promotion  of alternatives to animal research and testing  53/2009 ,and help us convince your colleagues to do the same.

 

We specifically demand that more money will be made available by the EU for scientific research into alternative testing methods to replace the cruel and inhumane testing currently performed upon animals. To make this possible, we must find 50%  of all European MP’s prepared to sign this Written Declaration 53/2009. If we fail to do so the issue will, again, be abandoned and be pushed ahead of us by a length of time. Time, we feel, we don’t have.

 

Please, this is VERY IMPORTANT! The Written Declaration must be signed BEFORE 20 JANUARY 2010! These animals are depending upon you!

 

The names of those members of the  EU parliament who signed this declaration will be published on several websites.

 

Thank you for your time and for taking an interest in this issue.

Sincerely yours,

 

 

Name:

Country

ADRESSES DES EURO DEPUTES
http://www.beestjes.org/joomla15/index.php

en bas de page  cliquer sur le pays concerné dans e-mailadressen

 
Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Quelle Europe
commenter cet article
9 décembre 2009 3 09 /12 /décembre /2009 18:59


Quand un chien ou un chat est abandonné par ses maîtres irresponsables, c'est-à-dire jetés de la maison à laquelle ils pensait appartenir, chassé par ceux qu'il aimait et à qui il avait offert sa loyauté inconditionnelle, il arrive alors quelque chose de terriblement injuste et cruel : IL EST CONDAMNE A MOURIR

Il paie de sa vie l'irresponsabilité de ceux qui l'abandonneront

Dans les perreras municipales on euthanasie les animaux abandonnés dix jours après qu'ils aient été recueillis


POURQUOI PUNIT-ON LA VICTIME?

POURQUOI LES MUNICIPALITES GASPILLENT  NOTRE ARGENT DANS LE FINANCEMENT DE PERRERAS MUNICIPALES QUI EUTHANASIENT LES ANIMAUX ABANDONNES?


A partir d'une analyse éthique et pratique, il apparait inadmissible de légaliser la mort alors qu'il existe des méthodes efficaces pour éviter la procrétion. Avant de les tuer; il serait plus approprié d'éviter qu'ils naissent. La seule méthode pour freiner la surpopulation reste la prévention par la stérilisation


En réalité la mort agit uniquement en tant que conséquence du problème mais n'agit pas sur les causes. La mise à mort n'offre qu'une solution arythmétique au problème de surpopulation animale: chaque animal euthanasié ne réduit la population que d'un spécimen. Mais un chien et un chat se reproduisent géométriquement


Par cette méthode, pendant que d'un côté on tue les animaux abandonnés, les animaux (avec ou sans maîtres) proportionnellement continuent d'augmenter en nombre. Et ainsi, quand l'euthanasie est choisie pour méthode pour contrôler la population animale, il en résulte un puit sans fond


Ces municipalités qui ont adopté l'euthanasie comme contrôle de la population animale, non seulement ont vu augmenter d'année en année la quantité d'animaux abandonnés mais egélement la facture destinée à résoudre le problème. Nous devons utiliser avec rationnalité les fonds publics


C'est notre travail à tous de trouver des solutions efficaces et alternatives à l'euthanasie pour enfin se dire une société progressiste qui traite ses animaux avec le respect qui leur est du

Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Ethique - un vain mot pour les animaux
commenter cet article
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 15:35

La corrida se meurt en Espagne, alors on essaie de la ressusciter en la bradant à coups de billets gratuits offerts aux institutions mais pire encore en proposant carrément la gratuité complète aux .... plus jeunes enfants. La cruauté cultivée jusqu'à l'agonie


Article de Julio Ortega Fraile 

 

Traduction automatique  google 

 

La tauromachie se meurt et quoi de mieux pour convaincre de son utilité que d'assurer de manière éhontée qu'elle est recommandée aux enfants et qu'il est important qu'ils participent à son développement. Etonnant de lire ça venant d'une société qui, du moins sur le papier, prétend protéger la petite enfance de toute aggression physique ou morale. Encore plus étonnant si l'on considère que prétendre qu'une telle activité soit adaptée aux plus jeunes c'est lui accorder une légitimité dans la conscience collective partant du principe que la tauromachie ne porte aucun préjudice moral car n'ayant rien de nocif en elle-même. Et ainsi, au travers de ce masque d'innocence et cette patine de pédagogie, les taurins habillent l'indécence d'un linceul coloré attractif pour les pères et éblouissant pour les enfants.Il est évident, que pour autant que puisse être festive cette apparence elle n'en restera pas moins un linceul porteur de violence, d'abus et de cruauté


Des idées perverses qui ont surgi du conciliabule de quelques adeptes de l'hémorragie du taureau, des idées qui font fi au travers de leur égoisme et leur sadisme des articles de la Déclaration Universelle des Droits de l'Enfance et notamment le fait que les enfants " doivent être protégés contre les pratiques qui génèrent une quelconque discrimination (celle des animaux dans ce cas), ou qu'ils doivent être éduqués dans la paix (le combat suscite l'aggression), dans la tolérance (rien n'est plus intolérant que de refuser le droit à la vie) et consacrer leurs énergies et aptitudes au service de leurs semblables ( ou du moins au respect de ceux qui cohabitent avec nous sur la Planète "


Cómo me recuerdan, promotores de la Fiesta, a los que reparten droga en las puertas de los colegios. La diferencia es que convertir a los jóvenes en yonquis de la crueldad con toros, es todavía un acto impune.


Comme ils me rappellent, ces promoteurs de la Fiesta, ceux qui distribuent la drogue devant les portes des collèges. La différence étant que transformer la jeunesse en junkies de la cruauté envers les taureaux est un acte encore à ce jour impuni


SITE DE JULIO ORTEGA FRAILE

Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Ethique - un vain mot pour les animaux
commenter cet article
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 20:18

http://www.prou.cat/castellano/

 


 

 


elperiodico.com

 

Ce sera au cours de  la semaine du 14 décembre qu'auront llieu les débats autour de l'iniciativa legislativa popular (ILP) présentée par la Plataforma PROU  pour l'abolition des corridas de taureaux en Catalogne


180.069 signatures avaient été recueillies pour 130.069 qui étaient nécessaires pour générer une ILP. Les députés de tous bords politiques ont offert hier un aperçu de ce que sera l'ambiance du vote qui déterminera l'aboutissement ou non de la pétition. Une séance qui proimet pour ce qui est d'un débat passionné et plein de suspents


A LIRE EGALEMENT SUR LE BLOG CORRIDA BASTA !

Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Ethique - un vain mot pour les animaux
commenter cet article
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 19:53

POR DIVIDIDOS, VENCIDOS



 

Un très bon article sur le blog delavidaylapalabra insistant sur le fait que malheureusement no seulement les défenseurs des animaux doivent se défendre pour imporser des droits aux animaux mais également doivent se batailler contre des querelles internes


Tous les défenseurs des animaux sont conscients de l'urgence et la nécessité d'une union de tous les défenseurs de chaque pays mais en même temps il est épuisant de voir que en certaines occasions on doive lutter contre nous mêmes, comme s'il s'agissait d'une guerre civile où des frères amis luttent sous différents uniformes, différentes luttes sous différentes bannières et pour une même cause : la défense des individus non humains


Si les animaux pouvaient s'exprimer, sans équivoque aucune ils en appelleraient à la raison, celle d'union de leurs avocats défenseurs. Nous avons tous un même but ou du moins cela devrait être ainsi. Les obstacles que nous rencontrons sont de notre fait et toute sces choses qui nous différencient les uns les autres devraient aboutir à un même compromis vers un même but, un même idéal et une même éthique


Et de conclure par ces mots de Julio Ortega Fraile 

 

La necesaria union del animalismo - La nécessaire union des défenseurs des animaux 


No todo van a ser parabienes y autosatisfacción en la lucha animalista, la crítica es necesaria y muy saludable. Por eso, merece la pena considerar dónde nos está llevando la falta de unión, el que seamos muchos, con un mismo objetivo y que sin embargo, nos encontremos cada uno en una trinchera, con su uniforme, con sus armas, y librando escaramuzas de guerrilla cuando podríamos ser ejército. O nos dejamos de protagonismos y de vanidades absurdas, empezando a unir manos y voces sin importar siglas ni banderas, o los animales seguirán sufriendo las consecuencias de su maltrato y de nuestra incompetencia egoísta.

Julio Ortega Fraile


Tout ne sera pas forcément complaisance et autosatisfaction dans la lutte pour les animaux, la critique est nécessaire et très salutaire. Pour cela, il est important de déceler d'où vient cette absence d'union, celle qui ferait que nous serions plus nombreux, avec un même objectif. Au liue de cela nous sommes chacun dans notre tranchée, avec nos uniformes, nos armes et nous livrant à des escarmouches de guerilla là où nous pourrions être une armée entière. Ou nous arrêtons les notions de lobbying et de vanités personnelles commençant par unir nos bras et nos voix sans faire intervenir les notions de sigles et bannières ou bien les animaux continueront à subir les conséquences de sa maltraitance et de notre incompétence égoiste

 


Une Vidéo éditée par ALF et qui va dans le sens du rassemblement des diverses organisations de défense des animaux .... une nécessité .... une urgence

Une autre en dessous qui introduit le combat anti-corrida dans le même esprit

 


 

 




Repost 0
Published by galgos-ethique-europe - dans Ethique - un vain mot pour les animaux
commenter cet article

Présentation

  • : Bienvenue sur le blog de l'association Galgos Ethique Europe
  • Bienvenue sur le blog de l'association Galgos Ethique Europe
  • : Pour le droit des citoyens européens de voir la législation européenne de protection animale appliquée, actualisée et renforcée dans tous les Etats membres. Pour que cesse l'indifférence des autorités et le supplice des animaux en général, des Galgos et Podencos en particulier.
  • Contact

le galgo : symbole d'impunité

site-gee-galgos-ethique-europe.jpg

GALGOS, le symbole européen de
l'indifférence et de l'impunité.
 
Ne rêvons plus leur vie,
offrons-leur une vie rêvée !
icone-petition-parlement-europeen-signer-galgos-ethique-eur.jpg 

 

Recherche

à tous nos Visiteurs

   Tous les articles de ce blog sont la propriété du blog Agir pour les galgos et de l'association Galgos Ethique Europe.
La charte Galgos Ethique Europe ne peut être reproduite que par les organisations qui en sont signataires. Elle fait l'objet d'un copyright.
La reproduction de nos articles doit être accompagnée du lien d'origine. Nos parutions ne peuvent être utilisées pour servir d'autre support qu'une action issue de l'initiative de leur auteur et de l'association à laquelle il appartient ou celle des organisations partenaires.  Merci de votre compréhension. 

 

  Si vous découvrez une photo qui vous appartient, merci de nous en informer afin que nous puissions soit la retirer soit établir un lien, selon ce que vous souhaiterez.  

Visiteurs uniques du blog

Locations of visitors to this page